La pianiste Minna Re Shin adopte le format multimédia pour un nouveau clip vidéo

0
Advertisement / Publicité

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

La recréation multimédia par la pianiste ­canadienne Minna Re Shin de l’œuvre pour piano solo d’Alain Payette (1996), ­Sonate Tableaux, lui a valu le prix de la meilleure vidéo de musique classique à la 5e édition du Music Film Festival de Buenos Aires, le prix Diamant du jury pour la meilleure vidéo musicale au format court à l’Europe Film Festival au Royaume-Uni (mars 2022) et le prix Choix du jury dans la catégorie des vidéos musicales à l’édition hivernale 2022 des World Premiere Film Awards (Los Angeles).

« J’ai interprété et enregistré l’œuvre de Payette par le passé et je me suis sentie vraiment proche de ses compositions. Sa musique est à la fois très sensuelle et néoromantique. Elle ­possède une profondeur émotionnelle que l’on ne trouve généralement pas dans la musique du 20e ou du 21e  siècle », précise la jeune pianiste.

Advertisement / Publicité

Minna Shin a choisi d’explorer les liens entre la musique, la danse, l’art du mime et les arts visuels en intégrant ces médiums dans une vidéo en quatre parties qui suit les quatre mouvements de Sonate Tableaux, une œuvre du compositeur montréalais Alain Payette basée sur quatre peintures.

Portrait de Minna Re Shin (image par Yves Lacombe)

Pour explorer ces médiums, Shin a fait équipe avec trois autres artistes canadiennes : l’artiste peintre Natalija Jeremic, la danseuse de ballet Catherine Toupin et la mime Laurence Castonguay Emery. Minna Shin mentionne qu’en collaborant à ce projet, elle en est devenue la productrice et la pianiste attitrée. « Mon plus grand défi a été de coordonner de nombreuses personnes et les divers aspects de la production audio-vidéo pendant plus d’un an. J’avais la responsabilité de montrer la vue d’ensemble à l’équipe. De plus, je devais également porter mon attention sur ma production musicale. »

En découvrant que les peintures représentaient toutes des femmes, cette vedette montante de la scène internationale a choisi la féminité comme thème unificateur de son projet qui lui permet d’explorer la dynamique du corps féminin et le rôle de la femme dans le monde des arts.

Elle avoue que le choix de cette thématique a été influencé par son diagnostic de cancer du sein en avril 2019. En rémission du cancer, elle versera une partie des recettes de la vente de l’album Sonate Tableaux à la Fondation du cancer du sein du Québec.

La pianiste montréalaise raconte avoir été exposée dès sa tendre enfance à de nombreuses formes d’art, une autre source d’inspiration. Elle a commencé à jouer du piano dès l’âge de six ans et a fait ses débuts avec l’Orchestre symphonique de Montréal à dix ans.

Minna Re Shin détient un doctorat en musique, option interprétation, de l’Université de Montréal ainsi qu’un doctorat en théorie musicale de l’Université McGill. Enseignante au Collège Vanier, elle se produit régulièrement sur scène.

Sonate Tableaux album et clip vidéo,
20 h, juin 15, Galérie Gora, 279 Sherbrooke St. W., Montreal,
Billets: $48.77
http://www.minnareshin.com

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Carol Xiong is ever-interested in connecting disparate cultures and human experiences. She holds a Master of Music from the Unversité de Montréal, a Bachelor of Music from the Eastman School of Music, as well as an ARCT from the Royal Conservatory of Music. She is currently pursuing her DEPA in piano performance at the Université de Montréal. You may find out more about her here: http://www.carolxiong.com

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.