La cuvée des festivals jazz

0

Qui dit été dit festivals. Avec ses quelque 20 partenaires, le réseau Jazz Festivals Canada permet aux artistes de chez nous et de l’étranger de tourner à l’échelle du pays. Le bal s’ouvre à Winnipeg à la mi-juin et se poursuit de manière ininterrompue jusqu’à la mi-juillet, Halifax en Nouvelle-Écosse et Kaslo en Colombie-Britannique marquant le point d’orgue de cette haute saison. Plus que jamais, les festivals de jazz sont apprêtés à toutes les sauces, certaines moins appétissantes que d’autres. À l’amateur de choisir. Mais pour la forme, voici quelques pistes d’intérêt à l’intention des amateurs de la note bleue, toutes préférences confondues.

Valeurs sûres

Joe Lovano

Joe Lovano. Photo Jimmy Katz.

Joe Lovano Classic Quartet

Musicien emblématique du jazz contemporain américain, le saxophoniste Joe Lovano décline avec éloquence la note bleue au temps présent. Cet été, il parcourt le circuit des festivals canadiens, se produisant à quatre reprises à la tête de son Classic Quartet, sa formation de l’heure, et une fois dans un autre quartette avec un comparse de longue date, le guitariste vedette John Scofield. Un bon cru jazzistique, aussi moderne que populaire.
» Ottawa, 25-6 (avec Scofield), Victoria 26-6, Vancouver, 28-6, Edmonton, 30-6 et Saskatoon, 2-7.

Lincoln Center Jazz Orchestra (LCJO)

Véritable institution du jazz traditionnel, le LCJO et son chef vedette, Wynton Marsalis, feront une brève incursion dans l’est du pays en présentant un programme de musiques de répertoire huilé au quart de tour. Un modèle dans le genre.
» Toronto, 28-6, Ottawa, 29-6 et Montréal, 30-6.

Jackie Terrasson

Musicien hexagonal, le pianiste Jackie Terrasson est l’un des rares Européens à avoir percé le marché américain, son succès dû en partie à ses premiers albums parus sous la prestigieuse étiquette Blue Note. Il prendra la route des festivals cet été en se rendant dans l’ouest du pays pour trois engagements.
» Saksatoon, 24-6, Vancouver 27-6 et Victoria, 28-6.

Chick Corea Trio

Incroyable mais vrai, M. Corea marque ses 75 ans le 12 juin et les fêtera en bonne compagnie avec le contrebassiste Christian McBride et le batteur Brian Blade lors de trois représentations données dans l’est du pays. Que dire de plus sur ce musicien qui a joué avec tout le monde, de Miles Davis à Al Di Meola, pour ne nommer que les plus célèbres d’une très longue liste d’éminents collaborateurs?…
» Toronto, 28-6, Ottawa 29-6 et Montréal, 30-6.

Contenu canadien

Oliver Jones

Oliver Jones au FIJM. Photo Denis Alix.

Oliver Jones

Ce n’est plus un secret maintenant, Oliver Jones fait ses adieux à la scène cette année, cette fois pour de bon. Mais avant de tirer sa révérence, il entame son ultime tournée nationale, parcourant le pays d’un océan à l’autre avec son trio et, en sus, une prestation à Montréal avec notre orchestre national de jazz.
» Winnipeg, 20-6, Victoria, 24-6, Vancouver 25-6, Toronto, 28-6, Montréal, 7-7 et Halifax 14-7.

Jacques Kuba Séguin Litania Projekt

L’hiver dernier, le trompettiste montréalais lançait le second volet de son projet Litania, influencé par son héritage ancestral polonais. Bien que le disque présente son propre quartette en tandem avec le quatuor à cordes Bozzini, son groupe ne sera rejoint par les seconds qu’ici en ville, ses deux performances dans l’Ouest canadien se faisant sans eux.
» Vancouver 26-6, Victoria 28-6, Edmonton, 30-6 et Montréal, 8-7.

Amanda Tosoff

Ancien lauréate du concours du Festival de jazz de Montréal, cette pianiste de la côte ouest canadienne fait son retour sur la scène nationale après quelques années de silence. Pour cette occasion, elle jouera la musique de son nouvel enregistrement Words, où elle chante des poèmes qu’elle a mis en musique.
» Winnipeg, 23-6, Ottawa, 28-6, Vancouver, 30-6 et Victoria, 2-7.

