Sinfonia Toronto : les cordes élargissent leur répertoire

0

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

« Une joyeuse rencontre – une saison de souvenirs et de renouveau », voilà comment Sinfonia Toronto qualifie sa saison 2021-22. Elle prendra son envol le 23 octobre avec le Concerto pour violon no 2 en mi majeur de Bach, la Fantaisie brillante sur Faust pour violon et orchestre de Wieniawski, le Souvenir de Florence de Tchaïkovski et la première mondiale de Resurrected Angel II, œuvre de la compositrice torontoise Alice Ping Yee Ho en hommage aux prestataires des soins de santé.

« Notre programmation comporte toujours des premières mondiales, affirme Nurhan Arman, fondateur et directeur musical de Sinfonia Toronto. En 23 saisons, nous en avons présenté 75 ou 80. » Trois autres premières mondiales sont prévues pour la prochaine saison : les Miniatures polyphoniques de Vania Angelova, le Concerto pour violon de Robert Rival, deux œuvres canadiennes, et 1916 pour voix et cordes de l’Américain Stanley Grill. La programmation compte d’autres œuvres canadiennes : Nostalgie de Jocelyn Morlock, Suspended Doorways de Saman Shahi et Prayer de Larysa Kuzmenko.

Advertisement / Publicité

Les adaptations constituent l’essentiel de la programmation cette saison. Le maestro en explique les raisons : « Nous proposons des adaptations depuis de nombreuses années. Une grande musique reste une grande musique, qu’elle soit jouée par un orchestre d’une centaine de musiciens ou un quatuor à cordes. Les adaptations ouvrent le public à une nouvelle perspective musicale. Les notes, les harmonies, les phrases musicales demeurent, l’essence de l’œuvre est préservée. C’est donc une expérience enrichissante tant pour le public et les musiciens que pour moi. »

Cette saison, les quatorze instrumentistes de Sinfonia Toronto offriront « une perspective nouvelle » sur les quatuors à cordes de Haydn (l’Alouette dans un nouvel arrangement d’Arman), Schubert, Dvořák, Janáček et Chostakovitch. « Ces adaptations élargies, explique Arman, exploitent les proportions symphoniques de la musique, ajoutent de la couleur et insufflent une dynamique nouvelle à l’original. »

Par ailleurs, des arrangements allégés seront apportés à plusieurs classiques symphoniques : la Symphonie no 40 et les Concertos pour piano no 12 et 22 de Mozart, la Symphonie no 8 et le Concerto pour piano no 2 de Beethoven et les deux Concertos pour piano de Chopin. « Ce n’est pas une nouveauté, ajoute Arman. Dans de nombreux cas, les compositeurs ont autorisé la publication de versions réduites, comme l’a fait Beethoven avec des arrangements pour quintette ou sextuor à cordes de ses sixième, septième et huitième symphonies. J’ai donc adapté ces œuvres à notre taille. En vérité, Chopin a indiqué sur la partition de son Concerto pour piano no 2 que c’était “pour orchestre ou quintette à cordes”. »

Les prochaines représentations à Toronto auront lieu les 12 novembre, 10 décembre, 21 janvier, 5 mars, 1er avril et 7 mai, sans compter quelques concerts à Barrie, Sault Ste. Marie et Sarnia. « Cette saison propose une formule hybride, précise Arman. Les gens peuvent choisir d’assister aux concerts en ligne ou en personne. Le nombre de places en salle est certes limité et une preuve de vaccination est requise. Peu importe leur choix, nous serons là pour notre public. »

www.sinfoniatoronto.com

Traduction par Lina Scarpellini

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.