La musique sous les clochers – les églises comme pôles musicaux à Montréal

0

Montréal, ville aux cent clochers. La légende veut que l’expression ait été inspirée par l’écrivain Mark Twain qui, de passage à Montréal en 1881, aurait été stupéfait par le grand nombre d’églises que compte la métropole. En effet, la tradition chrétienne exerce dès la première heure une profonde influence sur la société québécoise, participant de ce fait à la vie politique, sociale et culturelle de Montréal. Aujourd’hui partie intégrante du patrimoine urbain montréalais, les églises voient leur vocation s’élargir pour devenir de véritables pôles de diffusion de la culture. Parmi elles, les églises suivantes constituent des lieux incontournables qui offrent au public des programmations musicales variées tout au long de l’année.

Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal

Trônant sur le versant est du mont Royal, l’oratoire Saint-Joseph est un des sites patrimoniaux les plus emblématiques de Montréal. Connu pour son impressionnant dôme, qui s’élève à près de quatre-vingt-dix-sept mètres du sol, l’oratoire accueille chaque année plus de deux millions de visiteurs attirés par la beauté de son architecture de style renaissance. La basilique – édifice principal du complexe – abrite un orgue du facteur allemand Rudolf von Beckerath composé de 5811 tuyaux répartis sur 118 rangs, en faisant l’un des plus imposants du genre au monde. Outre les chants traditionnellement présents dans la liturgie chrétienne, l’oratoire s’ouvre véritablement à la musique en 1956 alors que l’abbé Brault fonde la chorale des Petits Chanteurs du Mont-Royal. Le Festival Bach y présente également de nombreux concerts à chaque année qui mettent à l’honneur le répertoire pour orgue du mythique compositeur allemand. Le 2 décembre, l’organiste Vincent Boucher et le musicologue Gilles Cantagrel présenteront un concert consacré aux œuvres des compositeurs J. S. Bach et Dieterich Buxtehude. L’organiste participera également le 16 décembre au concert de Noël à l’oratoire aux côtés des Petits Chanteurs du Mont-Royal. La programmation complète des messes de Noël et des concerts est disponible sur le site internet de l’oratoire. www.saint-joseph.org

Basilique Notre-Dame de Montréal

Lancée par la compagnie des prêtres de Saint-Sulpice, la construction de la première version de la basilique s’achève en 1682. Le manque de financement empêche la réalisation complète des plans d’une église qui, rapidement trop petite pour accueillir les foules de fidèles, est finalement détruite pour être reconstruite en 1829. Inspiré par la Sainte-Chapelle à Paris, l’intérieur de la basilique arbore une ornementation riche et colorée, caractéristique au style néogothique. À l’instar de l’oratoire Saint-Joseph, la basilique Notre-Dame se dote de son propre ensemble choral professionnel qui accompagne à l’occasion les messes et d’autres événements spéciaux. La basilique accueille également le Festival des grandes orgues de Montréal, attirant depuis quinze ans de prestigieux organistes locaux et invités. À ses concerts récurrents s’ajoute une programmation musicale variée qui fait la part belle aux orchestres et aux ensembles chorals. À ce titre, la basilique accueillait le 10 novembre dernier la Société philharmonique du Nouveau Monde pour une magistrale représentation du Requiem de Mozart sous la direction de Michel Brousseau. Le spectacle Aura, à l’affiche presque tous les jours de décembre, propose quant à lui de découvrir les nombreuses œuvres que recèle la basilique à travers une expérience en son et lumière. L’année ne saurait s’achever sans la traditionnelle messe de Noël mise en musique par l’orgue et le chœur de Notre-Dame. www.basiliquenotredame.ca

Église unie St. James

Deuxième lieu de culte protestant du Québec, l’église unie St. James est demeurée invisible aux Montréalais pendant la majeure partie de son existence. Achevée en 1889, la façade de l’église fut entièrement recouverte en 1927 lorsqu’un édifice commercial s’arrime à l’église. Près de huit décennies plus tard, elle retrouve enfin son extérieur et voit sa façade restaurée pour le plus grand plaisir des fidèles et des visiteurs. Comme toute église qui se respecte, elle se dote dès ses débuts d’un orgue qui attire au fil des ans de nombreux organistes de renom. De multiples espaces de location de diverses dimensions permettent la tenue de concerts et d’événements spéciaux, dont le sanctuaire qui permet d’accueillir 1220 spectateurs. Les amateurs du répertoire de violoncelle de Bach pourront d’ailleurs assister le 7 décembre à une retransmission en direct du concert du célèbre Yo-Yo Ma à la Maison symphonique organisée dans le cadre du Festival Bach. Cet événement sera suivi le 9 décembre du concert Airs d’apéro, un rendez-vous musical intimiste composé de musique baroque, d’airs d’opéra et de quelques airs de Noël interprétés par un trio formé de la soprano Sylvie Provost, du baryton et codirecteur musical de l’église Norman Robert et du pianiste Denis Chartrand. www.stjamesmontreal.ca

Cathédrale Christ Church

Autre église importante de Montréal, la cathédrale anglicane Christ Church présente également une programmation musicale abondante, dont les fréquents rendez-vous hebdomadaires l’Oasis musicale qui convient les mélomanes tous les samedis à des concerts gratuits. Parmi les prochains à ne pas manquer, des œuvres de Neukomm et Weber mettant à l’honneur la clarinette seront interprétées le 1er décembre. Les traditionnels concerts en formule « chantez en chœur » seront également de retour le 15 décembre alors que quatre chanteurs solistes et un organiste inviteront le public à se joindre à eux pour interpréter le Messie de Haendel. La cathédrale dispose également de son propre chœur, composé d’une trentaine de choristes amateurs et professionnels. En plus d’accompagner certaines messes, l’ensemble se spécialise dans le répertoire choral des XVIe et XVIIe siècles tout en accordant une grande place à la musique des compositeurs canadiens du XXe siècle. www.montrealcathedral.ca    

Partager:

A propos de l'auteur

Arnaud G. Veydarier est actuellement étudiant en musicologie à l’Université de Montréal et nourrit un intérêt prononcé pour le jazz, la musique contemporaine et les liens entre musique et développement urbain. Il est pigiste pour La Scena Musicale depuis septembre 2017.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.