Navigation sur: Ancienne et baroque

Claire Guimond, fondatrice et directrice artistique d’Arion Orchestre Baroque depuis sa création en 1981,  dévoile le plan de relève pour le poste de direction artistique de l’orchestre. « J’ai l’immense plaisir de vous annoncer la nomination de  Mathieu Lussier à titre de directeur artistique d’Arion à compter de la saison 2020-2021. » Afin d’assurer une transition harmonieuse, Mathieu Lussier et Claire Guimond assureront la codirection artistique de la saison 2019-2020.  « Mathieu Lussier est un musicien de grand talent, polyvalent, créatif et passionné par le répertoire de la musique ancienne. De plus, Mathieu est un excellent communicateur qui est apprécié et respecté par ses…

Partager:

La série des Concerts intimes du Studio de musique ancienne de Montréal se poursuivait hier à la Chapelle historique du Bon-Pasteur avec l’ensemble vocal féminin Scholastica. En prélude au concert, le directeur du SMAM Andrew McAnerney a remercié le public pour son indéfectible soutien, et a annoncé une nomination aux Prix Opus 2019 pour le concert À la cour de Bourgogne, dans la catégorie Musiques médiévale, de la Renaissance, baroque. L’Ensemble Scholastica a le don de nous emmener dans des contrées toujours inattendues pour nous permettre de découvrir des pans méconnus du répertoire vocal ancien. Noël approche ? Soit, alors au…

Partager:

Alors que la musique baroque connaît une floraison et un rayonnement sans précédent au Québec, comme en témoigne notre précédent numéro, la danse baroque fait toujours figure de curiosité dans le paysage artistique. Il est pourtant édifiant de noter que musique et danse baroques sont intimement liées : non seulement une large partie de la production musicale de l’époque était destinée à être dansée, mais ces danses, qui ont fait l’objet de chorégraphies fixées sur le papier, sont le plus souvent associées à une musique précise. Fort heureusement pour nous, il existe au Québec une spécialiste des danses baroques, de leur…

Partager:

Addendum : Cette tournée est une collaboration entre le Festival Classica et l’Harmonie des Saisons. Les quatre concerts ont eu lieu à Saint-Lambert, Granby, Saint-Constant et Boucherville. _________ La tournée automnale et régionale de l’ensemble l’Harmonie des saisons, en collaboration avec le Festival Classica, faisait étape samedi 17 novembre à l’église Sainte-Famille de Granby, ville où est établi l’ensemble dirigé par Eric Milnes. Au programme, un Mozart au seuil de sa propre mort, dans toute l’intensité de son chant du cygne, au plus profond du mystère de l’Incarnation avec l’Ave Verum Corpus et le Requiem dans toute la richesse de ses…

Partager:

À l’aube du XXe siècle, faute d’avoir des institutions de qualité, New York ne fournissait pas un terreau favorable à la musique classique. Or, dans les années 1920, la grande école Juilliard voit le jour. En peu de temps, la ville devient l’un des pôles majeurs de l’industrie musicale. Cette ébullition suscite la curiosité. Entre autres, on se demande : à quoi ressemblait un concert à New York durant cette période ? C’est la question qu’Autour de la flûte a voulu élucider en présentant « New York, 1920 ». Avec des instruments anciens, un programme étudié et les techniques pertinentes, Aleks Schürmer…

Partager:

C’est grâce à ma grand-mère maternelle que le clavecin est entré dans la maison familiale. Elle nous avait donné des disques et son tourne-disque alors que j’étais enfant. J’ai découvert les Concertos brandebourgeois nos 4 et 5 ainsi que la fameuse Toccata en ré mineur pour orgue de Bach et la Cinquième Symphonie de Beethoven. C’est lors d’un séjour au camp musical fondé par le père Lindsay que je vis pour la première fois un clavecin. Un professeur donnait des cours d’histoire de la musique aux jeunes campeurs dans un modeste chalet appelé la Sorbonne (cela m’amuse toujours de dire…

Partager:

Avec presque un demi-siècle d’existence, la scène de la musique baroque à Montréal est bien mature, goûtant la recherche et suivant l’exemple de beaux modèles, penseurs ou interprètes; elle est foisonnante par le nombre d’initiatives et par la créativité de ses acteurs, ce qui en fait l’une des plus riches en Amérique du Nord. Je l’ai observé au fil de mes voyages sur le continent en tant que violon solo de l’orchestre baroque Apollo’s Fire de Cleveland. Quoiqu’éloignée du bassin culturel européen, générateur historique, la scène montréalaise n’en est pas moins une observatrice et une actrice à la voix essentielle…

Partager:

Pour moi, la musique baroque… c’est un langage qui me parle de son époque, où l’art se veut raffiné, élégant, exubérant et profondément humain, puisque dédié aux passions humaines. L’interprète y est un artisan qui exerce un degré fascinant d’influence sur son médium, qu’il modèle selon ses talents, son inspiration. C’est un langage codé, basé sur des conventions, qui dicte peu et sous-entend beaucoup. Il forme un cadre à l’intérieur duquel l’interprète peut s’exprimer avec une grande liberté, dialoguer avec créativité et spontanéité. Ornementation, nuances, agogique, tempi, parfois même choix d’instrumentation, sont à la discrétion de l’interprète, les limites décrites…

Partager:

On pourrait croire qu’un grand spécialiste de la musique ancienne est inaccessible. Hank Knox se montre tout le contraire. Knox désigne tout un pan de mur de son bureau à l’Université McGill comme son « mur de la modestie » : des affiches de ses productions et celles de ses étudiants qu’il a punaisées au fil des ans. Knox dirige le programme de musique ancienne à l’École de musique Schulich de l’Université McGill depuis plus de vingt ans. Il est le parrain de la Cappella Antica de l’école (désormais dirigée par la soprano Suzie LeBlanc, lauréate d’un prix Grammy) et de vingt-quatre petits…

Partager:

En trente ans de carrière, la soprano Anne Azéma a été l’un des visages les plus significatifs de la musique médiévale. Directrice artistique du Boston Camerata, la chanteuse et musicologue poursuit avec passion et rigueur sa mission de promotion de la musique médiévale. Samedi 13 octobre. Dans l’intimité de l’église Westmount Park United, Anne Azéma partage avec le public un moment privilégié. Seule, elle chante les histoires d’un temps passé qui vibre en nous comme l’écho d’une émotion universelle renouvelée. La dolce chose nous plonge dans les chansons médiévales entre 1200 et 1400, mettant l’accent sur des figures féminines : « On…

Partager:
1 2 3 10