Navigation sur: Contemporaine

Joseph Rouleau a siégé au conseil d’administration de l’Orchestre classique de Montréal pendant près de 10 ans et en était le président depuis septembre 2018. En tant que directeur général, j’ai énormément apprécié travailler avec lui. Il était toujours positif et encourageant. Nous sommes tous, à l’OCM, est dévasté par la perte de ce grand homme qui a énormément fait pour l’orchestre. C’était le genre d’homme qui pouvait prendre le téléphone et obtenir immédiatement la contribution des ressources de financement. Il était tout à fait unique. Joseph laisse un héritage éclatant à l’OCM et à l’industrie des arts. Il restera à…

Partager:

C’est l’organisme Ballet Opéra Pantomime (BOP) qui remporte le Prix de la relève – Caisse Desjardins de la Culture 2019 et la bourse de 5 000 $ qui lui est associée. Ce prix vise à reconnaître le travail des jeunes collectifs ou organismes professionnels qui posent des actions structurantes pour la relève artistique. Ballet Opéra Pantomime Fondée en 2013 par Hubert Tanguay-Labrosse et Alexis Raynault, Ballet Opéra Pantomime (BOP) s’est donné pour mission de créer des spectacles pluridisciplinaires, centrés sur des œuvres de musique classique et contemporaine, et présentés dans des environnements favorisant l’immersion émotionnelle du spectateur. Les membres du…

Partager:

En février dernier, lors de la tenue du festival Montréal nouvelles musiques, un ouvrage avait été lancé concernant le phénomène de la musique actuelle. Son auteur, Réjean Beaucage, est un assidu de cette musique depuis très longtemps. Expert aussi en musique savantes, il retrace quelques jalons importants de ce phénomène dans son étude qui collige beaucoup des matériaux déjà publiés sur le sujet, dont plusieurs de ses critiques. L’auteur a bien voulu confier quelques-unes de ses réflexion, question de sonder son point de vue sur le sujet et de cerner quelques débats l’entourant. La Scena Musicale : Après la publication de ton…

Partager:

Une entrevue exclusive de La Scena Musicale avec Lorraine Vaillancourt, directrice musicale du Nouvel Ensemble Moderne qui fêtera ses 30 ans le 3 mai prochain lors d’un concert historique à la Salle Claude-Champagne. Redécouvrez 30 ans d’histoire de cet ensemble qui a profondément marqué le paysage de la musique contemporaine. www.lenem.ca Lire aussi: – Nouvel ensemble moderne : trente ans au service de la musique – Le processus de commandes d’œuvres – Entrevue avec Normand Forget

Partager:

L’Orchestre Nouvelle Génération (ONG) clôturera sa 8e saison avec deux concerts qui pousseront les explorations thématiques et les collaborations artistiques de cet ensemble montréalais, dont les interprétations passionnées et originales attirent un cercle grandissant d’amateurs de musique classique. Le 18 avril, Délicieusement Tragique présentera quatre œuvres de Beethoven, Wagner, Janáček et Prokofiev, inspirées des grandes histoires d’amour aux dénouements tragiques. Le 8 juin, Visions fugitives – Tableaux dansants invitera le public à pénétrer dans le monde insolite de l’artiste peintre Natasha Turovsky, où réalisme et surréalisme se fusionnent avec les miniatures fantaisistes de Prokofiev, Bach, Brahms, Britten, Stravinski et Chostakovitch.…

Partager:

En l’espace de trois décennies, le Nouvel Ensemble Moderne a profondément marqué le paysage de la musique des XXe et XXIe siècles, a créé des centaines d’œuvres et été un acteur majeur de la diffusion de la musique moderne. Lorraine Vaillancourt, directrice musicale depuis le premier jour, se souvient de ce concert du 3 mai 1989, qui a marqué un tournant dans l’histoire de la musique contemporaine au Québec. Le début d’une aventure En 1978, un petit groupe de passionnés de musique contemporaine met en place les Événements du Neuf. José Evangelista, John Rea, Lorraine Vaillancourt et Claude Vivier se…

Partager:

En trente ans d’existence, le Nouvel Ensemble Moderne a joué des centaines de créations, à travers ses concerts, ses forums de compositeurs et autres activités. L’ensemble a donné un premier souffle aux œuvres de nombreux compositeurs et cette mission reste ancrée dans son mandat. L’accession de Normand Forget, hautboïste et membre fondateur du NEM, au poste de directeur artistique en 2016, a amené une nouvelle façon de penser la collaboration avec les compositeurs de manière à ce que le processus de commande d’œuvres, longue chaîne de transmission de l’idée du compositeur jusqu’aux oreilles du public, se passe de la meilleure…

Partager:

« Je suis arrivée à Paris à vingt-trois ans pour travailler avec Yvonne Loriod-Messiaen. J’avais un peu d’expérience de collaboration avec des compositeurs et à cette époque je jouais la sonate d’Henri Dutilleux. Sans penser plus loin, j’ai pris l’annuaire téléphonique, je l’ai appelé et, très gentiment, il m’a invitée chez lui. Je lui ai joué sa sonate dans son appartement sur l’île Saint-Louis. C’est un souvenir tellement précieux. » Le secret d’une carrière aussi intense, c’est peut-être cette insouciance qui anime la pianiste Louise Bessette, toujours à la recherche de nouvelles idées pour mettre en valeur le répertoire contemporain. Le…

Partager:

Du 21 février au 3 mars 2019, la 9e édition du Festival Montréal/Nouvelles Musiques (MNM), organisée par la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ) et son directeur artistique Walter Boudreau, a rayonné dans toute la métropole. Plus de 20 concerts et activités dans 12 lieux différents ont permis de découvrir des chemins, des couleurs et des artistes très divers, fiers représentants de la musique de création actuelle. Certains concerts ont affiché complet, comme Bach, Beatles, Brady : 150 guitares à l’Oratoire St-Joseph, d’autres au caractère plus marginal avaient un auditoire restreint, sans pour autant manquer d’audace et de créativité.…

Partager:

Église St-Jean Baptiste de Montréal, jeudi 21 février 2019. L’Ensemble SMCQ présentait HoMa.  Le Festival Montréal/Nouvelles Musiques (MNM), qui a lieu un peu partout jusqu’au 2 mars, lançait jeudi dernier sa soirée d’ouverture. Ou, devrais-je plutôt dire, il larguait les amarres et hissait ses voiles, prêt à affronter tous les vents et tempêtes en quatre actes. Ce fut une soirée où, effectivement, les vents et les percussions se liaient de tous leurs éclats. Premier acte : Samy Moussa, nous a offert une œuvre toute récente (2018) de seize minutes, Stasis, une première nord américaine. Il s’agit d’une commande du «Bayerische Staatsoper (Opéra d’État…

Partager:
1 2 3 16