Le CNA : Le nouveau complément de votre chaîne stéréo

0

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

 

 

Vous l’ignorez peut-être, mais vos appareils numériques audio et vidéo sont munis d’un convertisseur numérique analogique (CNA). Il existe différentes qualités et gammes de prix pour ce type d’appareil qui a pour rôle de de reconstituer les signaux numériques composés de 1 et de 0 pour les convertir en son. La qualité de la puce CNA, et surtout son alimentation électrique ainsi que son étage préamplificateur sont ­critiques pour la reproduction de la musique.

Vous pouvez y brancher votre lecteur CD, votre téléviseur ou toute autre source dotés d’une sortie numérique compatible pour en améliorer le son. Le but est d’y brancher votre ordinateur afin d’écouter de la musique en ­format 24 bits 48kHz et plus (qualité studio) qui représente le summum en termes de ­qualité et pallie les limites du CD au format 16 bits à 44,1 kHz. On peut acheter un CNA de qualité à partir de 300 $, mais il existe des appareils haut de gamme qui peuvent coûter plusieurs dizaines de milliers de dollars. Généralement, les ordinateurs se branchent par un câble USB alors que les autres appareils nécessitent soit un câble coaxial soit une fibre optique.

Pour les fichiers musicaux, vous pouvez vous les procurer sur plusieurs sites tels que Pro Studio Master (portail qui regroupe ­plusieurs étiquettes) et Analekta (québécois), Chandos, Reference Recording, etc. Les prix se situent généralement entre 12 et 20 $ par album et ils tendent à baisser avec la demande croissante. Les formats les plus courants se nomment FLAC (Free Lossless Audio Codec, format que je recommande comme beaucoup d’experts), WAV et AIFF. Certains formats comme le MQA et DSD tentent de prendre le marché, mais les ventes demeurent faibles et ils nécessitent un CNA compatible, contrairement aux autres formats. Ces fichiers sont pour la plupart les enregistrements maîtres qui auparavant n’étaient pas offerts au public, car ils étaient destinés à la fabrication des autres médias tels que les CD, SACD (format presque complètement disparu) et vinyles. La sélection musicale est très bonne, de ­nouveaux titres s’ajoutent continuellement et plusieurs albums ne sont pas offerts en CD. Le DVD est disparu il y a quelques années, les ventes de CD diminuent d’année en année. Les seuls médias en croissance sont le téléchargement haute résolution et les disques vinyle. En plus de vous offrir un meilleur son, c’est une très bonne façon de soutenir l’industrie ­musicale, car les artistes reçoivent une bien meilleure rémunération qu’avec les plateformes d’écoute en continu.

Les « streamers » ou lecteurs réseau sont aussi munis d’un CNA, mais ils offrent des fonctions supplémentaires et sont plus coûteux. J’aborderai ce sujet ainsi que les plateformes d’écoute en continu dans le prochain numéro.

Mario Gagnon est propriétaire de la boutique Audio ­d’occasion depuis 36 ans ainsi que du site de vente en ligne HIFIPRO.CA. Il est diplômé de l’Institut Teccart et de l’Institut Trebas. Il a collaboré à l’émission Classe Audio à CIBL et il est coproducteur du chanteur Bob Walsh.

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.