Jacques Clément, prix Hommage Opus

0
Advertisement / Publicité

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Jacques Clément, ancien directeur ­artistique de l’Orchestre symphonique du Saguenay—Lac-Saint-Jean et ancien directeur du Conservatoire du Saguenay, aura l’honneur de recevoir le prix Hommage Opus 2016. « Le but du prix Hommage est de démontrer le dynamisme et la vitalité du milieu de la musique de concert à travers les réalisations exceptionnelles d’une personne, dit Dominic Trudel, directeur général du CQM. Nous souhaitons récompenser une personne pour l’ensemble de sa ­carrière, même si un événement ­marquant pourrait également le recevoir. D’une année à l’autre, nous essayons de lancer un message différent. Jacques Clément s’est extrêmement donné pour la région du Saguenay—Lac-Saint-Jean, nous avons un exemple frappant d’un engagement envers une région dans une carrière artistique et c’est cela que nous avons voulu souligner. »

Originaire de Tours en France, Jacques Clément fait ses études en clarinette et musique de chambre et, à son arrivée au Québec, il se perfectionne en direction d’orchestre. À partir de 1976, il entame une brillante et fructueuse carrière de chef d’orchestre au pupitre de différents orchestres de jeunes et de professionnels. En 1979, il est cofondateur de l’Association des orchestres de jeunes du Québec dont il est aujourd’hui le président. La même année, il devient chef de l’Orchestre symphonique du Saguenay—Lac-Saint-Jean. En 1986, il est nommé directeur du Conservatoire de Chicoutimi. À partir de cette année où il ­s’installe au Saguenay, il met à profit ses ­nombreuses connaissances et compétences, son temps et son énergie pour la promotion et le développement de ­l’enseignement et de la pratique de la musique dans la région.

Advertisement / Publicité

Promoteur de plusieurs organismes ­musicaux qui ont traversé le temps, dont l’Orchestre des jeunes du Saguenay—Lac-Sain-Jean en 1988, le Quatuor Alcan et le Chœur symphonique en 1989, il œuvre, avec tact, respect et pédagogie en tant que ­directeur artistique et chef d’orchestre de l’Orchestre symphonique du Saguenay—Lac-Saint-Jean, pour offrir à la communauté des concerts de grande qualité. Jacques Clément se fait un devoir doublé d’un réel plaisir de favoriser l’émergence d’œuvres canadiennes. On ne compte plus les œuvres de compositeurs de chez nous qui ont été entendues pour la première fois sous sa baguette. Il est membre de la table de compétence musique du Conseil régional de la Culture et on lui demande régulièrement de faire partie des jurys pour le Conseil des arts et des lettres du Québec et d’autres organismes musicaux. En 2014, il a reçu deux prix prestigieux, soit le prix Fernand-Lindsay remis par l’Association des orchestres de jeunes du Québec et le prix Jean-Guy Barbeau décerné par le Conseil des arts de Saguenay. Il a été reçu membre de l’Ordre du bleuet en 2015.

« On s’intéresse aussi au calendrier et le choix de M. Clément nous est apparu judicieux, puisqu’il a en effet pris sa retraite au printemps dernier après plus de trente-cinq ans à la tête de l’Orchestre symphonique du Saguenay—Lac-Saint-Jean », ajoute M. Trudel.


Rendez-vous le 5 février prochain pour découvrir la liste des autres gagnants des prix Opus qui promet un gala riche et grandiose. www.cqm.qc.ca

Source de la biographie : Orchestre symphonique du Saguenay—Lac-Saint-Jean

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Jeune pianiste de la scène française, Jeanne est diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans les classes de George Pludermacher, Haruko Ueda et Frank Braley, et de l'Université de Montréal dans la classe de Dang Thai Son. Elle a reçu les conseils de grands maîtres tels Michel Merlet, Jean-Claude Pennetier, Jacques Rouvier et Stephen Kovacevich entre autres. Elle a été récompensée dans plusieurs concours : Premier Grand Prix au concours Flame (2007), au concours d'Aix-en-Provence, au concours Alain Marinaro (2015), lauréate du concours de l'OPMEM à Montréal. Elle apprécie l'enseignement et la musique de chambre qu'elle partage avec d'autres musiciens en différentes formations et suit actuellement une licence de littérature française à Montréal afin d’orienter une partie de sa carrière vers la critique musicale.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.