Navigation sur: Mélodie

Tel père, tel fils. Tant Christoph Prégardien, le père, que Julian Prégardien, le fils, sont connus pour leur opéra et oratorio baroque et classique ainsi que pour leur lied du XIXe siècle. Les deux ont fait des enregistrements très appréciés de Bach. Julian, cependant, fait un pas de plus que son père – et que la plupart des chanteurs de ce côté-ci de Barbara Hannigan – en dirigeant La Passion selon saint Jean tout en chantant le rôle de l’évangéliste le 22 novembre au Festival Bach Montréal à l’église St-Andrew and St-Paul. (En répétition le 25 novembre à l’abbaye de…

Partager:

Lauréate en 2017 du deuxième prix au récital-concours de mélodies françaises du Festival Classica, la soprano Magali Simard-Galdès a remporté cette année le grand prix en interprétant des mélodies de Cécile Chaminade, accompagnée par Michel-Alexandre Broekaert qui obtient le prix du pianiste. Une fierté pour la native de Rimouski, défenseure de Chaminade, qui a convaincu le jury en devançant des œuvres de Debussy, Ravel, Fauré et Poulenc. Cécile Chaminade (1857-1944) était une pianiste concertiste et compositrice très appréciée en son temps et elle a laissé une production musicale importante. Magali apprécie la poésie simple et limpide chez Chaminade, qui n’est…

Partager:

L’été 2018 a été presque parfait pour la mezzo canadienne Emily D’Angelo, qui remporte un deuxième prix au CMIM. La Scena prévoyait que D’Angelo se placerait en tête du volet Aria, vu ses précédents résultats, victorieuse des Met Auditions en 2016 et deuxième dans de nombreux concours en 2017. Cela a pourtant commencé par une déception aux auditions à l’aveugle du CMIM. Le premier jury ne l’a pas sélectionnée pour concourir dans le volet Mélodie, l’acceptant uniquement dans le volet Aria. Toujours aussi humble, quand je l’ai vue après le premier tour le 30 mai, elle semblait quelque peu désolée…

Partager:

Les Canadiens savent peut-être que le baryton américain John Brancy a remporté le Concours musical international de Montréal (CMIM) 2018 et le troisième prix en 2012. Toutefois, aussi réducteur que cela puisse paraître, remporter deux prix à ce prestigieux concours était probablement l’affaire de rien. Au cours des quatre dernières années seulement, le baryton lyrique a remporté de nombreux concours de renommée internationale : il a obtenu le premier prix en 2018 au concours Lotte Lenya à New York; en 2017, le deuxième prix du concours Wigmore Hall à Londres ainsi que le prix des médias au Concours international de chant…

Partager:

Le ténor sud-coréen Mario Bahg, apparemment sorti de nulle part, a remporté le premier prix CMIM Mélodie en 2018, battant ainsi d’impressionnants adversaires. Cependant, Bahg s’est présenté en ayant déjà remporté le Concours international de musique Reine Sonja 2017 et en arrivant deuxième lors de participations précédentes. Il a montré la même musicalité innée à Montréal. Au premier tour, les avis étaient partagés. Les auditeurs au parterre de la salle Bourgie étaient déçus de sa voix; trop petite, qui rappelait La fleur que tu m’avais jetée de Carmen et à Una furtiva lagrima de L’Élixir d’amour. Cependant, sa voix se…

Partager:

Note de la rédaction : Le projet La Prochaine Grande Mélodie de La Scena est en compétition pour une subvention de 100 000 $ du Fonds communautaire Aviva. Lisez ci-dessous le projet et comment voter. Notre numéro de septembre était une édition spéciale sur la mélodie vocale. Lisez à ce sujet en format PDF ou en HTML. voter pour vos mélodies vocales préférées dans notre Défi grande mélodie sur www.nextgreatartsong.com. Peu de choses rassemblent les gens mieux que de la bonne musique ou une bonne chanson. A La Scena Musicale (LSM), la revue de référence en musique classique et jazz…

Partager:

Au moment même où plusieurs se demandent s’il y a un avenir pour le récital de chant classique, nous vivons un véritable âge d’or pour ce genre, qui offre des richesses incalculables. Après les Holzmair, Le Roux et Goerne, qui étaient à l’avant-garde de ce nouvel âge d’or, quatre barytons de traditions différentes dominent aujourd’hui la scène du récital. Le plus grand artiste lyrique de sa génération – non pas un simple chanteur, mais un véritable artiste vocal – Gerald Finley est Montréalais de naissance. Aussi à l’aise dans le domaine de l’opéra qu’en concert ou en récital, Finley démontre…

Partager:

Tout commença au cours d’un dîner en 1985. Ted Perry, fondateur du label britannique indépendant Hyperion Records, demande au célèbre pianiste collaborateur Graham Johnson ce qu’il aimerait le plus enregistrer. La réponse de Johnson est simplement « tous les lieder de Schubert ». Perry accepta apparemment sur-le-champ. Schubert a mis en musique plus de 700 textes, principalement des lieder solos, mais aussi des mélodies pour ensemble vocal, presque toutes accompagnées au piano. Ironiquement, il faut dix-huit ans à Schubert pour composer ses lieder (1810-1828), le même temps qu’il faudra à Hyperion (1987-2005) pour tous les enregistrer et les diffuser en trente-sept disques…

Partager:

On évalue à environ 200 le nombre total d’enregistrements du Voyage d’hiver de Franz Schubert, ce cycle de 24 lieder pour voix et piano composé en 1827 sur des poèmes de Wilhelm Müller, qui décrit l’errance d’un homme qui souffre d’un amour non partagé. Le cycle ne raconte pas tant une histoire que des états d’âme, l’homme qui retrouve l’image de sa solitude dans les paysages d’hiver, dans les quelques individus qu’il croise, jusqu’à ce joueur de vielle à roue errant lui aussi à qui il demande s’il peut l’accompagner. Le Voyage d’hiver, un des plus grands chefs-d’œuvre du romantisme musical, représente un…

Partager:

Au tournant du 20e siècle, la tradition de la ballade de boudoir jouissait toujours de la faveur publique grâce notamment à Liza Lehmann, Maude Valerie White, Arthur Sullivan et Edward German, dont les chansons sans grande valeur littéraire avaient acquis une grande popularité. Si Hubert Parry (plus particulièrement avec ses 12 suites, English Lyrics, comprenant des mises en musique de Shakespeare et d’autres importants poètes anglais), Charles Stanford et Arthur Somervell avaient tenté de hausser la qualité du genre, ce n’est qu’au cycle Sea Pictures d’Edward Elgar, présenté quelques mois avant le début du siècle qu’à bien des égards, la…

Partager:
1 2 3 6