Nouvelles de l’industrie

0

Emily D’Angelo. Photo : Michael Cooper

Rihab Chaieb. Photo : Fay Fox

Operalia 2018 – Deux Canadiennes primées

L’édition 2018 du concours créé par le célèbre ténor Plácido Domingo se tenait à Lisbonne. L’air du Portugal a souri à la mezzo-soprano Emily D’Angelo qui remporte le premier prix et en attrape au passage trois autres, dont le prix de zarzuela. Retrouvez son profil dans la section des artistes de la relève. Rihab Chaieb, également mezzo-soprano, a remporté le troisième prix de ce prestigieux concours. Les deux artistes font partie du Lindemann Young Artist Development Program du Metropolitan Opera. www.operaliacompetition.org

Gustavo Gimeno. Photo : Marco Borggreve

Gustavo Gimeno à l’OST

Le chef espagnol prendra les rênes de l’Orchestre symphonique de Toronto en 2020, succédant à Peter Oundjian, chef émérite et à sir Andrew Davis qui assure actuellement l’intérim. Gustavo Gimeno a commencé sa carrière internationale en tant qu’assistant du célèbre Mariss Jansons. Il a dirigé des orchestres prestigieux à travers le monde, notamment le Philharmonique de Londres et l’Orchestre philharmonique du Luxembourg, et endisqué des œuvres maîtresses du répertoire classique, parmi lesquelles la Quatrième Symphonie de Mahler et la Première Symphonie de Chostakovitch. www.tso.ca

Jeremy Dutcher

Prix Polaris

Le chanteur Jeremy Dutcher s’est distingué en remportant le prix Polaris qui récompense le meilleur album canadien. Wolastoqiyik Lintuwakonawa plonge dans les racines des Wolastoqiyik, communément appelés Malécites, se basant sur des enregistrements de musique traditionnelle ancestrale. Incorporant des extraits vieux d’un siècle dans les compositions, cet album est un précieux héritage de la langue et de la culture wolastoq. www.polarismusicprize.ca

Nicolas Namoradze. Photo : Monique de St-Croix

Concours de piano Honens

Le Géorgien Nicolas Namoradze a remporté le premier prix du prestigieux concours de piano Honens qui se déroulait début septembre à Calgary. Le prix est accompagné d’une bourse de 100 000 $ et d’un programme de développement artistique sur trois ans. Namoradze a étudié à Budapest, Vienne et Florence avant de faire une maîtrise à la Juilliard School de New York. Il poursuit un doctorat au CUNY Graduate Center à New York, auprès d’Emanuel Ax et Yoheved Kaplinsky. Les deux autres finalistes du concours, le Taïwanais Han Chen et l’Américain Llewellyn Sanchez-Werner, ont également été primés. www.honens.com

 

Mécénat Musica Prix 3 femmes

La bourse de 25 000 $ de Mécénat Musica a été attribuée à 10 femmes compositrices et librettistes. Ainsi, les compositrices Margareta Jeric, Laurence Jobidon, Maria Atallah, Kendra Harder et Cecilia Livingston ainsi que les librettistes Naima Philips, Pascale St-Onge, Alice Abracen, Michelle Telford et Monica Pearce verront la création de leur opéra au Four Seasons Centre de la Canadian Opera Company de Toronto en mars 2019. www.mecenatmusica.com

Vanesa Garcia-Ribala Montoya. Photo : Mateo Casis

Myriam Simon. Photo : Sasha Onyshchenko / Kravetz Photographics

 

Retour à la tradition aux Grands Ballets

Les danseuses Vanesa Garcia-Ribala Montoya et Myriam Simon ont été nommées premières danseuses des Grands Ballets Canadiens par le directeur artistique Ivan Cavallari, qui entame sa deuxième saison à titre de directeur artistique. Il s’agit d’un retour à une forme de reconnaissance traditionnelle au sein de la compagnie. Par ailleurs, le nouveau directeur général de l’institution, Marc Lalonde, entrera en fonction dès le 1er octobre. Il remplace Alain Dancyger qui occupait ce poste depuis 22 ans. Le premier spectacle de la saison, du 4 au 13 octobre, rendra hommage au roman de D. H. Lawrence L’Amant de Lady Chatterley et permettra de découvrir le travail de la chorégraphe d’origine britannique Cathy Marston. www.grandsballets.com

 

Sistema Toronto soutenu par la Fondation Azrieli

L’été dernier, l’organisation Sistema Toronto, qui dispense des cours de musique à des jeunes issus de milieux difficiles ou à risque, avait reçu une douche froide en apprenant que la subvention de 500 000 $ promise par le gouvernement provincial était annulée après l’élection du nouveau gouvernement conservateur. L’annonce d’un apport de 175 000 $ venant de la Fondation Izraeli est donc un grand soulagement pour Sistema Toronto, qui peut ainsi continuer une partie de ses activités.

Partager:

A propos de l'auteur

Benjamin Goron est écrivain, musicologue et critique musical. Titulaire d’un baccalauréat en littérature et d’une maîtrise en musicologie de l’Université Paris-Sorbonne, il a collaboré à plusieurs périodiques et radios en tant que chercheur et critique musical (L’Éducation musicale, Camuz, Radio Ville-Marie). Pianiste et trompettiste de formation, il allie musique et littérature dans une double mission de créateur et de passeur de mémoire.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.