Critique de disque. Beethoven: Variations

0

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

80%
80%
  • 4
  • User Ratings (0 Votes)
    0

Beethoven : Variations
(Op. 34, Op. 35, WoO69, 70, 78, 79, 80)

Angela Hewitt, piano

Hyperion CDA68346

Durée : 79 min 40

Aimeriez-vous un petit Bach avec votre Beethoven ? Angela Hewitt répond avec une version splendidement pointilliste des 32 Variations en do mineur, autrefois le répertoire d’Horowitz et qui devraient être reprises plus souvent. Ce rat-a-tat virtuose est impressionnant sur le piano Fazioli bien-aimé (et brillant) de Hewitt, mais les murmures des variations plus calmes le sont tout autant, incluant la 30e variation, réalisée tranquillemente, comme le veut le compositeur. Nous obtenons des interprétations incisives de l’opus 34 et de l’opus 35, ces derniers étant connus sous le nom de Variations « Eroica » pour leur utilisation du thème du finale de la symphonie homonyme, un an en avance. L’exubérance de Beethoven est constamment sur le point d’éclater dans ce chef-d’œuvre; Hewitt en valorise à la fois l’énergie et le décorum. Personne ne sera surpris d’apprendre que la fugue se passe bien. Les variations rarement entendues sur des thèmes de Paisiello sont très intéressantes. Les variations sur God Save the King semblent un peu trop dignes, mais les esprits s’élèvent avec les variations sur le (choc et horreur) Rule Britannia. La personnalité extravertie de Hewitt s’accorde bien avec ce répertoire. À près de 80 minutes, l’enregistrement, quelle que soit la manière dont il a été acquis, représente un bon investissement. Autre atout : les notes perspicaces et personnelles de Hewitt dans son livret. À propos du Fazioli : cet enregistrement représente son chant du cygne. Cet instrument a connu une fin prématurée et accidentelle après les séances en janvier dernier à la Jesus-Christus-Kirche de Berlin. Triste histoire. Disque heureux.

Traduction par Jacqueline Vanasse

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Arthur Kaptainis has been a classical music critic since 1986. His articles have appeared in Classical Voice North America and La Scena Musicale as well as Musical Toronto. Arthur holds an MA in musicology from the University of Toronto. Since 2019, Arthur is co-editor of La Scena Musicale.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.