Valentins Chantants 2022: Un Festival D’amour

0
Author : (Jacqueline Vanasse)
Advertisement / Publicité

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Avec plus de 30 chanteurs mis en vedette pour les Sérénades et son concert en ­diffusion sur demande sur la plateforme de qualité OnJam.tv, la 12e édition des Valentins chantants de La Scena Musicale s’est mutée en un véritable festival de l’amour.

 

Ce fut une édition pour le moins internationale. En effet, pour ses Sérénades, LSM a réuni plus de chanteurs de nationalités variées et de divers pays du monde comme l’Arabie saoudite, Israël, l’Italie, la France, l’Allemagne, la Suisse et le Canada bien sûr. Pour son concert, LSM a attiré 30 % d’auditeurs hors du Canada. Ainsi, des gens du Venezuela, des États-Unis, du Mexique, de Norvège, d’Irlande, d’Espagne, de Turquie et d’ailleurs encore ont visionné le concert en ligne.

Advertisement / Publicité

Rappelons le principe des Valentins ­chantants. Pour un don de 30 à 150 $, ­quelqu’un peut offrir à un bien-aimé l’expérience romantique d’une vie. Des chanteurs formés professionnellement chantent une chanson choisie à l’être aimé, un(e) parent(e), un(e) ami(e), un(e) collègue de travail, etc. Les sérénades personnalisées sont proposées par téléphone, FaceTime, Zoom et vidéo enregistrée. Cette année, 30 chanteurs offraient de leur temps pour la Saint-Valentin, du 11 au 14 février, afin d’aider à amasser des fonds pour La Scena Musicale et d’offrir un cadeau ­spécial par la chanson. Des gens de partout au pays ainsi que du monde entier ont pu ­commander nos fameuses Sérénades des Valentins chantants, 50 % de la recette ­retournant aux artistes participants.

Depuis deux ans, LSM a redoublé d’efforts pour donner aux artistes l’occasion de se faire connaître et de rejoindre leur public. Ania Hejnar, soprano d’origine polonaise vivant en Ontario commente : « En tant qu’artiste, j’ai été très heureuse de voir la portée que le magazine offrait aux artistes et l’effort mis à aller chercher le public, ça faisait longtemps que nous n’avions pas été réunis, artistes et audience. Depuis le confort de ma maison, j’ai pu interpréter pour d’autres des chansons significatives, demandées par leurs proches. La musique crée l’unité. Elle apporte réconfort, paix et bonheur, quelle que soit la forme qu’elle prenne. C’était un tel plaisir de faire partie des Valentins chantants ! J’ai hâte de partager ce cadeau intime et précieux qu’est la musique à l’avenir. » C’est également ce que pense Queen Hezumuryango, soprano d’origine burundaise vivant à Montréal : « Les Valentins chantants, c’était l’occasion pour moi de partager mon amour pour la musique dans ces temps d’incertitude. C’était une expérience unique et mémorable, j’espère seulement que ma joie a rejoint mes auditeurs. »

Ainsi, si l’expérience est inoubliable pour la personne qui reçoit un Valentin chantant, elle l’est également pour les chanteurs. Joseph Terterian, ténor d’origine arménienne né en Syrie et vivant à Dubaï, déclare : « Il est toujours merveilleux d’utiliser nos voix pour une cause. Les Valentins chantants ont été une excellente occasion de le faire. Le meilleur cadeau que l’on puisse faire à ­quelqu’un est un cadeau musical, surtout s’il est personnalisé. Je n’aurais pu être plus heureux de participer à une initiative aussi merveilleuse et de répandre l’amour par le chant. L’équipe qui travaillait en coulisses a été super professionnelle et serviable, nous donnant de merveilleuses idées de contenu et nous guidant tout au long du processus et de l’événement. Je suis très heureux d’avoir participé à l’événement et j’ai hâte de ­collaborer encore avec LSM. »

Quant au concert, dont la première a eu lieu le 12 février à 19 h sur la plateforme de concerts OnJam.tv et qui reste offert pour visionnement, il met en vedette des artistes de chez nous de grande renommée, tels le ­violoncelliste Stéphane Tétreault, les ­sopranos Raphaëlle Paquette, Valérie Poisson et Kripa Nageshwar, les mezzo-sopranos Marion Germain et Marie-Andrée Mathieu, les ténors Nils Brown et Don Adriano et le baryton Simon Chaussé.

Depuis le début de la pandémie, LSM a organisé plusieurs concerts en diffusion sur les thèmes de Noël, du coronavirus, des infirmières, de la fête des Mères, de la fête des Pères et de la Saint-Valentin. Vivianne Delorme, metteuse en scène du concert et éditrice vidéo, rappelle que la production un peu atypique d’événements en lien avec des fêtes est devenue la signature de LSM et combien il est important de se renouveler année après année. « Si on produit année après année des événements pour la Saint-Valentin, la fête des Mères, des Pères, etc., ce qui est central pour moi est de chercher à faire quelque chose de différent à chaque fois, trouver comment répéter sans être répétitif. Il faut repenser à une gamme de couleurs, à une vision, etc. » LSM a tenu son pari de renouvellement et de différence cette fois encore.

La qualité du concert a été grandement ­améliorée par le fait qu’il était présenté sur OnJam.tv. Adrian Rodriguez, coordonnateur et réalisateur du concert, explique les avantages d’utiliser une plateforme professionnelle plutôt que YouTube et Facebook pour présenter un concert. « D’abord, nous n’avions aucune perte de qualité autant du son que de l’image et ainsi, sur le plan technique, nous avons pu présenter quelque chose de beaucoup plus avancé qu’auparavant. Ensuite, la réponse du public a été bien meilleure. On dirait que notre auditoire a pris ça plus au sérieux et la plupart des 400 personnes qui ont regardé notre concert l’ont regardé dans son entièreté. Pour les concerts précédents ­présentés sur YouTube et Facebook, nous atteignions les 5000 vues, mais la moyenne d’écoute était d’une minute ou deux. Personnellement, je trouve beaucoup plus ­gratifiant d’avoir 400 personnes qui ont tout regardé que 5000 qui ont regardé une petite partie d’on ne sait même pas quoi en fait. »

Une autre raison qui contribue à la réussite des concerts de La Scena Musicale est son partenariat avec les pianos Esmonde White qui laisse LSM utiliser son studio d’enregistrement. « Ç’a été un vraiment beau partenariat, dit Adrian, qui a permis d’avoir les artistes en personne et de contrôler la qualité. »

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.