Critique Les employés de Cédric Delorme-Bouchard : La lumière du future

0
Advertisement / Publicité

Avec son adaptation pour la scène du roman de science-fiction Les employés, d’Olga Ravn, Cédric Delorme-Bouchard pousse plus loin la recherche formelle entreprise avec Lamelles et offre un remarquable dispositif laser futuriste. Jusqu’au 12 avril à La Chapelle Scènes Contemporaines.

Une scène de la pièce Les employés, mise en scène, lumière et scénographie Cédric Delorme-Bouchard © Simon Gauthier

Une scène de la pièce Les employés, mise en scène, lumière et scénographie Cédric Delorme-Bouchard © Simon Gauthier

Connaissez-vous Cédric Delorme-Bouchard ? La réputation du talentueux concepteur de lumière, scénographe et metteur en scène n’est plus à faire; il a déjà à son actif plus de 150 conceptions pour le théâtre, la danse et l’opéra et ses conceptions ont été présentées dans plus de quinze pays. L’homme est brillant et les productions de Chambre Noire, sa compagnie de production, nous amènent toujours à la rencontre du théâtre et du mouvement, sur le fil de la lumière.

Cédric Delorme-Bouchard signe avec le dramaturge William Durbau l’adaptation pour la scène du roman Les employés, nous épargnant les aspects un brin franchouillards de la traduction du livre de l’autrice danoise, publié début 2020 chez La Peuplade. L’œuvre, qui a été créée à Ottawa, nous téléporte dans un futur lointain, à des millions de kilomètres de la terre, à bord du six millième vaisseau d’une puissante corporation d’exploration spatiale.

Advertisement / Publicité

Des objets mystérieux qui amènent le drame

À bord, des employés humains, nés de façon naturelle et mortels, et des « ressemblants », façonnés à l’image des premiers mais condamnés à ne jamais mourir. Mais l’harmonie qui s’est construite entre ces deux groupes se détériore lorsque des objets étranges sont ramenés et entreposés à bord. Ceux-ci fredonnent, améliorent l’humeur, font rêver et même halluciner. À l’issue de la révolte violente d’une ressemblante, une commission d’enquête compile, à bord du vaisseau spatial, des témoignages qui, au fil du spectacle, deviennent de plus en plus intimes et inquiétants.

Cédric Delorme-Bouchard a fait le choix d’enregistrer les voix de treize interprètes, qui sont ainsi désincarné.es, et de ne conserver que cinq comédiens et comédiennes qui évoluent sur scène. Le concepteur a eu recours à une tactique similaire dans l’excellent Intérieur, d’après Maurice Maeterlinck – que l’on a pu voir sur la scène de l’Usine C en février. Les employés reprend par contre la recherche formelle entreprise avec Lamelles, sa première production d’importance, qui était sans paroles, autour de l’appréhension architecturale des espaces, de ses échelles et de ses parts d’ombre et de lumière. En dépit du drame, on y retrouve aussi l’aspect ludique de l’attitude des interprètes, qui jouent franchement avec les possibilités et le symbolisme du rayon laser.

Les interprètes sont habillés de combinaisons de pilotes en organza blanc (Camille Jupa), qui captent parfaitement la lumière incandescente des rayons laser, d’un rouge vermillon ou d’un rose soutenu (Mélanie Chouinard, Jennyfer Desbiens, Myriam Foisy, Jonathan Malenfant, Alexis Trépanier). L’intensité de l’environnement  sonore (conception sonore et musique originale Simon Gauthier, avec la participation du groupe musical Cydemind Score) mérite également d’être soulignée. Le son rappelle la musique industrielle, vrombissant comme des bruits de moteurs énormes, illustrant la dominance de la puissante corporation spatiale sur les employés humains et leurs ressemblants.

Les employés est un spectacle court (une heure 10 minutes), d’une grande précision, qui redéfinit l’espace scénique du Théâtre La Chapelle comme jamais. Cet essai sur les perceptions nous ramène, comme toutes les œuvres de Cédric Delorme-Bouchard, à la fragilité de l’expérience humaine. Jusqu’au 12 avril à La Chapelle Scènes Contemporaines.

Voix enregistrées : Alex Bergeron, Marie-Anick Blais, Mélanie Chouinard, Nathalie Claude, Luc-Martial Dagenais, Jennyfer Desbiens, Nadia Desroches, Alain Fournier, Gabrielle Lessard, Jonathan Malenfant, Sébastien René, Emanuel Robichaud, Lise Roy

 

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.