Corona Sérénades : questions et réponses avec Bradley Christensen (baryton, Nouvelles-Zélande)

0

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Rencontrez Bradley Christensen, baryton (Nouvelles-Zélande) nouveau chanteur pour les Corona Sérénades

 


Comment la crise sanitaire vous a-t-elle affecté ?

Professionnellement, ça a été une période frustrante. Nombre de mes engagements ont été annulés, ce qui a, pour n’importe quel artiste, un impact financier important. En plus, le fait que personne ne sache quand les concerts reprendront comme avant a redoublé mon inquiétude. Néanmoins, ce fut intéressant de voir les discussions autour de la diffusion des créations artistiques, non seulement pour la durée de la pandémie, mais également pour l’avenir. Les conversations sur une variété de sujets ne peuvent qu’être enrichissantes pour notre forme d’art.

Cela étant dit, je me suis gardé occupé. Durant ma période de confinement, j’ai eu le temps de rédiger une proposition de thèse de doctorat en musique, qui a depuis été approuvée. Donc, j’ai eu beaucoup de lecture et d’écriture à faire.

Sur le plan personnel, la COVID-19 m’a permis de passer presque chaque instant avec ma merveilleuse femme. Elle est enseignante au secondaire et, au cours de l’année, nous avons eu très peu la chance de nous voir. Je chante généralement le soir, ou bien je suis absent pour un contrat, ce qui fait qu’il nous est difficile de synchroniser nos horaires. Quant à elle, eh bien… en tant que professeure, elle travaille de jour comme de nuit ! Alors… je me sens généralement seul. Non, je plaisante ! Malheureusement, nous étions censés avoir notre lune de miel cet été après deux ans de mariage (encore une fois, les horaires ne se sont pas alignés), mais cela devra être reporté !

Je n’ai vraiment pas de quoi me plaindre. Il y a des problèmes majeurs qui doivent être résolus dans le monde entier en ce moment, donc dans le contexte d’ensemble, je n’ai heureusement pas été beaucoup affecté par la COVID-19.

Quels sont vos cinq opéras préférés ?

Oh ! Bonne question !

  1. Les noces de Figaro. C’est le premier opéra que j’ai vu et je pense que c’est du génie !
  2. La Bohème
  3. À partir de là, c’est plus délicat. J’ai des favoris pour différentes raisons, par exemple pour avoir joué dans une production. L’une d’elles est en fait un opéra canadien de John Estacio, intitulé Ours. L’histoire parle d’un régiment de Terre-Neuve pendant la Première Guerre mondiale. De la bonne musique et une histoire vraiment émouvante. À voir absolument !

Quels rôles vous font rêver ?

  1. Eugène Onéguine
  2. Valentin (Faust)
  3. Billy Budd

Et tellement d’autres !

Quels films, livres et émissions de télévision recommanderiez-vous ?

Séries télévisées : La maison de papier (tellement bon), Lucifer, Avatar

Livres : les histoires de Louise Penny ou d’Arthur Conan Doyle. Bon, il semble que j’aime les mystères.

Pourquoi vous êtes-vous joint aux Corona Sérénades ?

La musique est tellement importante dans la vie. Cela peut apporter du réconfort, de la joie et, ces temps-ci, offrir une vidéo personnalisée est une si belle attention.

Répertoire :

– Sibilar gli angui d’Aletto (Rinaldo) − Haendel

– Der Vogelfänger bin ich ja (La flûte enchantée) − Mozart

– Rivolgete a lui lo sguardo (Così fan tutte) − Mozart

– E fra quest’ansie (Pagliacci) – Leoncavallo

– Kogda by zhizn domashnim krugom (Eugène Onéguine) – Tchaïkovski

– Tickling a Trout (Albert Herring) − Britten

– Lord, God of Abraham (Elias) − Mendelssohn

– Some enchanted evening (South Pacific) − Rogers et Hammerstein

Les demandes spéciales sont encouragées ! Pour la liste complète, voir le site web.

Biographie

Autant à l’aise en concert que dans les opéras, le baryton néozélandais Bradley Christensen n’a cessé de récolter les éloges pour sa « voix équilibrée, concentrée, riche et sympathique à entendre » (Natasha Gautier, Ottawa Citizen).

Bradley a obtenu sa maîtrise en musique de l’Université de Toronto en 2015, recevant le prix de la faculté de musique, d’art vocal et de pédagogie. En 2016, il a été invité par le Conservatoire royal à occuper l’un des sept postes dans le prestigieux programme de bourses et de résidence internationale en interprétation de la famille Rebanks et a poursuivi son développement artistique en tant que jeune artiste avec Opera on the Avalon, Highlands Opera Studio et Opera North.

Il a un emploi du temps chargé autant en concert qu’à l’opéra. Ses rôles marquants du côté des concerts dans la dernière année incluent des représentations de la Symphonie n° 9 de Beethoven avec l’Orchestre de Toronto et le North York Concert Orchestra et du Messie de Haendel avec les Guelph Chamber Singers.

Du côté de l’opéra, l’an dernier fut marqué par ses débuts avec Opera Atelier dans le rôle du grand prêtre dans Idomeneo de Mozart. Ses autres rôles importants de la saison incluent Marcello dans La Bohème de Puccini avec le Fraser Lyric Opera, la créature dans le Frankenstein d’Ager avec Ager Productions, Aeolus dans King Arthur de Purcell avec la Schola Cantorum, Max/Escamillo dans Carmen #allwomen avec le Loose Tea Music Theatre et le capitaine Corcoran dans HMS Pinafore de Gilbert et Sullivan avec le Toronto Operetta Theatre.

Bradley est également un récitaliste passionné ayant joué dans la série de concerts de la Canadian Opera Company, dans la série [email protected] et avec Arts & Letters Club de Toronto et le groupe Pocket Concerts.

Parmi les prix qu’il a remportés, on compte la bourse Sondra Radvanovsky, décernée par l’International Resource Centre for Performing Artists à dix « vedettes du chant de la prochaine génération », la bourse de chant Pears-Britten (Université d’Auckland), la bourse Marie D’Albini en chant (Université d’Auckland) ainsi qu’une bourse de voyage pour étudier en Italie en 2007 (Université d’Auckland). Bradley a également été parmi les dix finalistes du New Zealand Aria Competition, du LEXUS Song Quest et du Rochester International Voice Competition.

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.