Le Vivier : Une saison aux multiples volets

0

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Le Vivier porte bien son nom. Il renvoie à l’un des pères de la musique contemporaine au Québec et au bassin dynamique que constituent les compositeurs et interprètes de musiques de création. Dans un précédent article, nous vous parlions de la saison 2020-2021 de ce regroupement de musiciens et d’ensembles, notamment les Productions SuperMusique, le Quatuor Bozzini et l’Ensemble Paramirabo. Le Vivier, c’est aussi une maison aux multiples volets et autant d’occasions pour les acteurs du milieu de consolider leurs liens.

Il y a d’abord le volet international avec l’organisation annuelle du Cartel, qui réunit plus de 25 diffuseurs en Amérique du Nord et en Europe. « En deux ans, nous avons organisé plusieurs rencontres à Montréal et des rendez-vous sur le web, y compris pendant la pandémie. Le Cartel a donné lieu à des échanges internationaux, avec des ensembles qui partaient en Europe, mais également nous-mêmes, Le Vivier. Nous avons créé des partenariats avec le Forum des compositeurs de Wallonie en Belgique et le festival belge Ars Musica qui ont donné lieu à douze concerts à Montréal et dix concerts en Belgique », explique la directrice artistique, Emmanuelle Lizière.

Autre volet, celui des résidences et notamment des résidences croisées avec le centre Hellerau (Dresde, Allemagne), en partenariat avec le Conseil des arts et des lettres du Québec et le Goethe-Institut de Montréal. Depuis 2015, ce programme d’échanges et de résidences de création en musiques nouvelles permet à un jeune compositeur ou à une jeune compositrice venue d’Allemagne de vivre une expérience de deux mois à Montréal, dans un nouveau cadre de vie et aux côtés d’autres artistes. En retour, le centre Hellerau s’engage à accueillir un(e) artiste québécois(e). La résidence contribue également à la diffusion des œuvres des compositrices et compositeurs choisis sur les territoires québécois et allemand. Ainsi, côté québécois, Alexandre David (2018) et Ida Toninato (2019) ont pu en bénéficier récemment.

Parmi les autres volets figurent un volet « Jeunesse » et un volet « Médiation ». Ce dernier occupe une grande place dans les activités du Vivier, comme en témoignent les 80 ateliers organisés l’année dernière. « Nous avons des membres qui viennent aussi bien de Montréal que de la région, que ce soit les ensembles Tour de bras ou Erreur de type 27. La médiation musicale, c’est aussi ça : ne pas seulement être à Montréal, mais s’élargir , souligne Mme Lizière. Dans le cadre de notre nouveau site Internet, il est important pour nous de montrer, par le multimédia et en particulier par des captations numériques bien apparentes, tout ce qui peut se voir et se faire ici. »

Le Vivier mobile, le dernier grand projet en grande demande qui porte entièrement sur la question du numérique, avance bien, selon la directrice artistique. « Cela nous amène à développer tout un champ d’actions non négligeables dans ce domaine », conclut-elle.

Pour tous les détails sur les différents projets du Vivier, visitez le www.levivier.ca.

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.