CNA: Flamboiement de l’été avec l’Orchestre du CNA

0
Advertisement / Publicité

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Advertisement / Publicité
Chargement de la carte ....

Date/Heure
Date(s) - 06/07/2022
20:00 - 21:30

Lieu
Southam Hall

Catégories

Types none

Classification de l'ensemble/soliste none

Artistes de l'évènement
Dinuk Wijeratne, Coductor; Stewart Goodyear, Piano; NAC Orchestra

Prix
$24-56 ($15 tickets available for under 30 audience members)

Site Web de l'évènement
https://nac-cna.ca/en/event/30952

Page Facebook de l'évènement

Numéro de téléphone
No Information


Laissez-vous transporter par les sublimes sonorités de l’Orchestre du Centre national des Arts à l’occasion de ce vibrant concert estival! Connu pour ses compositions d’une créativité exubérante, Dinuk Wijeratne fait ses débuts sur le podium de l’OCNA dans ce programme étincelant, qui met en vedette les talentueux musiciens de l’Orchestre et le remarquable pianiste canadien Stewart Goodyear.

La Sinfonietta de l’éminente compositrice canadienne Violet Archer amorce le concert avec audace et énergie. Dans cette pièce orchestrale, écrite en 1968, la compositrice déploie toute l’étendue de son talent. Puissante fusion de techniques traditionnelles et modernes, la Sinfonietta est une œuvre remplie d’assurance, de légèreté et de vivacité.

Considérée comme novatrice pour son époque, la Symphonie n° 31 est l’une des créations les plus endiablées de Wolfgang Amadeus Mozart. Destinée au plus grand ensemble orchestral pour lequel il ait écrit jusqu’alors, c’était aussi la première symphonie dans laquelle il incluait des clarinettes. Outre son caractère cérémonieux et grandiose et ses effets dramatiques, l’œuvre est empreinte de grâce et de sérénité, ce qui en fait une superbe vitrine pour les talents musicaux des membres de l’OCNA.

S’ouvrant sur des accords retentissants et une mélodie enlevée, le Premier concerto pour piano de Tchaïkovski est un envoûtant chef-d’œuvre pour piano et orchestre. Stewart Goodyear endosse le rôle du virtuose intrépide dans cette œuvre bien-aimée, empreinte de beauté, de passion et de verve pétillante. Tchaïkovsky attribuait à Mozart, son idole en musique, le mérite de sa propre vocation musicale, affirmant : « Il a donné la première impulsion à mes dons musicaux, et m’a fait aimer la musique plus que tout au monde. »

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.