Amy Hillis – Vainqueure du Concours de musique Eckhardt-Gramatté

0
La Scena Musicale's Discovery Box

Chaque année, l’Université Brandon, au Manitoba, accueille le Concours national de musique Eckhardt-Gramatté. Nommé en l’honneur de la compositrice, pianiste et violoniste Sophie-Carmen Eckhardt-Gramatté, le concours fondé en 1976 se concentre sur la musique contemporaine et les musiciens émergents. Le gagnant reçoit un prix en argent de 8 000 $, une tournée de concerts à travers le Canada et une résidence de trois semaines au Festival international de musique de Casalmaggiore.

La gagnante de cette année est Amy Hillis, de la Saskatchewan. « J’ai entendu parler pour la première fois du concours Eckhardt-Gramatté quand j’étudiais au premier cycle, se souvient Hillis, alors que plusieurs étudiants plus âgés et plus accomplis de McGill étaient finalistes au concours. Carissa Klopoushak – une source d’inspiration pour moi à ce jour – gagna cette édition de 2009. » Elle attribue l’inspiration derrière son travail acharné aux victoires de Klopoushak et de Kerry Duwors, toutes deux violonistes de la Saskatchewan.

« Mon parcours musical débuta à l’âge de cinq ans lorsque j’ai commencé à jouer du violon, déclare Hillis. Mes parents m’encourageaient, mais je me souviens d’avoir pensé que c’était super parce que personne d’autre dans ma classe de maternelle n’avait joué de cet instrument. Ce n’est qu’au cours des dernières années de l’école secondaire, après quelques très bonnes expériences en musique de chambre et en orchestre, que j’ai décidé que je voulais en faire une carrière. »

Le concours présentait des défis pour la jeune violoniste, particulièrement en ce qui a trait au nombre d’œuvres. « Au total, je préparais huit pièces différentes par huit compositeurs différents, qui présentaient toutes des défis uniques. »

Hillis explique son processus de préparation pour l’E-Gré : « Déterminer comment gérer mon temps de répétition pour apprendre les morceaux et les peaufiner était la partie la plus difficile de la préparation. Me familiariser avec le changement de style entre chaque pièce du programme était également une partie importante des répétitions. »

Le processus de soumission n’est pas en soi une mince affaire. Il faut du temps pour maîtriser la programmation. Les candidats doivent soumettre trois programmes distincts, chacun comprenant au moins 50 % de musique canadienne. Tous les participants ont joué l’œuvre imposée, Foxy Fox’s Musical Games de Carmen Braden.

« Le premier tour est un enregistrement, le deuxième est la demi-finale, explique Hillis. Chaque programme devait être varié, intéressant, et représenter qui vous êtes en tant que musicien. J’ai écouté des heures d’enregistrements et j’ai sorti des tas de partitions de la bibliothèque afin de trouver le répertoire que je trouvais le plus convaincant. »

Traduction par Mélissa Brien

Amorçant sa tournée à Yellowknife (T. N.-O.) le 24 octobre, Hillis donnera ensuite douze concerts, le dernier étant à Brandon, au Manitoba, le 20 novembre.

La Scena Musicale - Coffret Découverte
Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.