Navigation sur: La Scena en ligne

Sir Simon Rattle,  devenu citoyen allemand cette semaine, préfère travailler avec un chef de chœur anglais. À Berlin, il retrouve son ancien partenaire de Birmingham, Simon Halsey.  À son nouveau poste au sein de l’Orchestre symphonique de la radio bavaroise, il retrouvera Howard Arman en charge des chanteurs salariés. Diplômé du Trinity College de Londres, Arman a passé les 40 dernières années dans des entreprises germanophones, travaillant à Halle, Leipzig, Salzbourg et Lucerne. Le chœur de Munich qu’il a repris en 2017 en est un de premier ordre. Même un amateur d’Elgar dévoué peut être pardonné de n’avoir jamais entendu…

Partager:

Les berceuses peuvent rapidement durer plus longtemps qu’on ne l’aurait souhaité. Tous ont entendu chanter le Wiegenlied Brahms lors de leur enfance ou encore le fameux duo de Hansel et Gretel. Une seule écoute est généralement tout ce que je peux supporter de ces bonbons du répertoire. Cependant, la beauté de cette compilation du pianiste français Bertrand Chamayou est qu’elle conduit l’oreille sur des chemins inattendus, négligés ou tout à fait inconnus. Les deux études de Sergei Liapunov sont des gouttes de camomille parfaite. Une cuillerée de Villa-Lobos nous emmène dans une jungle brésilienne beaucoup plus épaisse et plus freudienne que la…

Partager:

Au milieu de la Seconde Guerre mondiale, nos parents se sont tournés vers deux compositeurs pour des symphonies d’espoir et de vision. L’enthousiasme suscité par la 7e symphonie de Dmitri Chostakovitch était tel qu’Arturo Toscanini et Leopold Stokowski ont failli entrer en guerre eux-mêmes pour obtenir le droit de diriger la première américaine (Toscanini a gagné). La 5e symphonie de Vaughan Williams a fait l’objet de moins d’agitation à l’étranger. Cependant, à Londres, elle a été saluée comme un oracle – une déclaration d’un grand artiste sur l’esprit de sa nation et la profondeur de sa confiance. La première mondiale,…

Partager:

Winston Churchill disait que la Grande-Bretagne et les États-Unis étaient divisés par une langue commune – c’est également vrai en ce qui concerne la musique et leurs compositeurs. Dans le répertoire post-romantique, les caractéristiques sont si fortes de part et d’autre qu’un auditeur ne pourrait jamais confondre Elgar avec Barber, et encore moins Britten avec Bernstein. L’attrait de cet enregistrement offert par le violoniste Callum Smart et le pianiste Richard Uttley réside en grande partie dans l’effort qu’ils déploient pour trouver un terrain d’entente. La sonate pour violon d’Elgar, écrite au cours du dernier été de la Première Guerre mondiale,…

Partager:

Comme la plupart des compositeurs de l’Union soviétique, Kancheli a occupé deux emplois, celui de directeur musical et celui de professeur, et a écrit des partitions sur commande pour des films du Parti, instantanément oubliables. Sauf que, dans son cas, si les films ont disparu de la mémoire collective, la musique a refusé de s’effacer. Kancheli, qui est mort l’année dernière à l’âge de 84 ans, a conservé ses meilleurs thèmes de films sous la forme d’un ensemble de 33 miniatures pour piano. Vous savez comment la meilleure musique vous prend à la gorge et vous tient dans cet état…

Partager:

   Dernier appel pour Habibi’s Angels: Commission Impossible, de Talisman Théâtre! Diversité, féminisme et culture québécoise sont au menu, additionnées d’une solide dose d’humour. La pièce sera gracieusement offerte en web-diffusion le 6 décembre à 15:00. Mais les dons sont recommandés ! https://talisman-theatre.com/habibisangels-billets-6ieme.html Depuis ses débuts, Talisman Théâtre s’est donné pour mission de présenter les version anglaises de pièces québécoises francophones (Coma Unplugged, Billy, The Days of Howling, Yukonstyle, Vic and Flo saw a Bear, Clean Slate …). Talisman Théâtre s’est de plus fait une priorité de sensibiliser le public aux thématiques LGBTQ +, offrant aussi des billets aux nouveaux…

Partager:

Les compositeurs adoptent des seconds prénoms pour se protéger contre leurs rivaux au plumage similaire. Il y avait tellement de Bach à l’époque de Jean-Sébastien qu’il était surtout connu sous le nom de Sebastian pour éloigner tous les autres Johanns de calibre moins élevé. À notre époque, le compositeur d’opéra John Adams a eu l’exclusivité sur un nom assez commun et notre Luther s’est résigné à utiliser son deuxième prénom pour se faire une réputation. Il a également jalonné un assez grand terrain. Adams est allé en Alaska après l’université à la fin des années 1970 pour travailler dans la…

Partager:

Que diriez-vous si je renonçais à donner des étoiles aux albums ? Elles ne sont qu’une vague approximation de l’opinion d’un critique et elles pourraient bien être affectées par la météo ou encore les dernières nouvelles reliées au développement de la Covid. J’ai vu des classements qui reflètent à peine le texte d’un critique, tout comme les sportifs reçoivent des notes sur dix qui n’ont aucun rapport avec leur influence sur un match. Je sais que certains lecteurs ne regardent pas plus loin que la cote d’étoiles avant de se décider. Mais pour ceux qui lisent vraiment, est-ce que la…

Partager:

J’ai écouté un tas de nouveautés discographiques cette semaine, principalement des récitals solo d’instruments ésotériques comme la harpe, la mandoline et le saxophone, mais aussi l’alto, la voix et le clavecin, certains sur des étiquettes dites majeures. Ces récitals sont pour la plupart payés par le soliste après qu’une maison de disques ait décidé qu’ils n’étaient pas viables commercialement. Sachant qu’il est peu probable que les gens les achètent, pourquoi perdrais-je mon temps à les passer en revue et vous à les écouter ? En ces temps fragiles où chaque heure de la vie est doublement précieuse, les artistes ont…

Partager:

Beethoven : Variations (Op. 34, Op. 35, WoO69, 70, 78, 79, 80) Angela Hewitt, piano Hyperion CDA68346 Durée : 79 min 40 Aimeriez-vous un petit Bach avec votre Beethoven ? Angela Hewitt répond avec une version splendidement pointilliste des 32 Variations en do mineur, autrefois le répertoire d’Horowitz et qui devraient être reprises plus souvent. Ce rat-a-tat virtuose est impressionnant sur le piano Fazioli bien-aimé (et brillant) de Hewitt, mais les murmures des variations plus calmes le sont tout autant, incluant la 30e variation, réalisée tranquillemente, comme le veut le compositeur. Nous obtenons des interprétations incisives de l’opus 34 et de l’opus 35, ces…

Partager:
1 2 3 122