Théâtre anglais

0

Avec chaque automne revient le plaisir de vous proposer un choix de spectacles à voir. Voici une liste des productions les plus intéressantes. Passion, jalousie, drame, comédie, politique : à vous de choisir !

Septembre

Pour sa troisième édition, le Festival des clowns de Montréal présente onze numéros de clowns professionnels. Les sœurs clowns Morro et Jasp (Heather Marie Annis et Amy Lee) proposent Of Mice, un spectacle interactif branché inspiré de l’œuvre de John Steinbeck, Des souris et des hommes. La compagnie de marionnettes Lost & Found (Maggie Winston) présente Beaver Dreams, un conte bilingue sur une famille de castors et une famille d’êtres humains vivant paisiblement au plus profond d’une forêt québécoise. The Grand Salto Theatre (Zita Nyarady, Myque Franz), de Toronto, présente The Philip & Lucinda Show, un vaudeville décalé ainsi que Ralph, un court solo. Iván Pavel Eterovic Díaz nous arrive de la Patagonie chilienne avec Rosa y Lucho. Il y a également deux événements gratuits : le gala d’ouverture, organisé par Dôlôrèze Léonard, et la très populaire Soirée du Grand Imbécile. Les connaisseurs peuvent s’inscrire à un atelier de deux jours avec le célèbre clown britannique Jon Davison et (bien sûr !) assister à la soirée de clôture. Du 12 au 16 septembre, au théâtre MainLine. www.mainlinetheatre.ca ou www.mtlclownfest.com

Octobre

La comédienne, interprète et dramaturge torontoise Donna-Michelle St. Bernard propose Sound of the Beast, un spectacle solo. Ce nom vous semble familier ? Cette auteure, avec Gas Girls, a été finaliste du prix littéraire du Gouverneur général en 2011. Une collaboration avec le Théâtre Passe Muraille et Black Theatre Workshop, du 3 au 14 octobre au MAI (Montréal, arts interculturels). www.m-a-i.qc.ca

Un musicien irlandais et un immigrant tchèque sont réunis par la musique. Leur amitié se transforme en une histoire d’amour passionnée. Inspiré par le livre d’Enda Walsh et basé sur le film écrit et réalisé par John Carney, Andrew Shaver mettra en scène la comédie musicale ONCE, récipiendaire de huit prix Tony. Spectacle joyeux et réconfortant, sur une musique et des paroles de Glen Hansard et Markéta Irglovà. Du 7 au 28 octobre au Centre Segal. (www.segalcentre.org).

Choir Boy

Pour fêter fièrement sa 50e année, le Centaur inaugure sa saison avec Choir Boy, une œuvre vibrante et émouvante de l’auteur Tarell Alvin McCraney. Pharus est prédestiné à chanter de la musique gospel, mais la stricte école préparatoire Charles R. Drew pour garçons pourra-t-elle accepter ce qu’il est réellement ? Soutenu par les harmonies inspirantes du gospel et du R&B a cappella, Choir Boy est un portrait touchant de jeunes hommes noirs. Du 9 au 28 octobre. (www.centaurtheatre.com).

Le théâtre Imago, toujours d’actualité, présente Other People’s Children, une pièce de Hannah Moscovitch mise en scène par Micheline Chevrier. Pour les aider à prendre soin de leur nouveau-né, un couple canadien aisé engage une nounou originaire du Sri Lanka. La pièce explore la nature des privilèges et la dynamique impliquée dans l’exportation des aides familiales immigrantes ainsi que les attentes face à la maternité. Prometteur. Au Centaur Theatre du 25 octobre au 4 novembre. www.centaurtheatre.com

Novembre

Le théâtre Teesri Duniya présente Birthmark, un thriller politique et une comédie noire qui décrit la division culturelle entre les diasporas juives et palestiniennes du Canada. Écrit par Stephen Orlov et mis en scène par Liz Valdez et Michelle Soicher, Birthmark bouscule les idées reçues sur le conflit israélo-palestinien et la radicalisation des jeunes au Canada. Du 3 au 18 novembre au MAI. www.m-a-i.qc.ca

La directrice artistique et générale du Centaur, Eda Holmes, met en scène la pièce The Children de Lucy Kirkwood, en lice pour un prix Tony en 2018. À la suite d’une catastrophe nucléaire dans l’usine où ils travaillaient, deux ingénieurs vivent dans un chalet. De manière inattendue, après 38 ans, une ancienne collègue arrive, apparemment pour renouer avec eux. Mais la proposition diabolique qu’elle leur fait pourrait affecter leur vie et celle des générations à venir. Au Centaur du 6 au 25 novembre. (www.centaurtheatre.com).

La compagnie de théâtre documentaire de Montréal Porte Parole vous invite à L’Assemblée, en vedette pendant les événements hors CINARS. Alors que la polarisation politique atteint son paroxysme, Porte Parole organise des rencontres entre des personnes de diverses tendances idéologiques. Dirigés par Chris Abraham, les acteurs interprètent ces personnages et abordent des sujets d’actualité (immigration, liberté d’expression) pour illustrer le besoin de pouvoir débattre face à face, loin des médias sociaux. Texte d’Alex Ivanovici, Annabel Soutar et Brett Watson. À l’Espace Go, du 10 au 17 novembre. (www.espacego.com).

Écrite par Lucas Hnath et mise en scène par Caitlin Murphy, Une Maison de poupée, deuxième partie, nouvelle pièce pleine d’audace nominée pour un Tony, est la suite de l’exploration par Ibsen des rôles traditionnels définis selon le sexe et une lecture brillante des relations humaines. Au Centre Segal du 18 novembre au 9 décembre. (www.segalcentre.org).

Kate et Sam sont les meilleurs amis du monde depuis toujours, jusqu’à ce qu’un mauvais usage des médias sociaux bouleverse leur amitié. Écrite par Rhiannon Collett, mise en scène par Michel Lefebvre, The Kissing Game a été créée dans le cadre de la saison 2017-18 du Young People’s Theatre de Toronto. Pour les adolescents. Au Théâtre Rouge du Conservatoire du 27 au 30 novembre. www.youngpeoplestheatre.ca

Décembre

Écrite par Hannah Moscovitch et mise en scène par Christian Barry, 2b Theatre Company et le Centre national des Arts présentent Old Stock: A Refugee Love Story. Chansons de Ben Caplan et Christian Barry. Inspirée par les histoires vraies de deux réfugiés juifs roumains arrivant au Canada en 1908, cette œuvre hybride musique-théâtre klezmer-folk met en vedette l’unique Ben Caplan. Présentée en association avec Montreal Fringe au Studio Segal du 4 au 16 décembre. www.segalcentre.org

Les contes urbains Urbi et Orbi interrogent les conventions et les traditions liées aux saisons. Écrit et raconté par des artistes montréalais et réalisé par Harry Standjofski, le spectacle de cette année se concentre sur les douze jours de Noël. Au Centaur du 5 au 15 décembre. www.centaurtheatre.com

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.