Against the Grain fête ses 10 ans

0
La Scena Musicale's Discovery Box

La compagnie Against the Grain Theatre (AtG), fondée il y a 10 ans, a le vent dans les voiles et fait tomber les murs du monde de l’opéra grâce à ses productions peu habituelles. En plus d’être compagnie en résidence à la COC et d’avoir vu son cofondateur Joël Ivany nommé à la direction artistique du département d’opéra au Centre Banff, AtG a franchi plusieurs étapes importantes au cours des deux derniers mois : elle a engagé sa première directrice générale, Robin Whiffen, entrepris sa première tournée pancanadienne avec La Bohème grâce à une subvention du Conseil des Arts du Canada et été la première compagnie d’opéra à être diffusée en direct sur CBC Gem.

Ce dernier joyau dans sa couronne n’est pas aussi brillant qu’il aurait pu l’être : la diffusion en direct sur YouTube n’a rejoint que 340 spectateurs; heureusement, 2000 autres l’ont vu depuis. Par contre, lorsqu’il s’agit de rejoindre un public non traditionnel, la version anglaise de La Bohème, située dans un bar du 21e siècle, est un franc succès. En tournée dans les petites villes (dont Medicine Hat, Thunder Bay, Sudbury, Kenora), la compagnie a permis à un grand nombre d’entendre et voir leur premier opéra.

Il n’y a rien de nouveau dans le fait de situer l’intrigue d’un opéra au présent. La clé du succès de cette organisation, c’est plutôt l’idée novatrice qu’a eue Ivany il y a 10 ans de traduire les livrets en anglais d’aujourd’hui. « Les traductions classiques ont plutôt mal vieilli. Il était donc logique de les refaire moi-même », dit-il, ce qu’il a fait avec l’aide de la cofondatrice, la soprano Miriam Khalil, qui est également son épouse. « Miriam a veillé à ce que les mots suivent bien la ligne de chant. Les chanteurs ont également fait part de leurs commentaires. C’est devenu plus facile avec la pratique. »

AtG a traduit six de ses productions en anglais et elle en détient les droits d’auteur. Pelléas et Mélisande de Debussy est l’un des seuls opéras qu’elle a présentés en langue originale.

Présenter l’opéra dans des bars peut sembler « novateur », mais il y a aussi des raisons pratiques. « Les bars nous laissent utiliser leurs établissements gratuitement et ils conservent les concessions. » Toutefois, Ivany commence à songer à des salles plus grandes que ces bars de 100-125 places. « Mais je ne pense pas que nous nous produirions dans des salles de plus de 350 places. »

Parallèlement, au cours des 10 dernières années, sa carrière personnelle de metteur en scène en dehors d’AtG a pris son envol. Son portfolio comprend vingt projets allant de LA Opera à la COC, dont Dead Man Walking de Jake Heggie. Il assurera la mise en scène du Hansel et Gretel de la COC en février.

Quant au duo Ivany et Khalil, ils ont également de quoi se réjouir à la maison, puisqu’ils ont un enfant de cinq ans. Depuis l’accouchement, Khalil a senti sa voix s’épanouir. Ainsi, lorsqu’elle reviendra à l’AtG en décembre, pour la reprise du Figaro’s Wedding (leur version du Mariage de Figaro de Mozart), elle chantera non plus le rôle de Susanna, mais celui de la Comtesse.

Quand on lui demande comment il gère le tout, Ivany répond : « J’en ai beaucoup à jongler, mais mon rôle de mari et de père passe avant tout. »

www.againstthegraintheatre.com 

Traduction par Éric Legault

La Scena Musicale - Coffret Découverte
Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.