Leaf Music : La petite maison qui voit grand

0

En 2012, Jeremy VanSlyke était à mi-chemin d’une maîtrise en enregistrement sonore à l’École de musique Schulich de McGill lorsqu’il a lancé Leaf Music. « En grandissant à Fredericton, au Nouveau-Brunswick, j’ai constaté que les artistes et les compositeurs classiques du Canada atlantique n’avaient plus d’étiquette pour promouvoir leur musique », explique VanSlyke, qui a déménagé à Halifax en 2013 pour enseigner au Maritime Conservatory et établir cette maison de disques indépendante.

Depuis, Leaf Music a produit plus de trente-cinq enregistrements, dont plusieurs avec de jeunes musiciens canadiens prometteurs, dont Infusion Baroque, qui faisait la couverture de La Scena Musicale de novembre 2018. Leaf Music a également pris de l’expansion à l’extérieur des Maritimes, grâce en partie aux relations de VanSlyke à McGill.

Parmi eux, la violoncelliste américaine Christine Walevska, qui travaillait auparavant avec le défunt label Phillips Classics et la professeure Martha de Francisco. La signature du violoncelliste principal de l’Orchestre philharmonique de Los Angeles, Robert deMaine, est une autre belle réussite. Cet artiste a pris connaissance de Leaf Music grâce à son producteur John D.S. Adams de Mahone Bay, en Nouvelle-Écosse, qui a connu deMaine par James Ehnes. Il a récemment enregistré l’intégrale des sonates pour violoncelle de Beethoven (produites par Adams) aux côtés du pianiste Peter Takács, laquelle sera publiée l’an prochain dans le cadre des célébrations du 250e anniversaire de Beethoven.

À ce jour, les meilleurs vendeurs de Leaf sont Chinese Treasures du pianiste néo-brunswickois Roger Lord et Goddess of the Cello de Walevska, qui ont vendu près de 2000 albums principalement lors de tournées en Asie couronnées de succès. « Plus récemment, Kreüsser : Six Quintettos, opus 10 d’Infusion Baroque s’est vendu à plus de 500 exemplaires, ce qui le place dans le top 10 % des albums classiques indépendants au Canada, en partie grâce à La Scena Musicale et Archambault », déclare VanSlyke, qui connaît également du succès en diffusion en continu. La musique de l’album sorti en 2017 de Mark Fewer et Hank Knox, J.S. Bach: Sonatas for Violin and Harpsichord BWV 1014-1019 a été écoutée 180 000 fois sur Spotify seulement. Une suite intitulée Vivaldi : Sonates pour violon de Manchester sortira le 17 janvier.

Photo : Haruka Nagata

Présentement, 50 % des revenus de Leaf proviennent de la vente d’albums, alors que les téléchargements, avec 30 %, sont en baisse. Bien que les revenus de diffusion en continu augmentent, les redevances sont extrêmement modiques. « Dans bien des cas, c’est environ 0,01 $ par écoute, dit VanSlyke. Cependant, il y a des services gratuits ou financés par la publicité qui nous payent encore moins, parfois 1/10 de cent ou moins par écoute. »

VanSlyke considère néanmoins la diffusion en continu comme une solution prometteuse. « Le sort du disque compact sera scellé par l’élimination progressive des lecteurs de disques compacts dans les voitures. Avec les progrès continus de la technologie audio en continu et les données cellulaires peu coûteuses, il est probable que la plupart des auditeurs écouteront des enregistrements classiques presque exclusivement en continu dans les années à venir. »

VanSlyke estime que les enregistrements donnent aux interprètes un contrôle presque total de leur interprétation musicale et l’occasion de les entendre à leur meilleur. « Les enregistrements aident à rehausser le profil des musiciens et à créer d’autres possibilités de carrière, ajoute M. VanSlyke. Notre rôle est d’être le conservateur des enregistrements de musique classique et d’aider les artistes à rejoindre leur public. »

www.leaf-music.ca

Traduction par Mélissa Brien

La Scena Musicale - Coffret Découverte
Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.