Festival de Lanaudière

0
La Scena Musicale's Discovery Box

Officiellement en fonction depuis novembre 2018, le nouveau directeur artistique du Festival, Renaud Loranger, a travaillé d’arrache-pied pour obtenir une programmation haute en couleurs, marquée par la venue de grands talents de la musique classique.

Cette année, la voix et le piano seront mis à l’honneur. Sous la direction du chef français Alain Altinoglu, l’OSM interprétera en concert d’ouverture des œuvres de Mendelssohn, Wagner et R. Strauss inspirées par des ouvrages littéraires. Yannick Nézet-Séguin sera de retour à Lanaudière, accompagné de son Orchestre Métropolitain et de la célèbre mezzo-soprano Susan Graham dans un concert-hommage à Berlioz, 150 ans après la mort du compositeur de la Symphonie fantastique. On aura aussi l’occasion d’entendre le maestro québécois et les musiciens de l’OM aux côtés du jeune pianiste virtuose Seong-Jin Cho, qui fait ses débuts au festival. Un autre virtuose, mais de la voix cette fois-ci, le célèbre ténor léger Michael Spyres chantera Rossini, un compositeur qu’il affectionne particulièrement. Les Violons du Roy seront également de la partie, le 12 juillet, avec Jonathan Cohen à la direction et le pianiste Charles Richard-Hamelin. Ensemble ils nous concoctent un programme tout Mozart. Pour sa dernière saison à Montréal, Kent Nagano dirigera l’OSM dans la Symphonie no 3 de Mahler, avec la mezzo-soprano Karen Cargill. À noter, enfin, la participation exceptionnelle des Grands Ballets Canadiens qui danseront au rythme du Stabat Mater de Pergolèse et de la Symphonie no 7 de Beethoven.

Natif de Joliette, Renaud Loranger a découvert la musique classique grâce notamment aux concerts organisés à l’amphithéâtre : « Toute ma vie professionnelle prend racine au Festival de Lanaudière. C’est là que j’ai rencontré les artistes pour la première fois. Alors, vu mon attachement au festival, je ne pouvais pas refuser la mission qui m’a été proposée. »

Ce passionné de musique vocale a débuté sa carrière à l’OSM, aux côtés de Kent Nagano, et a travaillé en tant que producteur délégué de la division vocale, puis de la division française de l’étiquette allemande Deutsche Grammophon, en étroite collaboration avec Yannick Nézet-Séguin. « C’est quand même surprenant de voir comment les parcours professionnels font en sorte que les gens se retrouvent. Le hasard fait qu’on se revoit maintenant à Lanaudière, je crois que c’est unique. »

Loranger n’est pas uniquement tourné vers l’avenir; il s’inscrit aussi dans la lignée du père Lindsay, dont il chérit la mémoire. Selon lui, la beauté du festival réside dans sa capacité de faire converger différentes générations et différentes approches de la musique classique. C’est cela, entre autres, qui permet au directeur artistique d’entrevoir de nouveaux projets pour l’institution.

La 42e édition du Festival international de Lanaudière se tiendra du 5 juillet au 4 août, à l’amphithéâtre Fernand-Lindsay de Joliette et dans certaines églises des environs.

www.lanaudiere.org

La Scena Musicale - Coffret Découverte
Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.