Calendrier Cinéma

0
La Scena Musicale's Discovery Box

À vos agendas ! Voici quelques rendez-vous cinématographiques que vous ne voudrez pas manquer.

Février

En grande première, la comédie du réalisateur Rémi St-Michel Avant qu’on explose ouvrira la 37e édition des Rendez-vous Québec Cinéma, le mercredi 20 février. La Troisième Guerre mondiale est imminente, mais Pier-Luc n’a qu’une seule idée en tête : il ne veut pas mourir avant d’avoir goûté une première fois aux délices de l’amour. www.rendez-vous.quebeccinema.ca

Réagissant à la difficulté grandissante d’obtenir des subventions, KINO naît à Montréal en 1999. Maintenant actif dans le monde entier dans plus de 80 villes, le mouvement souligne son 20e anniversaire et Kino Montréal organise une série de cinq événements, en février et mars, qui culmineront avec le gala Kino. www.kinomontreal.com

Mars

Placé cette année sous le signe de la diversité et de la transmission, la 37e édition du Festival international du film sur l’art (FIFA) présentera cette année plus de 150 films en provenance d’une soixantaine de pays. Plongé dans la culture arabo-musulmane dont la tradition de danse et de musique a toujours été très riche sinon emblématique, le film d’ouverture Au temps où les arabes dansaient du réalisateur Jawad Rahib scrute la montée de l’intégrisme – et le feu artistique des créateurs qui résistent. Le cinéaste Theo Angelopoulos est mort en 2012 sur le plateau de tournage de son dernier film, qui racontait le destin tragique des victimes de la crise grecque. Cruelle ironie, l’ambulance qui aurait pu le sauver n’est jamais arrivée, tombée en panne à cause des coupes budgétaires imposées aux services publics grecs. Lettre à Théo est l’hommage de son assistante-réalisatrice Élodie Lélu, qui revisite le travail du maître et met en lumière le sort des réfugiés bloqués aux frontières du pays. À voir. Côté danse, le long métrage de la brillante Marie-Hélène Robois, Lucinda Childs, la grande fugue de Beethoven, montre l’exigeante chorégraphe américaine Lucinda Childs pendant la création et les répétitions de La Grande Fugue (la Grande fugue op. 133 de Beethoven) pour le Ballet de l’Opéra de Lyon. Un film sobre pour une démarche minimaliste. Aussi, depuis les attentats de janvier 2015 à Paris, Nadia Vadori-Gauthier danse chaque jour pour offrir un peu de douceur au monde. Le documentaire Une joie secrète du Français Jérôme Cassou suit la danseuse dans ce qu’elle nomme son processus de résistance poétique quotidienne. Restons dans la résistance poétique avec Territoire ishkueu territoire femme, un documentaire de la conteuse Claude Hamel qui présente huit auteures, poètes et musiciennes issues des communautés innue et crie qui sont aussi activistes, peintres, mères, sculpteures, kokoum. Les prestations ont été filmées au Festival de contes et légendes Atalukan, à Mashteuiatsh à Pointe-Bleue. Avec Virginia Pésémapéo Bordeleau, Joséphine Bacon, Natasha Kanapé Fontaine, Marie-Andrée Gill, Alice Germain, Telesh Bégin, Kathia Rock et Sonia Robertson, la directrice du Festival Atalukan, à Mashteuiatsh (Pointe-Bleue). Enfin, en première mondiale, les amateurs pourront découvrir le documentaire d’Isabelle Depelteau, Angèle en quatre temps, qui raconte le parcours de la grande violoniste canadienne Angèle Dubeau. Du 19 au 31 mars 2019 www.artfifa.com

Avec son nouveau film Le projet hummingbird /The hummingbird project, le toujours surprenant réalisateur québécois Kim Nguyen (Le Marais, Truffe, Rebelle) annonce un capitalisme sauvage, à l’ère numérique. L’histoire ? Dans le cercle fermé du trading haute fréquence où des gains et des pertes astronomiques se jouent en quelques millisecondes, deux cousins qui habitent New York rêvent d’un câble en fibre optique, qui passerait du Kansas au New Jersey, leur permettant de gagner une milliseconde décisive sur les transactions à la Bourse. Cette aventure moderne à la Don Quichotte met en vedette Jesse Eisenberg (The Social Network), Alexander Skarsgård (Big Little Lies) et la légendaire Salma Hayek (Ugly Betty). Attendue, comme toutes les œuvres du cinéaste. Au cinéma, dès le 22 mars.

Avril

Le FIFA et le Musée McCord se sont associés pour proposer une série de projections de quatre documentaires autour de deux thèmes chers aux deux institutions culturelles : la mode et la photographie. Les projections se déroulent dans le Théâtre J.A. Bombardier du Musée McCord chaque dernier jeudi du mois de l’hiver 2019 et sont suivies d’une discussion avec des invités spéciaux. Ces événements sont gratuits et les places limitées.

Révolte dans la mode des réalisateurs Laurent Lunetta et Ariel Wizman donne la parole à des créateurs qui dénoncent la surproduction de vêtements sans éthique ni démarche artistique – la mode est la deuxième industrie la plus polluante au monde après le pétrole. En 2013, au Bangladesh, l’usine de confection de huit étages Rana Plaza de Dacca s’est effondrée, tuant plus de mille travailleuses et travailleurs du textile. Cette tragédie a levé le voile sur les pratiques des grandes marques du prêt-à-porter et, depuis ce drame, une partie du monde de la mode a décidé de changer ses habitudes pour que les vêtements produits ne soient plus salis par le sang d’innocents et de jeunes activistes se mobilisent pour une mode plus responsable. Certains achètent des machines à tisser ou choisissent des fibres bio, entièrement traçables; d’autres se servent de fibres qui proviennent d’habits recyclés. De l’ultra slow-fashion (filage, broderie ancestrale) à l’imprimerie 3D, à New York, Paris, Amsterdam, Tel-Aviv… ils sont nombreux à rêver d’une autre mode. Inspirant. Avec la participation de Raphaëlle Bonin, fondatrice et présidente chez Station-Service. Le jeudi 25 avril. www.artfifa.com 

La Scena Musicale - Coffret Découverte
Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.