L’ECM+ présente L’Outre-rêve: Ode à la multidisciplinarité

0
Singing Valentines / Valentins chantants

Fidèle à sa tradition de création thématique et multidisciplinaire, l’Ensemble contemporain de Montréal (ECM+) présentera les 6 et 7 mai prochain au Théâtre Centaur le spectacle L’Outre-rêve. Fruit d’un long travail collaboratif mobilisant des créateurs provenant de divers horizons, le dernier-né de l’ECM+ promet d’offrir une expérience de concert « totale » qui transcende les barrières disciplinaires séparant musique, arts visuels et poésie. Conçu à partir d’un conte poétique du compositeur, poète et artiste visuel Symon Henry, L’Outre-rêve invite le public à prendre part à un grandiose périple initiatique raconté au fil de quatre créations originales signées des compositeurs Annesley Black, Myriam Boucher, Snežana Nešić et Symon Henry, sous la direction de Véronique Lacroix et dans une mise en scène de Line Nault.

Un art total

Sarah Albu

L’approche consistant à brouiller les frontières entre les disciplines – voire à les faire disparaître complètement – est fortement tributaire de la pensée d’auteurs et de musiciens allemands du XIXe siècle. Alors nommée Art total ou Gesamtkunstwerk, cette philosophie des arts trouve son incarnation la plus éloquente dans les grandes œuvres opératiques de Richard Wagner. Cette volonté d’unifier les arts à travers une pratique multidisciplinaire des arts, la directrice artistique et cheffe de l’ECM+ Véronique Lacroix la partage également et la place au cœur du processus de création de L’Outre-rêve : « Le projet s’est amorcé à partir de la volonté de développer une œuvre multidisciplinaire avec Henry », lui-même artiste multidisciplinaire. Observant la carrière et l’évolution artistique de ce dernier depuis 15 ans, Lacroix s’avoue impressionnée par la maturité du langage de cet artiste « complet » dont les pulsions créatrices s’expriment librement à travers la musique, les arts visuels et la poésie. Une fois les bases conceptuelles du spectacle établies, Lacroix et Henry font appel à trois compositrices choisies pour leurs caractéristiques distinctes, mais aussi pour la complémentarité de leur style d’écriture. Naviguant entre musique orchestrale et création électroacoustique, chacune d’elles se voit attribuer un personnage du récit sur lequel elles doivent baser leur écriture. Pour Lacroix, la diversité des styles musicaux et des approches compositionnelles retenues « confère au spectacle le tissu musical dynamique recherché, quelque chose entre tension et détente, verticalité et horizontalité, texture et linéarité, simplicité et complexité ».

Périple initiatique

Snezana Nesic

Le conte poétique au cœur de L’Outre-rêve met en scène quatre personnages archétypaux inspirés du folklore de l’Égypte, pays dont est originaire Henry. Le public sera ainsi initié aux références culturelles et symboliques du poète tout en suivant les personnages au cours d’un périple initiatique qui se déroule au sein d’un univers à la fois réaliste et onirique. Chaque œuvre présentée est d’ailleurs centrée sur un des personnages et présente une narration qui, comme le précise Lacroix, ne passe pas explicitement par le texte, mais plutôt par un procédé poétique de suggestion des émotions. Et c’est précisément ce que la dimension multidisciplinaire du spectacle permet d’accomplir : chaque œuvre installe, selon le langage et la vision des artistes, une couche narrative dont la puissance évocatrice découle de l’unité des différents médiums. À titre d’exemple, la pièce d’ouverture du concert L’amour des oiseaux moches de Symon Henry voit les musiciens improviser à partir d’indications fournies par des œuvres graphiques (également créée par Henry) qui défileront en temps réel. La pièce électroacoustique Recommencement de la compositrice et vidéaste Myriam Boucher sera accompagnée d’une création vidéo de son cru, audio et vidéo étant ici indissociables. La compositrice Annesley Black adopte quant à elle une tout autre approche en plaçant les dix musiciens qui interpréteront sa pièce Peripheral exploder sous la direction d’une artiste scénique dont la chorégraphie de gestes déclenchera des sonorités impromptues. Moins axée sur la facture visuelle, la pièce de la compositrice et accordéoniste Snežana Nešić intitulée Inverted light présentera une dimension philosophique amenée par des textes de Nicolas Tesla et Martin Luther King.

ECM+ et multidisciplinarité

Véronique Lacroix

L’ECM+ sera composé pour le spectacle L’Outre-rêve de neuf musiciens (flûte, clarinette, basson, cor, percussion, violon, alto, violoncelle et contrebasse), en plus d’être accompagné d’un trio de solistes formé de Sarah Albu (artiste vocale et scénique), Snežana Nešić (accordéon, compositrice) et d’Émilie Girard-Charest (scie musicale et violoncelle). Les solistes interpréteront également un prélude, trois interludes et un épilogue qui viendront tour à tour introduire les œuvres principales, structurant ainsi de manière cohérente tous les éléments formels du spectacle pour faire de L’Outre-rêve une grande fresque multidisciplinaire. Dans le même esprit, le travail de la metteure en scène Line Nault vient consolider tous les aspects visuels de la production, qu’il s’agisse de l’éclairage, de la chorégraphie de l’artiste vocale et scénique, des costumes, des décors, etc. La multidisciplinarité a d’ailleurs toujours été au cœur des activités de l’ECM+ qui, après plus de 270 créations en trois décennies d’activité, poursuit encore sa mission. Cet engagement envers la musique contemporaine l’amène également à promouvoir la relève canadienne à travers l’organisation du concours annuel de composition Génération auquel Black et Henry ont d’ailleurs participé en 2012 et 2016 respectivement. En plus d’offrir des ressources favorisant le travail de recherche et d’expérimentation des participants, ces derniers voient leurs créations diffusées partout au Canada lors de la tournée annuelle Génération. Cette année, le concours aura pour têtes d’affiche les compositeurs Bekah Simms, Gabriel Dufour-Laperriere, Stefan Maier et Matthew Ricketts. En plus des deux représentations montréalaises de L’Outre-rêve, le spectacle sera également présenté en Allemagne au cours des mois d’octobre et novembre dans le cadre d’une tournée de concerts.

www.ecm.qc.ca

Partager:

A propos de l'auteur

Arnaud G. Veydarier est actuellement étudiant en musicologie à l’Université de Montréal et nourrit un intérêt prononcé pour le jazz, la musique contemporaine et les liens entre musique et développement urbain. Il est pigiste pour La Scena Musicale depuis septembre 2017.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.