Arts visuels

0
Advertisement / Publicité

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Musée McCord

jusqu’au 21 août

L’exposition Piqutiapiit (« chose précieuse »), de l’artiste montréalaise Niap, est le fruit de son travail d’interprétation et d’intégration des objets traditionnels inuits recueillis dans les archives du Musée McCord. Mêlant ces artefacts à son œuvre, un manteau perlé confectionné selon les techniques traditionnelles, l’artiste originaire de Kuujjuaq met en valeur le caractère esthétique des objets et des ­vêtements faits à partir d’outils rudimentaires comme des aiguilles, dés à coudre et ulu (« couteau de femme »). www.musee-mccord.qc.ca

Advertisement / Publicité

Art Gallery of Ontario

du 8 juin au 10 octobre

L’exposition Faith and Fortune: Art Across the Global Spanish Empire nous propose d’explorer la culture visuelle de l’Empire espagnol de 1492 à 1898. Cette exposition réunissant 200 œuvres de la collection du Hispanic Society Museum & Library de New York étudie de manière critique les mécanismes de la colonisation à travers les peintures, sculptures, livres imprimés et textiles latino-américains, philippins et espagnols rassemblés. L’exposition offre un aperçu substantiel de l’histoire, depuis l’arrivée de Christophe Colomb sur le continent ­américain, de l’extraction des ressources, de la propagation du ­christianisme, de la constitution des catégories raciales et de la ­résistance des indigènes à la conquête tout en montrant l’impact ­historique et durable de la colonisation. www.ago.ca

 

Musée des beaux-arts du Canada

jusqu’au 20 novembre

Le MBAC tient une rétrospective des plus exhaustives sur le trio d’artistes General Idea, avec plus de 200 œuvres couvrant leurs différentes périodes, de leur apport à la contreculture de la fin des années 1960 à leurs dernières réalisations sur le thème du sida au milieu des années 1990. Pionniers de l’art conceptuel utilisant les médias de consommation et la formule publicitaire, le groupe de Toronto a marqué la scène artistique new-yorkaise et ­torontoise avec ses œuvres critiques à portée queer et son traitement de l’épidémie de sida de 1987 à 1994, année où deux des membres sont morts des suites de la maladie. D’importantes installations, publications, vidéos, dessins, peintures, sculptures et matériels d’archives seront présentés. www.beaux-arts.ca

 

Musée des beaux-arts de Montréal

jusqu’au 16 octobre

Avec L’heure mauve, le plasticien, muraliste, ­commissaire d’art et metteur en scène Nichola Party nous présente des peintures et sculptures sur fond de murales éphémères réalisées au pastel et à l’huile. Paysages, portraits et natures mortes sont réunis dans un univers fantasmagorique où règnent les couleurs luxuriantes et les contrastes harmonieux. L’exposition immersive mise en chanson par Pierre Lapointe illustre « les liens complexes et ­souvent inextricables qui unissent l’être humain à la nature ». L’album L’heure mauve de Pierre Lapointe sort cet été sur étiquette Bonsound. www.mbam.qc.ca

 

Museum of Contemporary Art (MOCA)

jusqu’au 31 juillet

L’exposition I am your relative fait entendre des récits sous-représentés et des voix historiquement réduites au silence. L’artiste interdisciplinaire aux racines ­choctaw/cherokee Jeffrey Gibson fait ­référence dans son art aux diverses histoires esthétiques et matérielles enracinées dans les cultures indigènes des Amériques et dans les sous-cultures modernes et contemporaines. Les peintures et sculptures de Gibson mélangent les matériaux, les ­couleurs saturées, les motifs, les images et les textes. www.moca.ca

 

Art Gallery of Alberta

jusqu’au 2 octobre

Des expositions variées ont cours jusqu’à l’automne à la Galerie d’art d’Alberta, située à Edmonton. Deux expositions relatives aux Antilles se déroulent jusqu’au 29 août. World Discovered Under Other Skies, du Montréalais d’origine haïtienne Manuel Mathieu, présente des peintures, dessins et céramiques mettant en lumière les relations d’Haïti avec le monde sous l’angle d’enjeux ­historiques, politiques et environnementaux. Pay de Devil – Brang! Brang! – Pay de Devil du Canado-Trinidadien Curtis Santiago ­documente les histoires des personnages du carnaval de Trinidad. L’exposition ­collective Comic Sans célèbre le large éventail ­d’approches de la ­narration dans les récits graphiques, plus précisément dans la BD canadienne. All roses sleep (inviolate light) d’Alana Bartol et Bryce Krynski, montre aux invités le paysage des prairies du point de vue d’une abeille, grâce à une vidéo ultraviolette accompagnée d’une carte à gratter et à renifler. Jusqu’au 2 octobre. www.youraga.ca

 

Vancouver art Gallery

jusqu’au 23 octobre

Avec Imitation Game, la galerie d’art de Vancouver se penche sur les usages (et mésusages) de l’IA dans la ­culture visuelle depuis les années 1950. L’exposition ­présente la chronologie du développement de l’apprentissage automatique à travers ses applications dans ­différentes disciplines comme l’animation, l’architecture, l’art, la mode, le design graphique, le design urbain et les jeux vidéo, avec les œuvres d’artistes, designers et architectes prenant part à ces avancées. www.vanartgallery.bc.ca

 

Musée des beaux-arts du Québec

jusqu’au 16 octobre

Le MNBAQ présente jusqu’en octobre les œuvres du lauréat de la 4e édition de son Prix en art actuel, Stanley Février. Ce dernier explore les enjeux politiques, raciaux, humains et culturels qui traversent les sociétés dans le monde. Les pratiques de l’artiste vont de la photographie à la performance, en passant par la sculpture et le dessin. www.mnbaq.org

Musée de la civilisation du Québec

jusqu’au 11 septembre

Pompéi. Cité immortelle est présentée en exclusivité canadienne au Musée de la civilisation. Grâce à un audioguide téléchargeable sur leur téléphone, les visiteurs suivent les vies de cinq membres de la famille de Caius Cuspius Pensa à travers la ville qui se remet encore du tremblement de terre de 62. Chacun des personnages brosse une trame historique traversée par sept thématiques mettant en lumière 110 artefacts provenant du projet scientifique du Musée Galileo de Florence, avec la collaboration du Musée archéologique national de Naples et du Parc archéologique de Pompéi. www.mcq.org      

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.