Sérénité Totale : Ressourcement Musical

0

imaginez un voyage musical dans un confort semblable à celui de votre salon, où détente et intimité sont au rendez-vous. C’est exactement l’expérience offerte à Sérénité sonore, concept pensé et mis en œuvre par la harpiste Annabelle Renzo.

Diplômée en musique de l’Université McGill et récipiendaire d’une attestation de la Fédération des médecines alternatives, madame Renzo est enthousiaste à l’idée de combiner ses deux passions. « Dans notre société devenue athée et dénuée de toute religion, la musique ne devient-elle pas un moyen essentiel d’accéder à notre spiritualité, à notre centre ? » La propriétaire des lieux rallie à merveille le tout dans un local au décor invitant, composé de certains meubles d’héritage familial. On ne pourrait s’y sentir plus à l’aise.

En plus de l’accueil personnalisé ponctué d’un verre de champagne et de pantoufles et couvertures mises à la disposition du public, la véritable particularité de la pièce où ont lieu les concerts réside dans les douze hamacs-cocons qui peuvent soutenir jusqu’à 400 livres. Cette formule de concert semi-privé, dans laquelle l’auditeur est prié de ne pas applaudir entre les morceaux, brise le quatrième mur entre le spectateur et l’artiste invité. « Le musicien ressent cette proximité comme une porte qui s’ouvre en lui; la porte de la liberté et de la créativité », souligne madame Renzo. Elle trouvait important de créer un endroit dans lequel l’espace de chacun est respecté : « J’ai toujours été sensible à l’impact de la musique sur tout notre être et je trouve que dans les salles traditionnelles, les sièges sont cordés très serrés. On partage souvent les accoudoirs avec nos voisins. Physiquement, on n’est pas apte à recevoir la musique. Je me suis donc demandé comment créer un endroit où chacun aurait son espace vital pour mieux s’abandonner à la musique. » Ayant aussi travaillé au chevet de patients aux soins palliatifs, Renzo connaît bien l’impact de la musique sur l’humain.

L’idée de « bulle » pour le spectateur était un enjeu essentiel pour madame Renzo, mais celle de l’artiste également. « Pour un musicien issu du milieu classique, ça fait du bien de quitter la partition pour explorer son “soi musical”. La virtuosité n’est pas la chose la plus acclamée. Ici, le temps s’arrête et on savoure chaque note improvisée de l’artiste. »

« Certaines cultures, comme au Maroc ou en Inde, exploitent davantage ces formules conviviales et stimulantes. On a parfois l’impression de vivre la transe des musiciens tellement on est proche d’eux ! » Cette transe, on la ressent assis ou couché, dans le confort d’un cocon qui se balance, en savourant chaque note, une gorgée de champagne à la fois.

Sérénité sonore : 5425, rue de Bordeaux, loft 316, Montréal. www.serenitesonore.com

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.