8e Festival d’opéra de Québec: La Flûte enchantée de Mozart, version Robert Lepage

0

Au fil des années, le Festival a obtenu plusieurs reconnaissances et gagné en réputation, notamment après avoir remporté les prix Opus 2012 dans les catégories Concert de l’année – Québec, Événement musical de l’année et Directeur artistique de l’année. Au programme du festival, en cette année 2018, figure une production d’opéra incontournable : La Flûte enchantée de Mozart, dans une mise en scène de Robert Lepage.

Derniers chefs-d’œuvre de Mozart, composé en 1791 et créé sur scène quelques mois seulement avant sa mort, cet opéra initiatique est aujourd’hui l’un des plus représentés au monde. Il bénéficiera du regard original d’un metteur en scène qui s’est fait notamment connaître dans le monde de l’art lyrique par ses productions grandioses de la tétralogie de Wagner. « C’est Robert Lepage qui nous a proposé cet opéra et nous l’avons accepté. La Flûte enchantée de Mozart est appréciée du grand public. Robert Lepage aura ainsi la chance de travailler pour la première fois sur un opéra du grand répertoire, ayant surtout mis en scène des opéras contemporains [NDLR : Le Rossignol de Stravinski, The Tempest d’Adès, parmi d’autres] », nous a confié Grégoire Legendre, qui est depuis 2003 à la tête de l’Opéra de Québec.

Sans trahir de trop grands secrets, le directeur artistique du festival a indiqué que cette production chercherait à éveiller la magie et le mystère sur scène, s’inspirant des spectacles de prestidigitation plongés dans l’obscurité. « Robert Lepage a déjà plusieurs productions d’opéra à son actif et nous aurions tort de nous priver de son talent. De plus, il est attaché à sa ville natale. »

Parmi les interprètes, on retrouve Frédéric Antoun dans le rôle du prince Tamino. Le ténor québécois, qui fait une belle carrière outre-Atlantique, aura à ses côtés la soprano Simone Osborne en Pamina. Gordon Bintner et Pascale Beaudin incarneront quant à eux le duo Papageno-Papagena. Le Canadien John Relyea, qui a chanté dans plusieurs grandes maisons en Europe et en Amérique du Nord, interprétera le rôle de basse profonde Sarastro. Audrey Luna jouera la Reine de la Nuit, rôle autant célèbre que maléfique, tandis qu’Éric Thériault sera Monostatos, son complice. Cet événement majeur du festival s’étalera sur quatre représentations à la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec, le 31 juillet et les 2, 4 et 6 août à 20 h.

Cette huitième édition s’ouvrira par un concert rassemblant quatre sopranos sur scène : Suzanne Taffot, Claire de Sévigné, Lauren Margison et Gianna Corbisiero, accompagnées par le Sinfonia de Lanaudière, sous la direction de Stéphane Laforest, le 24 juillet à 20 h (remis au 25 juillet à la même heure en cas de pluie). Les Violons du Roy, dirigés par Jonathan Cohen, seront également au programme du festival avec une invitée exceptionnelle : la soprano française Véronique Gens, le 3 août.

Du 24 juillet au 6 août, www.festivaloperaquebec.com. 877-643-8131.

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse