Navigation sur: Contemporaine

Du 21 février au 3 mars 2019, la 9e édition du Festival Montréal/Nouvelles Musiques (MNM), organisée par la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ) et son directeur artistique Walter Boudreau, a rayonné dans toute la métropole. Plus de 20 concerts et activités dans 12 lieux différents ont permis de découvrir des chemins, des couleurs et des artistes très divers, fiers représentants de la musique de création actuelle. Certains concerts ont affiché complet, comme Bach, Beatles, Brady : 150 guitares à l’Oratoire St-Joseph, d’autres au caractère plus marginal avaient un auditoire restreint, sans pour autant manquer d’audace et de créativité.…

Partager:

Église St-Jean Baptiste de Montréal, jeudi 21 février 2019. L’Ensemble SMCQ présentait HoMa.  Le Festival Montréal/Nouvelles Musiques (MNM), qui a lieu un peu partout jusqu’au 2 mars, lançait jeudi dernier sa soirée d’ouverture. Ou, devrais-je plutôt dire, il larguait les amarres et hissait ses voiles, prêt à affronter tous les vents et tempêtes en quatre actes. Ce fut une soirée où, effectivement, les vents et les percussions se liaient de tous leurs éclats. Premier acte : Samy Moussa, nous a offert une œuvre toute récente (2018) de seize minutes, Stasis, une première nord américaine. Il s’agit d’une commande du «Bayerische Staatsoper (Opéra d’État…

Partager:

L’OSL honore un champion lavallois L’Orchestre symphonique de Laval rendra hommage au grand athlète Bruny Surin, champion olympique en 1996 aux Jeux d’Atlanta dans le relais 4 x 100 mètres. Ce dernier a été nommé grand Lavallois de la saison 2018-2019 de l’OSL. Pianiste amateur, il s’est donné le défi de jouer en solo, avec les musiciens de l’orchestre, un arrangement de Für Elise de Beethoven. Au programme également, la Symphonie no 2 de Tchaïkovski. Le 13 février 2019, 19 h 30, à la salle André-Matthieu de la Maison des arts de Laval. www.osl.qc.ca     JB Pentaèdre et Flûte Alors! réunis Le 15 février sera…

Partager:

Cette récente parution rassemble des œuvres de la compositrice canadienne établie à Londres Cassandra Miller, écrites entre 2008 et 2015. Le Quatuor Bozzini, qui en a créé la plupart, est sans doute le mieux placé pour nous ouvrir la porte de cet univers délicat. Les quatre œuvres au programme révèlent la manière de Cassandra Miller qui, à l’image de l’écrivain puisant son inspiration dans des coupures de journaux, est à l’affût du matériau musical ambiant comme base de son travail de composition. Ainsi, Warblework part de chants d’oiseaux pour nous offrir un univers aux textures changeantes avec un traitement du…

Partager:

La mémoire en acte : 40 ans de création musicale / Comité de rédaction : Laure Marcel-Berlioz, Omer Corlaix, Bastien Gallet / CMDC, Éditions MF, 2017, 288 pages. Le Centre de documentation de la musique contemporaine (CMDC) existe depuis 1977. Pour fêter ses 40 ans, il a publié un ouvrage majeur établissant un panorama de la création musicale actuelle, à travers la parole de différents acteurs du milieu, musiciens, compositeurs, producteurs, directeurs de maisons de disque, musicologues… La première partie revient sur l’histoire de l’institution et de celle qui en a assuré la mise en œuvre, Marianne Lyon, ainsi que sur la spécificité de…

Partager:

Au cœur de la création musicale. Paroles de compositeurs recueillies par Myriam Tétaz-Gramegna / La Bibliothèque des Arts, 2018, 184 pages « Dus à des hasards ou à des rendez-vous programmés, ces entretiens furent des moments exceptionnels, passés avec des artistes qui se sont révélés être des personnalités impressionnantes, tant par l’étendue de leur culture que par leur sensibilité à la réalité du monde. » C’est ainsi que la journaliste Myriam Tétaz-Gramegna clôt cet ouvrage qui regroupe des entretiens de 21 compositeurs et compositrices majeurs du XXe siècle, recueillis tout au long de la carrière de la journaliste dans un quotidien suisse. Des…

Partager:

Lorsque j’ai commencé à travailler comme copiste, au début des années 1980, tout le travail de production d’une partition d’orchestre et de ses parties séparées se faisait encore à la main. En musique, l’arrivée des premiers logiciels de notation musicale a révolutionné l’édition. Ainsi, il devenait possible de produire une partition et, à partir de celle-ci, d’en produire les parties séparées. Les corrections dans l’une se reflétaient dans l’autre, ce qui était un avantage considérable. Toutefois, malgré toutes les avancées logicielles, l’édition musicale, en musique contemporaine, demeure toujours un défi de taille. Voyons comment des logiciels tels que Finale et…

Partager:

Sans s’y être forcément frottés, tous les musiciens ont vu passer un jour une partition graphique de John Cage ou Morton Feldman, créateurs de ce langage à cheval entre la musique et les arts visuels. Que cachent ces énigmatiques partitions, allant d’un ensemble de signes sur la portée jusqu’au dessin le plus abstrait ? C’est ce que Productions SuperMusique, codirigé par Danielle Palardy Roger et Joane Hétu, cherche à nous faire découvrir au fil d’ateliers et de concerts présentés depuis plus de vingt ans. « Au départ, SuperMusique était en grande partie constitué d’autodidactes. L’écriture graphique nous permettait alors de nous rassembler…

Partager:

Les années passent et le compositeur Maxime McKinley, qui fêtera cette année ses quarante ans, accumule les créations avec un optimisme et une ouverture qui caractérisent sa musique. Des pulsions de la série Wirkunst au récent Dégel pour l’Orchestre philharmonique de Calgary, le natif de Sherbrooke offre un répertoire très varié, allant du solo au grand orchestre, et révèle un univers foisonnant en constante évolution. Au courant du seul mois de mars, le Trio Fibonacci créera sa pièce Bleu tombant et deux compositions paraîtront sur disque, Cortile di Pilato chez Analekta (Elinor Frey) et Reflets de Francesca Woodman chez Starkland…

Partager:

Pour comprendre la musique de création actuelle, il est nécessaire d’en connaître les origines, à savoir la musique du XXe siècle, dans toute sa variété et son hétérogénéité. Il s’agit souvent d’un pan de l’histoire musicale méconnu du grand public, car il a souffert durant plusieurs décennies d’une très maigre visibilité médiatique et institutionnelle. Si l’on programmait Messiaen, Ligeti, Stockhausen ou Schnittke aussi souvent que Beethoven ou Tchaïkovski, les oreilles seraient sans doute bien plus affinées à l’écoute contemporaine et réceptives aux créations d’aujourd’hui. En balayant d’un revers de main le langage tonal, c’est-à-dire toute la musique occidentale depuis Bach…

Partager:
1 2 3 15