Lettres | Qu’en est-il de McGill ?

0
Advertisement / Publicité

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

«Wien ist anders » – Vienne est différente. C’est une affirmation que l’on voit souvent dans les rues de la métropole culturelle européenne. Elle est tout aussi vraie pour Montréal ! Qu’est- ce que ces deux villes ont en commun ?

La richesse culturelle, entre autres choses ! Mais une partie de cette richesse culturelle, le Conservatoire de musique multilingue de McGill, vit ses derniers instants à l’âge vénérable de 118 ans… Pourquoi ?

Advertisement / Publicité

Sans comprendre le véritable motif, les plus de 60 instructeurs du Conservatoire, ses professeurs affiliés et surtout ses centaines d’étudiants et leurs parents sont toujours à la recherche d’une réponse. Ils cherchent véritablement des solutions, alors que ni le doyen sortant ni le directeur du conservatoire ne semblent vouloir leur parler !

Oh, la spirale hégélienne, comme elle se vérifie une fois de plus !

Lorsque Nicolae Ceausescu, le despote au pouvoir en Roumanie, a fermé du jour au lendemain des dizaines d’institutions musicales (écoles, conservatoires, philharmoniques) à la fin des années 1970 et au début des années 1980, le monde entier a regardé avec consternation.

Mais c’était une décision d’un régime totalitaire et dictatorial – pas étonnant !

Nous ne sommes pas en Roumanie à la fin du vingtième siècle. Nous sommes en 2022 à Montréal, au Canada. Une ville qui défend les droits de l’homme – le respect entre les êtres humains – et qui valorise et défend son patrimoine culturel.

Et que dire des valeurs de l’Université McGill à cet égard ? L’une des universités les plus célèbres au monde, avec des professeurs et des chercheurs distingués; ne défend-elle pas les mêmes valeurs morales ?

À l’heure actuelle, le conflit entre ce que McGill représente et ce qu’elle fait devrait être évident pour quiconque a l’esprit clair. Le Conservatoire est une institution qui crée des générations de mélomanes et de musiciens potentiels, mais surtout de meilleurs êtres humains grâce au pouvoir de la musique dans nos cœurs et dans nos têtes.

Que cette vénérable institution soit dissoute comme si elle ne signifiait rien pour Montréal, pour la communauté et pour le Canada lui-même est incompréhensible !

Montréal est différente : la communauté montréalaise va-t-elle simplement s’asseoir et observer ? Qu’en est-il du nouveau doyen de l’École de musique Schulich ? Et que dire de McGill en tant qu’entité ?


Écrit par la professeure Cristina Monica Hauser, l’une des plus de 60 musiciens mis à la porte…

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.