Festival Elora- Les Elora Singers au cœur des activités

0
La Scena Musicale's Discovery Box

Cette année, le festival Elora célèbre son 40e anniversaire. Reconnu comme le festival par excellence en Amérique du Nord de musique vocale/chorale et de chambre exécutée par des artistes canadiens et étrangers, il se tient chaque année dans la charmante petite ville d’Elora en Ontario.

Du 12 au 28 juillet, le festival présente trente-cinq concerts et événements, avec comme principale attraction les Elora Festival Singers. Cet ensemble nominé aux prix Juno présentera plusieurs récitals, en plus de participer au gala d’ouverture aux côtés du renommé Chœur national Latvija, la soprano Jane Archibald, Piano Six, le TorQ Percussion Ensemble, la compositrice Barbara Croall et bien d’autres invités spéciaux.

À la tête du festival et des Elora Festival Singers depuis 2018, Mark Vuorinen termine la première année de ses fonctions à titre de directeur artistique.

Advertisements

« J’ai pris la relève l’an dernier en suivant le programme déjà en place, explique-t-il. J’avais dirigé un concert en hiver et la première impression s’était avérée excellente, autant de ma part que de celle des choristes. » Après une série de projets menés à bien avec les Elora Singers, sa nomination à ce poste s’est faite tout naturellement.

Une fois sa maîtrise à Yale terminée, le natif de Kitchener-Waterloo est « revenu à la maison » pour poursuivre ses études doctorales à l’Université de Toronto, profitant de l’occasion pour entreprendre la direction de l’ensemble Toronto Chamber Choir. Peu de temps après, il a été nommé directeur artistique du Grand Philharmonic Choir de Kitchener-Waterloo, à la tête duquel il commencera sa dixième saison cet automne.

« C’est une occasion exceptionnelle d’assumer la direction du festival Elora, confie-t-il à propos de la 40e saison de l’événement. En sachant que je peux m’appuyer sur son merveilleux héritage artistique – lieu de rassemblement d’artistes d’ici et d’ailleurs – dans un lieu aussi pittoresque. »

Un des moments forts du gala d’ouverture est une œuvre commandée à la compositrice autochtone Barbara Croall. « Cette pièce est écrite dans plusieurs langues autochtones et Barbara nous accompagnera avec diverses flûtes autochtones. » À l’image de la saison entière, ce programme fait la part belle aux Elora Singers.

« C’est exceptionnel [au Canada]d’avoir une chorale professionnelle au cœur même d’un festival de musique. Je voulais que la programmation reflète cette situation unique en plus de mettre en lumière le talent collectif et individuel de nos merveilleux chanteurs. »

En plus de se joindre à Richard Ouzounian et Thom Allison à l’occasion d’une rétrospective de Nat King Cole, les choristes interpréteront des classiques du jazz, de l’opéra, de la pop et du folk, et accompagneront Natalie McMaster, l’étoile du violon traditionnel originaire du Cap-Breton.

Pour clôturer l’événement, une seconde création – This Love Between Us – par la compositrice indo-américaine Reena Esmail accompagnera le Magnificat de Bach, ajoutant à l’instrumentation originale le sitar et le tabla. À travers cinq traditions religieuses différentes, cette œuvre exprime la croyance que « les éléments qui nous rapprochent sont plus forts que ceux qui nous séparent », explique M. Vuorinen. Autant la pièce de Reena Esmail que celle de Barbara Croall seront enregistrées pour diffusion après le festival.

« Mon objectif est de placer les Elora Singers au cœur de la programmation afin que cet événement devienne leur festival d’été, précise-t-il, grâce à un véritable programme d’œuvres vocales complémentaires et d’une certaine manière liées à la chorale. »

Pendant le festival, les choristes se réunissent presque tous les jours pour faire de la musique. C’est sur cette collaboration étroite que M. Vuorinen s’appuie pour planifier l’avenir au moyen de nouvelles activités. En élargissant la portée de son approche « immersive », il a l’intention de « créer des pièces à présenter ensuite ailleurs au Canada ou même à l’étranger ».

Inspiré par une récente interprétation du Requiem de Brahms à Berlin, lors de laquelle les choristes s’étaient mêlés au public dans une salle sans scène, Mark veut proposer des expériences novatrices et immersives, fort de la conviction qu’il s’agit-là de « la voie de l’avenir ».

Cette façon de faire ne convient assurément pas à toutes les créations. « Nous continuerons de proposer des programmations et des spectacles traditionnels, affirme-t-il. Nous perpétuons une longue tradition d’excellence, mais nous devons aussi trouver des moyens de découvrir autrement les grands classiques du répertoire. »

Une œuvre qui s’inscrit dans cette nouvelle démarche est The Path of Miracles de Joby Talbot. Cette interprétation immersive du chemin de Compostelle à travers l’Espagne, la France et le Portugal prévoit de « transformer la grange – une petite salle de spectacle ordinaire – en un théâtre rond avec les Elora Singers en son centre. »

Parmi l’abondance de spectacles, mentionnons des soirées chorales autant en anglais qu’en français, Voices of Light (mettant en vedette une composition d’accompagnement du film muet La Passion de Jeanne d’Arc), le Magnificat de Bach et Carmina Burana de Carl Orff. Avec des invités comme Latvija, Archibald, Measha Bruggergosman et Thom Allison, entre autres, il y en a pour tous les amateurs de musique.

www.elorafestival.ca

La Scena Musicale - Coffret Découverte
Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.