Navigation sur: Ancienne et baroque

À l’aube du XXe siècle, faute d’avoir des institutions de qualité, New York ne fournissait pas un terreau favorable à la musique classique. Or, dans les années 1920, la grande école Juilliard voit le jour. En peu de temps, la ville devient l’un des pôles majeurs de l’industrie musicale. Cette ébullition suscite la curiosité. Entre autres, on se demande : à quoi ressemblait un concert à New York durant cette période ? C’est la question qu’Autour de la flûte a voulu élucider en présentant « New York, 1920 ». Avec des instruments anciens, un programme étudié et les techniques pertinentes, Aleks Schürmer…

Partager:

C’est grâce à ma grand-mère maternelle que le clavecin est entré dans la maison familiale. Elle nous avait donné des disques et son tourne-disque alors que j’étais enfant. J’ai découvert les Concertos brandebourgeois nos 4 et 5 ainsi que la fameuse Toccata en ré mineur pour orgue de Bach et la Cinquième Symphonie de Beethoven. C’est lors d’un séjour au camp musical fondé par le père Lindsay que je vis pour la première fois un clavecin. Un professeur donnait des cours d’histoire de la musique aux jeunes campeurs dans un modeste chalet appelé la Sorbonne (cela m’amuse toujours de dire…

Partager:

Avec presque un demi-siècle d’existence, la scène de la musique baroque à Montréal est bien mature, goûtant la recherche et suivant l’exemple de beaux modèles, penseurs ou interprètes; elle est foisonnante par le nombre d’initiatives et par la créativité de ses acteurs, ce qui en fait l’une des plus riches en Amérique du Nord. Je l’ai observé au fil de mes voyages sur le continent en tant que violon solo de l’orchestre baroque Apollo’s Fire de Cleveland. Quoiqu’éloignée du bassin culturel européen, générateur historique, la scène montréalaise n’en est pas moins une observatrice et une actrice à la voix essentielle…

Partager:

Pour moi, la musique baroque… c’est un langage qui me parle de son époque, où l’art se veut raffiné, élégant, exubérant et profondément humain, puisque dédié aux passions humaines. L’interprète y est un artisan qui exerce un degré fascinant d’influence sur son médium, qu’il modèle selon ses talents, son inspiration. C’est un langage codé, basé sur des conventions, qui dicte peu et sous-entend beaucoup. Il forme un cadre à l’intérieur duquel l’interprète peut s’exprimer avec une grande liberté, dialoguer avec créativité et spontanéité. Ornementation, nuances, agogique, tempi, parfois même choix d’instrumentation, sont à la discrétion de l’interprète, les limites décrites…

Partager:

On pourrait croire qu’un grand spécialiste de la musique ancienne est inaccessible. Hank Knox se montre tout le contraire. Knox désigne tout un pan de mur de son bureau à l’Université McGill comme son « mur de la modestie » : des affiches de ses productions et celles de ses étudiants qu’il a punaisées au fil des ans. Knox dirige le programme de musique ancienne à l’École de musique Schulich de l’Université McGill depuis plus de vingt ans. Il est le parrain de la Cappella Antica de l’école (désormais dirigée par la soprano Suzie LeBlanc, lauréate d’un prix Grammy) et de vingt-quatre petits…

Partager:

En trente ans de carrière, la soprano Anne Azéma a été l’un des visages les plus significatifs de la musique médiévale. Directrice artistique du Boston Camerata, la chanteuse et musicologue poursuit avec passion et rigueur sa mission de promotion de la musique médiévale. Samedi 13 octobre. Dans l’intimité de l’église Westmount Park United, Anne Azéma partage avec le public un moment privilégié. Seule, elle chante les histoires d’un temps passé qui vibre en nous comme l’écho d’une émotion universelle renouvelée. La dolce chose nous plonge dans les chansons médiévales entre 1200 et 1400, mettant l’accent sur des figures féminines : « On…

Partager:

Parmi les événements marquants de l’époque baroque, on peut difficilement passer sous silence la rencontre qui a lieu à Lübeck en 1705 entre l’organiste Dietrich Buxtehude, alors au sommet de son art, et le jeune Bach. Rencontre entre deux génies, acte de transmission, voyage initiatique, tous les scénarios sont possibles et ils ont fait couler beaucoup plus d’encre dans les dernières décennies qu’à l’époque. En effet, il n’existe aucune source écrite nous renseignant sur la nature de cette rencontre, ce qui lui confère une aura mystérieuse et qui participe au mythe Bach. Le musicologue français et spécialiste de Bach, Gilles…

Partager:

La pratique consistant à utiliser des instruments d’époque dans la musique ancienne a permis de mieux faire comprendre que le baroque est un demi-ton plus bas que la hauteur moderne. Les développements de tempérament, d’accord et de ton sont moins connus. Leurs implications vont au-delà de l’expérience en concert. De plusieurs façons profondes et surprenantes, cela a influencé les compositeurs et la musique qu’ils ont écrite. Définitions L’accord, le tempérament et la hauteur ne sont pas interchangeables. La hauteur est la notion la plus simple à comprendre. C’est la fréquence à laquelle les ondes sonores se déplacent, lorsque mentionné dans…

Partager:

Depuis sa fondation par la flûtiste Mika Putterman en 2004, Autour de la flûte a présenté treize saisons de concerts réunissant des musiciens et ensembles de renom comme Suzie Leblanc, Susie Napper, Les Voix Humaines, Discantus, Notturna ou La Petite Harmonie. Sans se spécialiser dans une époque ou un genre, Autour de la flûte offre un cadre flexible pour recevoir des concerts thématiques axés sur l’utilisation d’instruments d’époque et dont le répertoire va de la Renaissance à aujourd’hui. Directrice artistique d’Autour de la flûte, la flûtiste Mika Putterman a étudié à l’Université McGill, au Conservatoire national supérieur de musique de…

Partager:

Après le Suisse Heinrich Wölfflin, l’esthéticien catalan Eugenio d’Ors, théorisant le Baroque, le situe entre le bûcher de Giordano Bruno en 1600 et la mort de Jean-Sébastien Bach en 1750. […] L’un des traits généraux du Baroque musical étant le soutien de la basse continue, il est aisé de constater que ce continuo apparaît vers 1600 pour disparaître peu après 1750. Et ce siècle et demi se subdivise non moins aisément en trois périodes d’un demi-siècle chacune, Premier Baroque, Baroque médian et Baroque tardif, périodisation beaucoup moins arbitraire qu’il n’y peut paraître de prime abord. Les trois périodes du Baroque…

Partager:
1 2 3 9