Les pianistes canadiens J J Jun Li Bui et Bruce (Xiaoyu) Liu se rendent en finale à Varsovie

0
Advertisement / Publicité

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

En attendant les résultats. Voici les vidéos des finales.


Deux Canadiens, J J Jun Li Bui de Toronto et Bruce (Xiaoyu) Liu de Montréal, se sont qualifiés pour la finale du Concours international de piano Chopin à Varsovie.    

Douze candidats interpréteront l’un des deux concertos pour piano de Chopin lors de la phase finale, qui aura lieu lundi, mardi et mercredi à la salle de concert philharmonique de Varsovie. Les sessions commencent à 18 h, heure de Varsovie (midi HNE). Quatre candidats sont entendus chaque jour.  

L’interprétation par Liu du Concerto pour piano en mi mineur opus 11 mercredi (20 octobre) promet d’être particulièrement dramatique puisqu’il est le dernier concurrent présenté. Bui ouvre la deuxième session à midi, heure de Varsovie, le mardi 19 octobre. Il joue également l’opus 11.

Né à Paris, Liu a remporté le grand prix du Concours OSM Standard Life 2012 à l’âge de 15 ans. Il est l’élève de Richard Raymond et Dang Thai Son.

Bui, 17 ans, est un vétéran de plusieurs concours canadiens et internationaux, dont le Concours international de piano junior Van Cliburn. Ses professeurs incluent Michael Berkovsky et Dang Thai Son.

Toutes les représentations de Varsovie peuvent être vues en direct en ligne en 4K dans une application mobile (iOS, Android), sur le site Web du concours, Chopin2020.pl (onglet Multimédia), la chaîne YouTube de l’Institut Chopin, dans l’application Smart TV pour les téléviseurs Samsung. Ils sont également diffusés en direct par TVP Kultura et diffusés par Polskie Radio Program II et Radio Chopin.

Si Bui ou Liu se hissent sur le podium, ils rejoindront le médaillé d’argent de 2015 Charles Richard-Hamelin parmi les Canadiens qui ont connu le succès à Varsovie. Pour plus d’information sur le concours : https://chopin2020.pl/. J J Jun Li Bui (bio et prestations) Bruce (Xiaoyu) Liu (bio et prestations)

For more information on the competition: https://chopin2020.pl/en.  

Vous trouverez ci-bas les profils de Bruce (Xiaoyu) Liu présentant ses victoires antérieures :

 

Concours de l’OSM Standard Life : Xiaoyu Liu

Par Marc-Olivier Laramée / 1 octobre 2013

English Version…


Version Flash ici.

Xiaoyu LiuPlus de trois cents lauréats ont eu la chance de lancer leur carrière grâce au Concours de l’OSM Standard Life fondé en 1940. Le tout dernier le cette série est Xiaoyu Liu, un jeune pianiste de 15 ans étudiant au Conservatoire de musique de Montréal. À la fin des différentes épreuves se tenant du 21 au 24 novembre 2012, ce jeune pianiste s’est vu remettre plus de 12 000 $ en bourses, sans oublier tous les concerts, tournées et stages offerts.

 

Xiaoyu Liu a débuté le piano à 7 ans, étudiant auparavant en privé. Il est au Conservatoire de Montréal depuis maintenant 3 ans et poursuit ses études secondaires au Collège de Montréal. Aujourd’hui, il étudie au Conservatoire avec le professeur Richard Raymond. Quand on lui demande pourquoi il a choisi de jouer du piano, il répond en riant : « C’est plus facile que le violon, le piano n’est que du plaisir pour moi ».

Il a décidé de participer au concours de l’OSM pour la première fois parce qu’il voulait jouer devant un jury de calibre international. Un tel concours est pour lui une source de commentaires précieux pour son développement musical. « Le concours permet aussi aux gagnants de se produire en concerts, ce sont de très belles opportunités », ajoute-il. Liu a aussi été attiré par la division en deux catégories d’âge pour les pianistes, soit 17 ans et moins et 18 ans et plus. Tous ont ainsi la chance de concourir dans leur catégorie dans un concours de calibre international.

Pour la finale du concours, il a interprété le Deuxième concerto pour piano de Rachmaninov. « J’ai choisi cette œuvre parce que je l’aime et aussi parce qu’elle démontre bien mes capacités d’interprète, dit-il. J’ai aussi demandé conseil à mon professeur. » L’interprétation du concerto qu’il préfère est celle de Vladimir Ashkenazy. Ses compositeurs préférés sont Beethoven, Liszt et Rachmaninov.

