Benjamin Seah – Vainqueur de l’émission Virtuose 2018

0

Tout petit, il découpait des violons et des archets et jouait du violon de papier en écoutant Vivaldi. Dix ans plus tard, Benjamin Seah est plongé corps et âme dans la musique et il a troqué le violon de papier pour un instrument de 1913 du luthier français Gustave Villaume, dont il apprécie la sonorité riche et pleine. À seulement 14 ans, il ne cesse de surprendre son auditoire par sa musicalité et son amour pour le violon et a récemment remporté le titre de Virtuose dans l’émission de Grégory Charles.

Benjamin poursuit actuellement son secondaire 3 dans un profil musique-études au Pensionnat du Saint-Nom-de-Marie en partenariat avec l’école de musique Vincent-d’Indy, en plus de suivre des cours au Conservatoire de musique de Montréal dans la classe de Johanne Arel. Une formation rigoureuse et un emploi du temps chargé qui ne l’effraient pas le moins du monde. Au contraire, il semble baigner dans son élément. Après avoir joué pendant quelques années dans l’Orchestre des Jeunes de Westmount, il poursuit sa formation au sein de l’Orchestre du Conservatoire de la Montérégie et de l’Orchestre à cordes du Conservatoire de musique de Montréal. « Mon idéal serait de devenir premier violon dans un grand orchestre, comme Andrew Wan, ce qui me permettrait de jouer à la fois des pièces d’orchestre et du répertoire soliste. »

Attaché à l’émotion que véhicule la musique, il admire le jeu de Jascha Heifetz, puissant et au vibrato délicat malgré une apparente froideur. Du point de vue du répertoire, il avoue une inclination pour le compositeur autrichien Fritz Kreisler. « C’était un excellent violoniste qui a composé un répertoire très varié : des pièces originales ou dans le style d’autres compositeurs, des arrangements, cadences, concertos qui sont toujours très bien écrits pour le violon. »

Depuis l’acquisition de son premier violon il y a dix ans, Benjamin assure qu’il n’a jamais manqué un seul jour de pratique – et sa famille peut en attester : la maison familiale résonne au rythme des cordes du violon de Benjamin, du violoncelle de son frère Elliott et de la syrinx des perruches.

L’année qui vient sera ponctuée de précieuses rencontres, notamment avec les violonistes Blake Pouliot et Alexandre Da Costa, de nombreux concerts et même d’un enregistrement à Radio-Canada, dans un programme comprenant De Falla, Brahms et, bien entendu, Kreisler. Le benjamin des étoiles montantes, qui fait tranquillement son entrée dans la cour des grands, laisse entrevoir une carrière fort prometteuse.

www.benjaminseah.jimdo.com/

Partager:

A propos de l'auteur

Benjamin Goron est écrivain, musicologue et critique musical. Titulaire d’un baccalauréat en littérature et d’une maîtrise en musicologie de l’Université Paris-Sorbonne, il a collaboré à plusieurs périodiques et radios en tant que chercheur et critique musical (L’Éducation musicale, Camuz, Radio Ville-Marie, SortiesJazzNights, L'Opéra, revue québécoise d'art lyrique). Pianiste et trompettiste de formation, il allie musique et littérature dans une double mission de créateur et de passeur de mémoire.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.