Choix de micros pour le studio

0
La Scena Musicale's Discovery Box

par Simon L’Espérance

 

S’il y a un domaine où les choix et les options de prix sont infinis, c’est sans doute l’équipement de studio. La solution la plus simple reste de connaître vos besoins, votre routine de travail et surtout vos objectifs en ce qui concerne les timbres et les couleurs.

Voici quelques choix de microphones qui pourraient vous guider afin d’optimiser l’équipement de votre studio.

Le fonctionnement des microphones

On peut les regrouper en trois grandes familles : les dynamiques, les rubans et les condensateurs. Les micros dynamiques sont la plupart du temps utilisés pour des sources sonores puissantes et sont capables de prendre une charge sonore très grande (ampli de guitare, caisse claire, toms, voix…). Les micros à ruban ont davantage de chaleur, du fait de leur fonctionnement et de l’adoucissement dans l’aigu. Ces micros sont utilisés depuis longtemps dans les studios pour leur timbre et leur sonorité naturelle. Ce sont d’excellents micros pour capter une panoplie d’instruments, mais ils sont plus fragiles : une source de décibels trop intense peut les endommager. Les micros à condensateur sont les plus réputés et aussi les plus dispendieux. Ils demandent de l’électricité (Phantom power, 48 volts) venant de la console ou du préamplificateur. Ce sont les micros avec le plus large spectre de fréquence et la plage dynamique la plus grande.

Il est également important de connaître la réponse en fréquence, à savoir la plage du spectre sonore transmise par la capsule du micro, ainsi que les patrons polaires qui assurent la directivité du microphone. Puisque chaque type de micro a un timbre et une couleur harmonique qui lui sont propres, n’hésitez pas à les tester pour éclairer vos choix. Aussi, rappelez-vous que si la source, l’instrument ou le musicien n’est pas de qualité, le micro n’y changera rien ! Enfin, la qualité du préamplificateur utilisé ainsi que la qualité de conversion numérique de votre de carte de son sont primordiales dans la chaîne de restitution du son.

Dynamiques

Shure SM57-58, moins de 150 $

Une légende ! Ce micro brillant, clair et dynamique est idéal pour l’ampli de guitare, la voix, la caisse claire et, franchement, presque tout. Le SM58 offre une boule (filtre) dédiée au vocal qui empêche les pops. Vous pouvez également opter pour le Beta 57-58, qui est comparable.

Shure SM7b, 535 $

Ce micro doux, clair et brillant a été initialement construit pour la radiodiffusion. Sa réponse dans le grave est fulgurante et il peut prendre une charge impressionnante de volume. C’est le micro le plus utilisé dans mon studio : voix, guitare acoustique, amplis de guitares et basse, batterie, en fait presque tout.

Condensateurs

AKG C214, 539 $ / C414, 1250 $

Parfait pour les instruments acoustiques, le C214 est une valeur sûre à un prix très raisonnable, c’est un choix prudent et abordable. C’est un microphone à large diaphragme cardioïde qui a une qualité très proche du C414, plus dispendieux quant à lui. Le C414 est multidirectionnel et plus polyvalent. C’est l’un des plus répandus dans les studios à travers le monde. Sa capsule est meilleure et sa construction orientée pour les studios professionnels. Un incontournable pour les instruments acoustiques, les rooms et les percussions. Alternative intéressante, le Lewitt LTC 640, autour de 1000 $, ressemble beaucoup au C414 et offre plusieurs caractéristiques remarquables.

Neumann TLM 103, 1349 $

Excellent choix si vous avez ce budget. Ce micro cardioïde est très adapté à l’enregistrement de la voix. Il est clair, franc, très défini dans l’aigu et sensible aux nuances. Un tantinet froid, mais très précis.

Audio Technica 4050, 1000 $ et moins

Cette série se décline en plusieurs modèles, le 4050 étant la version la plus haut de gamme. Il capture très bien les nuances et la précision d’un large spectre de fréquences. Ce micro possède trois patrons polaires et répond à une panoplie de besoins en respectant très fidèlement la source sonore. Mon choix côté condensateurs à bas prix.

Neumann KM184 : Micro de type pencil, 800 $

Compact et très précis, il est très efficace sur des sources plus aiguës comme les guitares acoustiques ou les cymbales. Il est intéressant de jumeler ce genre de micros avec un cardioïde plus large, ce qui apporte une précision très focalisée.

Rubans

AEA R84, 1319 $

Reproduction du légendaire RCA44, ce micro est excellent pour la voix, les guitares et la batterie. Il est sensible et profond. Cher, mais indispensable à un bon studio professionnel. Chaleureux et puissant, ce micro est un classique moderne avec un son hyper détaillé. C’est un micro bidirectionnel qui possède une superbe proximité et un timbre chaleureux. Par ailleurs, son confrère l’AEA 88R est une option stéréo de haut niveau.

Beyerdynamic M160, 950 $

Très populaire et sur le marché depuis 1957, ce micro est très utilisé pour des cuivres ou des amplis de guitares plutôt distortionnés. Il favorise le registre grave et réduit un peu les hautes fréquences, ce qui lui donne une caractéristique plus présente et bien ronde. Hyper cardioïde, il se démarque de la plupart des micros à rubans qui sont bidirectionnels. Une valeur sûre pour l’ampli de guitare et le hi-hat.

Cascade Audio : Fat Head, entre 250 $ et 600 $ selon les spécifications

Pas trop cher, ce micro est très chaleureux, un brin sombre, mais plutôt intéressant vu son prix. En paires, ils constituent d’excellents room mics et peuvent aisément rivaliser avec du matériel bien plus dispendieux. Excellent pour les pianos droits.

La Scena Musicale - Coffret Découverte
Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.