Critique CD | Chasing Light & Sound: The Tuba Music of Elizabeth Raum (Centredisques, 2022)

0
Advertisement / Publicité

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

60%
60%
  • Centredisques
    3
  • User Ratings (0 Votes)
    0

Chasing Light & Sound: The Tuba Music of Elizabeth Raum
Tom McCaslin, tuba; Akiko Tominaga, piano
Centredisques, 2022

Commande du maître du tuba John Griffiths dans les années 1990, l’œuvre d’Elizabeth Raum présentée sur Chasing Light & Sound est devenue un incontournable du répertoire  pour  tuba. Puisque Tom McCaslin a étudié avec John Griffiths, il a de grandes ambitions avec cet album.

Malheureusement, la douceur du style de M. McCaslin a tendance à être neutralisée par le jeu énergique de la pianiste Akiko Tominaga à qui il a choisi de donner tout l’espace nécessaire pour s’exprimer. Résultat : les mélodies animées du piano rendent difficile l’analyse de la finesse du tuba, ce qui est dommage parce qu’il se surpasse vraiment lorsqu’il a l’occasion de jouer en solo, comme dans le Concerto del Garda: III. Allegretto con anima et Sweet Dances. Les rares fois où il laisse son tuba s’exprimer en harmonie – dans Sweet Dances: Hard Knight’s Day par exemple – sont particulièrement satisfaisantes, mais ce sont des détails qui se perdent dans la plupart des pièces en duo. Seule exception à la règle : lorsqu’il joue plus fort dans Legend of Heimdall pour se livrer à une exploration émotionnelle qui contribue largement à compenser les écueils de l’album.

Advertisement / Publicité

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.