CD Review : Homage and Inspiration

0

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

80%
80%
  • Coviello
    4
  • User Ratings (1 Votes)
    3.3

Homage and Inspiration. Œuvres de Schumann, Kurtág, Mozart et Christof Weiß

Iris Trio. Coviello COV 92002

Durée : 62 min 46

Les écoles de musique engendrent souvent des collaborations multinationales. S’étant rencontrés à New York, les jeunes membres du trio Iris (la clarinettiste canadienne Christine Carter, l’altiste américaine Molly Carr et la pianiste bulgare Anna Petrova) espèrent désormais profiter au mieux du répertoire écrit pour leur combinaison d’instruments, qui n’est pas exactement illimité. Le trio « Kegelstatt » de Mozart, composé en 1786, en est la source. Cette œuvre bénéficie ici d’une interprétation nuancée, avec un traitement progressif mais sans hâte du premier mouvement Andante. Carter livre une ligne supérieure fluide et soignée; Carr offre un ton chaleureux et un sens mélodique vif dans ses solos du finale. Les Märchenerzählungen de Schumann (« contes de fées ») ont du bon et du moins bon : le troisième mouvement, dans un tempo calme, est plus convaincant que l’ennuyeux finale au rythme pointé. Le moderniste hongrois György Kurtág a jugé bon d’écrire un hommage à Schumann pour clarinette, alto et piano, en faisant supposément référence aux personnages de fiction qui ont hanté et inspiré le compositeur. Il n’y a pas de références perceptibles à la musique de Schumann, mais les cinq mouvements initiaux, brefs et épigrammatiques, suivis d’un long sixième mouvement, sont intrigants en eux-mêmes. Quiconque a le goût des paysages nocturnes – ou cauchemars – atonaux appréciera. Le Klaviertrio de Christof Weiß (« Gespräch unter Freunden »), commençant par de longs trémolos qui ne vont nulle part, est d’un ordre inférieur. Toutefois, on peut admirer la faculté de Petrova d’animer des passages peu enlevants, faits de gammes, et de donner un certain élan à une cadence solo atonale. Des allusions au style de Mozart émergent plutôt gratuitement à l’issue des 12 minutes de ce minimarathon de 17 minutes. L’engagement avec lequel les musiciennes joue cette musique ne laisse aucun doute sur le fait qu’elles sont bien des « Freundinen ». Ceux qui cherchent à ajouter à leur collection de disques clarinette-alto-piano devraient plutôt porter leur attention sur l’enregistrement raffiné des Huit pièces op. 83 de Bruch, interprétées par le Trio Philon sur Analekta (AN 2 8923).

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Arthur Kaptainis has been a classical music critic since 1986. His articles have appeared in Classical Voice North America and La Scena Musicale as well as Musical Toronto. Arthur holds an MA in musicology from the University of Toronto. Since 2019, Arthur is co-editor of La Scena Musicale.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.