Navigation sur: La Scena en ligne

Les plus beaux airs d’opéra par nos stars lyriques d’aujourd’hui et de demain Montréal, le 8 octobre 2021 – Le retour en salle de l’Opéra de Montréal se poursuit avec un spectacle qui réunira les artistes en résidence de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal et deux grandes voix d’ici, la mezzo-soprano Catherine Daniel (ancienne résidente de l’Atelier, 2008-2010) et le ténor Éric Laporte (ancien résident de l’Atelier, 1998-2000). Pour un soir seulement le 21 novembre prochain, à la salle Wilfrid-Pelletier, nos stars lyriques d’aujourd’hui et de demain seront accompagnées par l’Orchestre Métropolitain, sous la direction de maestro Jacques Lacombe, pour…

Partager:

Avec le déclin de deux quatuors à cordes emblématiques − l’Allemand Artemis, en déroute, et l’Américain Emersons, à la retraite − le Quatuor Ébène de France est probablement en tête de liste des meilleurs au monde à l’heure actuelle. Quatre musiciens variables qui jouent debout et repoussent sans cesse les limites, leurs sorties d’albums étant toujours un événement et souvent une surprise. Ce nouvel enregistrement associe deux chefs-d’œuvre à thématique nocturne : Ainsi la Nuit d’Henri Dutilleux et Verklärte Nacht d’Arnold Schoenberg. Dutilleux suit les traces de Bartók avec des choses qui grincent dans la nuit. Schoenberg écoute les…

Partager:

Louise Farrenc: Symphony No. 1 in C minor Op. 32; Symphony No. 3 in G minor Op. 36 Insula Orchestra/Laurence Equilbey  Erato 190296698446 ★★✩✩✩ Il ne fait aucun doute que l’industrie de la musique classique n’a pas réussi à offrir des chances égales aux compositrices et aux femmes cheffes d’orchestre. La génération actuelle s’efforce de changer la donne et ce nouvel enregistrement en est un excellent exemple. La compositrice et la cheffe d’orchestre sont toutes deux françaises. Louise Farrenc (1804-1875) a étudié avec Hummel et Reicha et a été professeure de piano au Conservatoire de Paris pendant plus de 30…

Partager:

Chopin: Piano Concerto No. 2 Op. 21; Scherzos (4); Etude Op. 10 No. 12 (“Revolutionary”); Impromptu No. 1 in A flat major Op. 29; Nocturne in E flat major Op. 9 No. 2 Seong-Jin Cho, piano Deutsche Grammophon DG 28948604395 ★★★★★ Le pianiste sud-coréen Seong-Jin Cho, âgé de 27 ans, a remporté le Concours Chopin de Varsovie en 2015 et a réalisé peu après un enregistrement sur l’étiquette DG consacré au Concerto pour piano n° 1 et aux Ballades de Chopin. Ce nouveau disque est un volume d’accompagnement et on s’attend à plus de Chopin de la part de cet artiste…

Partager:

Sibelius : Symphonie no 3 Orchestre Métropolitain/Yannick Nézet-Séguin ATMA Classique ACD24033 ★★★★✩ La moins aimée des sept symphonies de Sibelius, la troisième est connue (admettons qu’elle soit connue) comme un modeste interrègne classique entre la deuxième, héroïque, et la quatrième, tragique. Ce dernier volet du cycle de l’Orchestre Métropolitain sous la direction de Yannick Nézet-Séguin affine son profil avec des cordes nettes et des bois acidulés tenant dans un bel équilibre. Il y a des ombres et des rayons de soleil sous la direction exigeante de Nézet-Séguin, et des merveilles d’interaction contrapuntique et coloriste. Le deuxième mouvement Andantino con moto est aussi proche…

Partager:

English Songs à la française. Songs by Gounod, Hahn, Massenet, Milhaud, Poulenc, Roussel, Ravel, Saint-Saëns Tyler Duncan, baryton. Erika Swtizer, piano Bridge 9537 ★★★★✩ Le catalogue d’œuvres anglophones par des compositeurs français n’est pas vaste, mais il n’est pas non plus négligeable, à en juger par ce récital intrigant du baryton canadien Tyler Duncan, établi dans l’État de New York. La plupart des mélodies sont en joyeux mode majeur. Le sombre Tis better so, de Saint-Saëns, après l’inoffensif Cherry-Tree Farm, est une exception. Il y a des évocations astucieuses de l’harmonie ou du rythme folklorique britannique : Ravel réussit avec un…

Partager:

Lost and Found Blackwood (Jeff Reilly, clarinette basse; Peter-Antony Togni, piano) Sanctuary Concerts SCCD 006 ★★★★✩ Cela fait plus de 20 ans qu’ils collaborent comme musiciens, mais c’est la première fois que le pianiste Peter-Anthony Togni et le clarinettiste Jeff Reilly sortent un enregistrement de leur duo Blackwood. À une exception près (Miles Davis), il n’y a ici que des compositions originales, écrites individuellement ou conjointement. Par la sonorité sensuelle de la clarinette basse, on croirait à un disque de jazz. Et pourtant, on ne retrouve pas l’énergie et l’improvisation habituellement associées à ce genre musical. On est très loin…

Partager:

C’est une longue et riche page de son histoire qui se tourne. Par la voix d’Anik Schooner, présidente du conseil d’administration, la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ) a annoncé, en septembre dernier, le départ à la retraite de son directeur artistique Walter Boudreau. « Les défis à venir pour la SMCQ comme pour la musique et les arts dans le monde de l’après-pandémie seront à la fois inédits, exigeants et exaltants. C’est pourquoi je crois que c’est le bon moment de passer la main », avait-il dit dans un communiqué. 33 Soucieux d’assurer une transition tout en douceur,…

Partager:

Cette section est un supplément publicitaire. Pour annoncer ici, communiquer avec [email protected] Sound Visionaries Claude Debussy, Olivier Messiaen, Pierre Boulez Christina Petrowska Quilico, piano Navona Records, NV6358 Parution : 9 juillet 2021 Claude Debussy, Olivier Messiaen et Pierre Boulez se voient étonnamment réconciliés dans Sound Visionaries, l’album de Christina Petrowska Quilico paru chez Navona Records. Forte de plus de 50 albums enregistrés et récemment nommée à l’Ordre du Canada, la pianiste vétérane montre qu’en dépit de toutes les difficultés, l’établissement de points communs entre ces trois compositeurs peut se faire de façon spectaculaire. Les œuvres retenues sont adroitement choisies : le livre II…

Partager:

Opéra de Montréal Riders to the Sea/Le Flambeau de la nuit Ce que vous avez manqué Un programme double sombre (25 septembre) associant des opéras en un acte de Vaughan Williams (1927) et Hubert Tanguay-Labrosse (première). Tous deux abordent avec sincérité le thème de la tragédie en mer et de la perte d’une famille. La solide distribution, menée par la mezzo-soprano au timbre profond Allyson McHardy, réunissait plusieurs artistes prometteurs de l’Atelier. Tanguay-Labrosse s’est révélé un chef d’orchestre efficace, tant pour la musique mélancolique de Riders que pour sa propre partition plus éclectique. I Musici de Montréal résonnait de façon…

Partager: