Majestueux Mozart : Requiem version Nouveau Monde

0

Fidèle à sa tradition et porté par ses succès précédents, la Société philharmonique du Nouveau Monde présentera le Requiem de Mozart à la basilique Notre-Dame de Montréal, sous la direction de son chef Michel Brousseau, le 10 novembre prochain, un concert produit par Mundia Productions. Cinq formations musicales seront réunies pour l’occasion : le Chœur et l’Orchestre philharmonique du Nouveau Monde, les Chanteurs de Sainte-Thérèse, le Chœur Tremblant et le Chœur classique d’Ottawa.

Ayant dirigé le Requiem de Mozart à maintes reprises, c’est avec une passion indéniable pour cette œuvre sublime que M. Brousseau se prépare pour l’événement. Mozart est décédé, à l’âge de 35 ans, alors qu’il travaillait sur la commande du Requiem. « C’est une œuvre inachevée et on ne sait toujours pas avec certitude ce qui a été écrit par Mozart et complété par Süßmayr, son élève. On sait toutefois que la fugue du kyrie a été écrite par Mozart et elle représente bien son génie. Ce qui a été complété par Süßmayr est d’un niveau comparable, ce qui en fait une œuvre extraordinaire », explique M. Brousseau.

Quatre solistes ajouteront leur voix aux 200 choristes et aux 30 musiciens de l’orchestre : Maria Knapik, soprano ; Stéphanie Pothier, mezzo-soprano ; Éric Thériault, ténor et Krzysztof Biernacki, baryton. Leurs voix « se marient à merveille et amènent une belle sonorité au quatuor », selon le maestro. Regrouper autant de gens sur une même scène est un défi, mais « un des points positifs de notre regroupement, contrairement à certains autres événements où les chœurs sont préparés par différents chefs et doivent unifier leurs interprétations, c’est que dans notre cas ils ont une grande cohésion puisqu’on travaille déjà ensemble, explique-t-il. Avoir interprété le Requiem de Mozart à plusieurs reprises nous permet d’avoir une interprétation peaufinée et bien à nous, tout en découvrant de nouvelles subtilités à chaque fois qu’on ouvre la partition ».

La première partie sera assurée par le pianiste ukrainien Vasyl Kotys, lauréat de nombreux prix internationaux, dont le Concours international de La Palma D’Oro et le Concours international de piano de Vérone. Il interprétera, accompagné de l’orchestre, le Concerto pour piano no 20 en ré mineur de Mozart. « C’est un plaisir d’accueillir ce jeune pianiste extraordinaire », dit M. Brousseau.

Le collectif s’envolera cet été pour une tournée européenne à Vienne, Salzbourg et Prague pour y jouer le Requiem de Mozart. Environ 150 choristes auront l’occasion unique de chanter l’œuvre mythique à Vienne, au lieu même où Constance Mozart fit jouer le Requiem inachevé par Mozart, deux semaines après sa mort. Une expérience qui sera sans doute bouleversante et enrichissante.

Mundia Productions, en collaboration avec la Société philharmonique du Nouveau Monde, présentera le
Requiem de Mozart le 10 novembre 2018 à 15 h et 20 h à la basilique Notre-Dame de Montréal.
www.mundiaproductions.com

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.