Le retour d’un oublié

0
Singing Valentines / Valentins chantants

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Don Ellis, vous connaissez ? Trompettiste au parcours bigarré, ce musicien est apparu dans les mouvements d’avant-garde de New York du début des années 1960. Comme accompagnateur, il a fait partie du sextette du compositeur George Russell pour ensuite travailler en trio avec Paul Bley. Au milieu de cette même décennie, il se lance dans l’aventure des grands orchestres en s’installant à Los Angeles. Après avoir exploré les métriques composées (7/4, 11/8, etc.), il apprête sa musique au rock psychédélique. Au moment de sa mort prématurée en 1978, Ellis composait sans relâche pour les studios hollywoodiens. Il n’avait que 44 ans. Oublié de nos jours, ce thuriféraire du jazz orchestral moderne mérite une redécouverte. Telle est l’intention des deux soirées qui se tiendront sous la direction de Philippe Keyser les 18 et 19 mars prochains à la Sala Rossa.

Jadis directeur de la formation Kappa au début des années 2000 et enseignant à la retraite du cégep Saint-Laurent, Keyser avait rassemblé une troupe de jeunes en 2017 pour revisiter la musique de l’Infonie en soirée d’ouverture du festival Suoni per il Popolo. Le 19 décembre dernier, il revenait à la charge avec une autre soirée atypique, en l’occurrence un programme d’œuvres du répertoire de Stan Kenton, en particulier les pièces de son arrangeur le plus audacieux Bob Graettinger, auteur de l’incomparable City of Glass. En sus, l’ensemble d’une vingtaine de jeunes a repris trois morceaux écrits pour l’orchestre d’Ellis des années 1970, ravivant l’étincelle de folie des originaux. Parlant de folie, on nous promet une distribution d’une cinquantaine de musiciens pour ces soirées. Ça promet.

www.casadelpopolo.com

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Marc Chénard is a Montreal-based multilingual music journalist specialized in jazz and improvised music. In a career now spanning some 30 years, he has published a wide array of articles and essays, mainly in Canada, some in the United States and several in Europe (France, Belgium, Germany and Austria). He has travelled extensively to cover major festivals in cities as varied as Vancouver and Chicago, Paris and Berlin, Vienna and Copenhagen. He has been the jazz editor and a special features writer for La Scena Musicale since 2002; currently, he also contributes to Point of Departure, an American online journal devoted to creative musics. / / Marc Chénard est un journaliste multilingue de métier de Montréal spécialisé en jazz et en musiques improvisées. En plus de 30 ans de carrière, ses reportages, critiques et essais ont été publiés principalement au Canada, parfois aux États-Unis mais également dans plusieurs pays européens (France, Belgique, Allemagne, Autriche). De plus, il a été invité à couvrir plusieurs festivals étrangers de renom, tant en Amérique (Vancouver, Chicago) que Outre-Atlantique (Paris, Berlin, Vienne et Copenhangue). Depuis 2012, il agit comme rédacteur atitré de la section jazz de La Scena Musicale; en 2013, il entame une collabortion auprès de la publication américaine Point of Departure, celle-ci dédiée aux musiques créatives de notre temps.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.