Kevin Chen Piano, Concours Franz Liszt

0
Advertisement / Publicité

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Que le jeune Kevin Chen, 16 ans, de Calgary, ait remporté le premier prix de 30 000 € du Concours international de piano Franz Liszt est déjà impressionnant, mais qu’il soit le plus jeune concurrent d’une cohorte de 22 candidats suscite l’étonnement.

Un enregistrement vidéo sur YouTube de la retransmission en direct du gala du 19 septembre, d’une durée de plus de trois heures, confirme son haut niveau de virtuosité et de personnalité dans la version revisitée par György Cziffra de la Danse hongroise n° 5 de Brahms, de la Rhapsodie hongroise n° 6 et du Concerto pour piano n° 2 de Liszt, avec l’Orchestre philharmonique national de Hongrie dirigé par Gergely Vajda.

Selon toute apparence, la salle de concert de l’Académie Franz Liszt était pleine et les musiciens n’étaient ni masqués ni distancés. À Budapest, les poignées de main et les embrassades ne manquent pas !

« Le moment le plus angoissant, c’est avant de monter sur scène, a déclaré Chen au Calgary Herald. Mais une fois sur scène, je n’y pense plus. Je m’assois, je joue et l’angoisse disparaît. »

Toujours selon le Herald, le prodige est aussi un compositeur ayant « plus de 100 morceaux de musique, dont quatre symphonies complètes et un concerto pour piano » à son actif.

Depuis quatre ans, Chen est l’élève de Marilyn Engle, elle-même ancienne prodige et professeure à l’Université de Calgary, qui a aussi brièvement enseigné à Jan Lisiecki, autre jeune prodige de Calgary. Dès le début, il a remporté des concours et obtenu des reconnaissances, notamment un premier prix au Concours de musique du Canada (catégorie sept ans). En 2013, il a été inclus dans le Top 30 Hot Canadian Classical Musicians Under 30 de CBC Music et en 2019, il a remporté le concours e-Piano Junior à Minneapolis.

La victoire au concours Franz Liszt a convaincu Kevin Chen de faire carrière dans la musique, bien qu’il soit trop tôt pour déterminer s’il s’agira d’une carrière de pianiste ou de compositeur, sans parler de l’école qu’il fréquentera une fois diplômé.

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Arthur Kaptainis has been a classical music critic since 1986. His articles have appeared in Classical Voice North America and La Scena Musicale as well as Musical Toronto. Arthur holds an MA in musicology from the University of Toronto. Since 2019, Arthur is co-editor of La Scena Musicale.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.