Il prévoit poursuivre ses études au Conservatoire. Plus tard, il voudrait être soliste et faire des tournées, car ses voyages lui permettraient d’observer et d’apprendre les différentes cultures. Son succès au Concours de l’OSM Standard Life lui permet justement de commencer cette carrière. Parmi les prix qu’il a remportés, il a pu jouer avec l’OSM à la Maison Symphonique en avril dernier où il a rejoué le Deuxième concerto pour piano de Rachmaninov. « Depuis mon enfance j’admire cet orchestre, c’est un rêve de jouer avec eux. » Puis en mars il a fait un enregistrement à Radio-Canada. Pendant l’été il a fait un récital au Centre d’Arts d’Orford ainsi qu’un concert avec le YOA Orchestra of Americas en Amérique du Sud.

Liu prépare présentement le Cinquième concerto pour piano de Saint-Saëns qu’il interprétera avec le Newfoundland Symphony Youth Orchestra en février.

La prochaine édition du Concours de l’OSM Standard Life aura lieu du 19 au 23 novembre prochain; il sera dédié aux cordes et harpes. www.osm.ca


Xiaoyu Liu, Winner of the Prix d’Europe

Par Renée Banville / 1 octobre 2015

English Version…

Xiaoyu LiuLauréat du concours Prix d’Europe 2015, le jeune pianiste de 18 ans Xiaoyu Liu a étonné le public par son choix musical lors du grand gala de clôture. Sa remarquable musicalité était mise en évidence avec le Nocturne op. posthume no 20 de Chopin, tandis que son indéniable virtuosité éclatait avec les Variations op. 41de Kapoustine, un compositeur héritier de la tradition du piano virtuose classique et de l’improvisation jazz.

Ce prix vient s’ajouter au palmarès d’un jeune prodige qui n’a cessé d’accumuler les succès depuis son tout jeune âge. En 2012, à l’âge de 15 ans, il obtenait le grand prix au Concours OSM Standard Life et la médaille d’argent au Thomas and Evon Cooper International Piano Competition. En 2013, il remportait le 1er prix au CFMTA National Piano Competition et faisait ses débuts en avril avec l’Orchestre symphonique de Montréal, sous la direction de Jean-François Rivest. Finaliste à 17 ans au Concours Musical International de Montréal (CMIM) en 2014, il en était le plus jeune participant.

Ce n’est que graduellement que Xiaoyu s’est intéressé à la musique. Fils d’un artiste-peintre, il aimait peindre et se passionnait pour la natation, un sport qu’il continue de pratiquer tous les jours. Il a commencé l’étude du piano à 7 ans. Dès l’âge de 9 ans, il s’est inscrit au Concours de musique du Canada. À 10 ans, il remportait la 1re place. Ses prestations étaient tellement supérieures à celles des concurrents de son âge que l‘on devait, chaque année, le placer dans des catégories plus avancées. En 2011, à l’âge de 14 ans, il remportait encore la 1re place devant des candidats de 19 ans. C’est cette même année qu’il est entré au Conservatoire pour étudier avec Richard Raymond.

Les succès de Xiaoyu Lieu ont contribué à éveiller son intérêt pour une carrière de pianiste. Depuis 2011, son calendrier de récitals et concerts inclut des collaborations avec le Northern Arts and Cultural Centre, le Centre d’arts Orford et le Newfoundland Symphony Orchestra. Il a joué au Salvador en 2013, grâce au prix de l’OSM qui comportait une tournée de concerts en Amérique latine avec le YOA Orchestre des Jeunes des Amériques. En 2014, il s’est produit avec l’Orchestre du Centre national des Arts d’interprétation de Chine à Beijing et à Toronto. Soliste invité à l’automne 2015 de l’Orchestre du Conservatoire et de l’Orchestre symphonique des jeunes de Montréal, il sera en récital en avril 2016 au Centre national des Arts à Ottawa.

Xiaoyu considère qu’il a eu beaucoup de chance depuis son arrivée au Canada à l’âge de 6 ans. Il admet qu’à 18 ans, on est impatient et un peu insouciant. Toutefois, il estime que la chose la plus importante est d’accumuler de l’expérience et de se développer intellectuellement. Pour y arriver, il doit s’intéresser à tout. « Il faut avoir la capacité d’exécuter des œuvres de différents styles, de découvrir sans cesse. Et je suis bien curieux de tout », précise-t-il. En 2017, le piano sera au programme du CMIM. Parions que notre ambitieux jeune prodige fera de nouveau partie des candidats.


English Version…

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Arthur Kaptainis has been a classical music critic since 1986. His articles have appeared in Classical Voice North America and La Scena Musicale as well as Musical Toronto. Arthur holds an MA in musicology from the University of Toronto. Since 2019, Arthur is co-editor of La Scena Musicale.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.