Autour de la flûte – Des instruments d’époque au goût du jour

0

Depuis sa fondation par la flûtiste Mika Putterman en 2004, Autour de la flûte a présenté treize saisons de concerts réunissant des musiciens et ensembles de renom comme Suzie Leblanc, Susie Napper, Les Voix Humaines, Discantus, Notturna ou La Petite Harmonie. Sans se spécialiser dans une époque ou un genre, Autour de la flûte offre un cadre flexible pour recevoir des concerts thématiques axés sur l’utilisation d’instruments d’époque et dont le répertoire va de la Renaissance à aujourd’hui.

Directrice artistique d’Autour de la flûte, la flûtiste Mika Putterman a étudié à l’Université McGill, au Conservatoire national supérieur de musique de Paris et au Koninklijk Conservatorium de Bruxelles avant de revenir au Québec et de participer activement à la scène musicale ancienne et moderne. Elle a notamment joué avec Arion Orchestre Baroque, Caprice, Tafelmusik et Les Idées Heureuses et sorti au printemps dernier chez Analekta un disque des sonates de Kuhlau, avec Erin Helyard au pianoforte.

En lancement de la 14e saison d’Autour de la flûte, le 9 novembre, New York, 1920 nous plongera dans l’effervescence musicale américaine au lendemain de la fondation de l’école Juilliard, avec Aleks Schürmer et sa flûte traversière à perce conique de 1870, Antoine Malette-Chénier à la harpe à pédales et Jennifer Thiessen à l’alto. Un trio plutôt insolite, mais pas inédit ! Les musiciens vous en apprendront sans doute davantage sur cette formation, ainsi que sur cette barrière entre musique ancienne et musique moderne, ou encore sur la question des « instruments anciens » qui comporte son lot d’interrogations. Vous pourrez ainsi entendre des œuvres de Bax, Debussy, De Falla, Mozart, Rachmaninov, Rameau et Salzedo dans le style des « années folles ».

Flûte Louis Lot à perce conique de système Boehm.

Le concert suivant, en avril 2019, nous conduira dans l’intimité des salons romantiques des XVIIIe et XIXe siècles. Lieu d’échange et de discussion regroupant notables, penseurs et artistes issus le plus souvent de la bourgeoisie, le salon est l’occasion de philosopher sur l’idée de « musique moderne ». Enfin, le concert Amour sans retour glissera avec tendresse et passion dans l’intimité des œuvres de Schubert avec la soprano Dominique Labelle, la flûtiste Mika Putterman et le pianofortiste Jory Vinikour. Il ne reste plus qu’à découvrir ces musiciens qui cherchent, au moyen d’instruments d’époque, à restituer une part d’authenticité musicale tout en vous plongeant dans un bain d’histoire et d’allégresse.

New York, 1920. Salle Joseph-Rouleau, 9 novembre à 19 h. www.autourdelaflute.com

Partager:

A propos de l'auteur

Benjamin Goron est écrivain, musicologue et critique musical. Titulaire d’un baccalauréat en littérature et d’une maîtrise en musicologie de l’Université Paris-Sorbonne, il a collaboré à plusieurs périodiques et radios en tant que chercheur et critique musical (L’Éducation musicale, Camuz, Radio Ville-Marie). Pianiste et trompettiste de formation, il allie musique et littérature dans une double mission de créateur et de passeur de mémoire.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.