Rachel Therrien

Lauréate du concours du Festival de jazz de Montréal en 2015, la trompettiste Rachel Therrien part à la conquête du pays cet été à la tête de son quintette de solides musiciens de la jeune relève québécoise. Inscrite dans le sillon du jazz contemporain, elle offre un répertoire de musiques enjouées, teintées de rythmes un brin latinisants.
» Calgary, 17-6, Medicine Hat, 20-6, Victoria, 26-6,  Vancouver, 1-7, Montréal, 7-7 et Halifax 14-7

Découvertes et audaces

The Thing

The Thing. Photo Petra Cvelbar

The Thing

Véritable volcan sonore, ce trio scandinave sous la férule du pétulant saxophoniste Mats Gustafsson joue à tombeau ouvert, renversant tout sur son chemin. En invité spécial au festival Suoni per il popolo à Montréal: le guitariste James Blood Ulmer… Oreilles musclées, ça va fesser fort.
» Montréal 19-6 (Suoni per il Popolo), Vancouver 24-6 et Ottawa 28-6.

Flat Earth Society – Hommage to Zappa

Mal connue chez nous, cette tribu d’une douzaine de musiciens flamands envahit le pays avec son hommage à Zappa. Un groupe qui vaut bien le détour et, inutile de le dire, les fanas du défunt compositeur et guitariste seront bien nombreux à leurs trois rendez-vous canadiens.
» Montréal (Suoni per il popolo) 22-6, Vancouver, 25-6 et Saskatoon, 27-6.

Alexander Hawkins Trio

Il est Britannique, pianiste et l’un des espoirs de l’avant-garde des musiques improvisées de son pays. Bien que son approche soit empreinte d’énergie et de fougue, à la manière d’un Cecil Taylor, il développe aussi un langage fort personnel qui fait de lui un musicien particulièrement sollicité sur le continent européen. Dans l’est du pays, il sera de passage à Ottawa seulement.
» Ottawa, 24-6, Vancouver 28-6 et Victoria 29-6.

Endangered Blood

Ce quartette de jazz actuel new-yorkais, qui compte deux souffleurs (Oscar Noriega et Chris Speed) et un tandem basse-batterie (Trevor Dunn et Jim Black) a été créé en 2009 pour rendre hommage à un confrère malade (Andrew d’Angelo), d’où son nom. Si le post free-jazz vous intéresse, ce quartette remplit parfaitement la commande.
» Ottawa, 26-6, Montréal (Café Résonance) 27-6, Toronto, 28-6 et Vancouver 2-7.

Pour plus d’information sur ces événements (lieux, heures, etc.), consultez le site du réseau national des festivals de jazz canadiens: www.jazzfestivalscanada.com

Partager:

A propos de l'auteur

Marc Chénard is a Montreal-based multilingual music journalist specialized in jazz and improvised music. In a career now spanning some 30 years, he has published a wide array of articles and essays, mainly in Canada, some in the United States and several in Europe (France, Belgium, Germany and Austria). He has travelled extensively to cover major festivals in cities as varied as Vancouver and Chicago, Paris and Berlin, Vienna and Copenhagen. He has been the jazz editor and a special features writer for La Scena Musicale since 2002; currently, he also contributes to Point of Departure, an American online journal devoted to creative musics. / / Marc Chénard est un journaliste multilingue de métier de Montréal spécialisé en jazz et en musiques improvisées. En plus de 30 ans de carrière, ses reportages, critiques et essais ont été publiés principalement au Canada, parfois aux États-Unis mais également dans plusieurs pays européens (France, Belgique, Allemagne, Autriche). De plus, il a été invité à couvrir plusieurs festivals étrangers de renom, tant en Amérique (Vancouver, Chicago) que Outre-Atlantique (Paris, Berlin, Vienne et Copenhangue). Depuis 2012, il agit comme rédacteur atitré de la section jazz de La Scena Musicale; en 2013, il entame une collabortion auprès de la publication américaine Point of Departure, celle-ci dédiée aux musiques créatives de notre temps.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.