CMIM 2019: Violon – Prédictions

0

par Wah Keung Chan et Alexandre Da Costa

L’édition 2019 du Concours musical international de Montréal (CMIM) approche. Prenant les devants, La Scena a écouté vingt-trois des vingt-quatre participants, histoire de prédire les gagnants. Le violoniste franco-russe Fedor Rudin s’est retiré après sa nomination en tant que violon solo de l’Opéra national de Vienne et de l’Orchestre philharmonique de Vienne et nous n’avons pas été informés de son remplaçant durant notre évaluation.

Parmi les vingt-quatre violonistes figurent d’illustres lauréats de récents concours internationaux. Lors de notre écoute des enregistrements audio et vidéo disponibles, provenant souvent de concours précédents, nous avons noté que les prouesses techniques de chacun étaient de niveau professionnel, mais il nous était difficile de choisir un gagnant de manière décisive. Nos choix ont été motivés par de subtiles démonstrations de musicalité, ce à quoi le jury de CMIM sera très à l’affût.

Le facteur asiatique

Avec dix-sept Asiatiques parmi les participants, il n’est pas surprenant que quatre de nos cinq premiers choix soient également asiatiques. Cette année, aucun Canadien ne figure dans notre liste, ce qui nous incite à nous demander si le Canada n’est pas à la traîne. Cependant, le Canadien Timothy Chooi, qui a remporté le concours Joseph Joachim en 2018, s’est qualifié pour le concours Reine Élisabeth qui aura lieu au début du mois de mai, juste avant le CMIM. Il peut avoir décidé d’écarter le CMIM pour cette année. Voici donc les violonistes susceptibles de monter sur le podium.

Hyun Jae Lim
Corée du Sud

La Sud-Coréenne Hyun Jae Lim, âgée de 21 ans, a le potentiel de recevoir le premier prix. Son interprétation du Concerto pour violon de Mendelssohn au Concours de violon Menuhin 2018 présentait un son plein et une sensibilité proche du frisson. Cela lui a valu le troisième prix, derrière la gagnante Diana Adamyan (qui avait excellé avec son émouvante interprétation du Concerto pour violon n° 1 de Bruch). Le choix du Concerto pour violon de Tchaïkovski, pour le concours de Montréal, lui donnera l’occasion de montrer ses émotions. Elle étudie actuellement à Philadelphie à l’Institut Curtis avec Shmuel Ashkenasi, Arnold Steinhardt et, depuis 2018, Midori. Son curriculum vitae comprend des apparitions en solo avec l’Orchestre de Philadelphie, l’Orchestre philharmonique royal et l’Orchestre symphonique de Houston.
Prédiction : première place

Leonard Fu
Allemagne

Né à Kiel en Allemagne, le violoniste germano-chinois Leonard Fu a commencé son parcours musical en imitant ses sœurs. Ses parents l’ont inscrit à des cours de piano à 4 ans et à son premier cours de violon à 7 ans. À 8 ans, il était admis au programme préuniversitaire de l’Université de musique de Hanovre. Il a par la suite intégré le même programme à l’Université de musique de Hambourg. Avant ses études de baccalauréat au Conservatoire de musique de la Nouvelle-Angleterre, avec Donald Weilerstein, ses professeurs ont été Ina Kertscher, Lara Lev et Tanja Becker-Bender. Fu a été lauréat de concours prestigieux. Plus récemment, il s’est classé cinquième au Concours international de violon Joseph Joachim, où son interprétation du Concerto pour violon de Mendelssohn a révélé son professionnalisme. S’il réussit à insuffler plus de sentiments dans son jeu, il a une chance de l’emporter. Il risque fort de briller avec son choix du Concerto pour violon n° 2 de Prokofiev. Fu joue sur un violon fabriqué par Carlo Ferdinando Landolfi de Milan, v. 1750-1775.
Prédiction : deuxième place

Stephen Kim
États-Unis

Le violoniste américain Stephen Kim, âgé de 23 ans, se bâtit rapidement une réputation internationale. Diplômé de l’Institut Curtis, où il a étudié avec Shmuel Ashkenasi, Aaron Rosand et le regretté Joseph Silverstein, et maintenant élève de Hyo Kang à la Juilliard School, Stephen est un ancien lauréat des concours de Séoul et de Sendai. Son Concerto pour violon n° 1 de Prokofiev a remporté le quatrième prix au Concours international de violon Menuhin en 2014. Plus récemment, il a reçu le troisième prix au Concours international de violon Paganini 2018, où son Concerto pour violon de Brahms (qu’il reprendra à Montréal) a bien failli emporter la mise. Kim joue sur un violon de Moller Guarneri del Gesù datant de 1725.
Prédiction : deuxième place

Michiru Matsuyama
Japon

Née à Osaka et élevée à Kobe, Michiru Matsuyama n’avait que 4 ans lorsqu’elle a commencé à étudier le violon et le piano. Aujourd’hui âgée de 28 ans, elle vit en Allemagne depuis 2010. Elle a étudié avec Kolja Blacher à l’Académie de musique Hanns Eisler de Berlin, Natalia Prischepenko à l’Université de musique Carl Maria von Weber de Dresde et Carolin Widmann à l’École supérieure de musique et de théâtre Felix Mendelssohn Bartholdy de Leipzig.

Une habituée des victoires aux concours, Matsuyama a atteint la demi-finale du Concours international de musique Reine Élisabeth 2015, où son interprétation du Concerto pour violon n° 3 de Mozart donnait à entendre un son solide et une belle musicalité. Son choix du Concerto pour violon n° 1 de Chostakovich pour le concours de Montréal lui assurera une meilleure vitrine. Elle joue sur un violon fabriqué par Camillus Camilli en 1742.
Prédiction : Finaliste

Elina Buksha
Lettonie

Âgée de 29 ans, Elina Buksha est considérée comme l’un des meilleurs jeunes violonistes de Lettonie. Elle a commencé à jouer du violon à l’âge de 5 ans et a étudié de 2011 à 2017 à la Chapelle musicale Reine Élisabeth de Belgique, sous la direction d’Augustin Dumay. Elle étudie depuis 2017 avec Christoph Poppen à l’Université de musique et des arts de Munich. Buksha participe également à des cours de maître donnés par Ana Chumachenko. Elle a déjà des enregistrements à son actif (Saint-Saëns et Lalo). Son interprétation du Concert en ré majeur de Chausson a montré un son plein et une musicalité mature. Il sera intéressant d’entendre son concerto de Brahms à Montréal. Buksha joue sur un Domenico Montagnana datant de 1723.
Prédiction : Finaliste

www.concoursmontreal.ca

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.