La Chapelle de Québec

0
La Scena Musicale's Discovery Box

La Chapelle de Québec n’en est pas à son premier Messie de Haendel, loin de là. La tradition veut qu’aujourd’hui, de ce côté-ci de l’Atlantique, on chante cet oratorio durant la période de Noël. Néanmoins, chaque représentation semble apporter son lot de nouvelles expériences. Cette année, l’ensemble choral sera joint sur scène par plusieurs solistes de réputation internationale, notamment le contreténor britannique Tim Mead. « Le fait de collaborer avec des artistes aussi talentueux m’ouvre de nouvelles possibilités d’interprétation, comme dans le choix des airs du Messie que je peux faire », confie Bernard Labadie.

Bernard Labadie

Pour le fondateur et directeur musical de la Chapelle de Québec, il est essentiel de garder intact le plaisir de diriger une telle œuvre phare. « Dans ma carrière, j’ai dirigé le Messie des centaines de fois. Désormais, je m’y replonge à peu près une fois tous les quatre ans. Je ne m’en lasse pas. Je redécouvre la qualité exceptionnelle de la narration musicale et la façon admirable dont Haendel a construit cette œuvre, qui ressemble par moments à un opéra choral. »

Un peu d’histoire

Aujourd’ui composée exclusivement de musiciens professionnels, au même titre que les Violons du Roy, la Chapelle de Québec a été officiellement fondée en 1985. En realité, elle émanait d’un chœur qui existait déjà depuis plusieurs années. Celui-ci était issu de ce qui était à l’époque l’École de musique de l’Université Laval, selon Bernard Labadie. C’est aussi durant cette période que le jeune étudiant en direction donne son premier concert avec chœur et orchestre. « J’avais alors dix-neuf ans. Ce projet symbolisait tout ce que je voulais faire plus tard : un opéra de Purcell, Didon et Énée, avec un petit orchestre à cordes et un chœur. C’est bien le répertoire pour chœur et orchestre qui a été à l’origine de ma vocation. C’est ce que je devais faire, que je voulais faire dans la vie. »

Le Chemin de Noël

Outre les Violons du Roy et la Chapelle de Québec, Bernard Labadie est également le fondateur du festival Le Chemin de Noël qui en est déjà à sa quatrième édition. Ce festival se veut une adaptation québécoise du Festival of Nine Lessons and Carols de Cambridge (Royaume-Uni), événement annuel qui aide à propager, depuis plus de 100 ans, le répertoire des chants de Noël anglais. « J’ai eu la chance d’y assister et c’est au retour de cette visite que l’idée a germé dans mon esprit. Je voulais créer un mélange de textes et de musique chorale liés au temps des fêtes, un « itinéraire poético-musical ». À travers Le Chemin de Noël, la Chapelle de Québec et moi-même voulons redonner à la communauté de Québec qui nous soutient activement. Aujourd’hui, on peut compter sur des lieux culturels d’exception comme le Palais Montcalm, la Maison de la littérature ou encore le Diamant, qui vient d’ouvrir ses portes. »

La Chapelle de Québec présente Le Messie de Haendel dans une série de trois concerts, les 11 et 12 décembre, au Palais Montcalm de Québec, et le 13 décembre, à la Maison symphonique de Montréal.     www.violonsduroy.com

La Scena Musicale - Coffret Découverte
Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.