Quatuor à cordes Elias: Une grande année pour Beethoven

0

This page is also available in / Cette page est également disponible en: enEnglish (Anglais)

Op. 77 n° 1 de Haydn, op. 13 de Mendelssohn, op. 131 de Beethoven. Le programme fait preuve de logique. Après tout, le quatuor à cordes Elias tire son nom de l’oratorio Elijah de Mendelssohn – Elias étant la forme allemande. Le Quatuor à cordes en do dièse mineur op. 131 de Beethoven est un chef-d’œuvre imposant et nous célébrons cette année le 250e anniversaire de la naissance du compositeur.

Mendelssohn a écrit son Quatuor à cordes n° 2 en la mineur en 1827, à l’âge de dix-huit ans, quelques mois après la mort de Beethoven. L’influence des derniers quatuors à cordes du maître est très évidente dans l’œuvre de son jeune admirateur.

Quant au Quatuor à cordes en sol majeur op. 77 n° 1 de Haydn, il s’agit tout simplement d’une bonne pièce. Et les concerts de quatuors présentés par le Ladies’ Morning Musical Club à la salle Pollack, comme celui-ci le 23 février, commencent souvent par Haydn.

Le quatuor Elias s’est formé en 1998 au Royal Northern College of Music de Manchester, en Angleterre, où les membres ont travaillé en étroite collaboration avec le regretté Christopher Rowland. Les musiciens ont également passé une année à la Hochschule de Cologne avec le quatuor Alban Berg.

Entre 2005 et 2009, l’Elias était le quatuor à cordes résident de Music in the Round de Sheffield dans le cadre de l’Ensemble 360. Cette formule permet à tous les auditeurs de se tenir à moins de six mètres de la scène. Le quatuor est maintenant l’ensemble en résidence au Royal Northern College of Music.

Les musiciens d’Elias sont prêts pour l’année Beethoven. Onze de leurs douze premiers concerts en 2020 comprennent de la musique du compositeur.

Beethoven ne leur est pas inconnu. En 2009, le quatuor Elias a été choisi pour participer à l’émission New Generation Artists de la BBC Radio 3. Avec le soutien de la fondation Borletti-Buitoni, le quatuor a monté The Beethoven Project, étudiant et interprétant tous les quatuors à cordes de Beethoven sous forme de cycles et partageant l’expérience par le biais d’un site web (www.thebeethovenproject.com) qui est toujours actif. Le projet s’est achevé par un cycle au Wigmore Hall. Les six concerts ont été enregistrés en direct pour l’étiquette Wigmore Live.

Le Quatuor Elias construit sa discographie. Il a enregistré les quintettes avec piano de Dvořák et de Schumann avec Jonathan Biss, de Britten pour Sonimage, de Mendelssohn pour ASV Gold et de Schumann pour Outhere.

Les membres du quatuor sont Sara Bitlloch et Donald Grant, violons, Simone van der Giessen, alto, et Marie Bitlloch, violoncelle. Les autres présentations du LMMC en 2020 sont des programmes du Quatuor Pavel Haas avec le pianiste Boris Giltburg (15 mars), le pianiste Pavel Kolesnikov (5 avril) et un récital solo du violoniste James Ehnes (26 avril). Au programme : les sonates n° 2 et n° 3 et la troisième partita de Bach.

Traduction par Mélissa Brien

www.lmmc.ca

This page is also available in / Cette page est également disponible en: enEnglish (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.