Rentrée en arts visuels

0
Advertisement / Publicité

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

QUÉBEC

Musée national des beaux-arts du Québec

Manasie Akpaliapik, Univers inuit, la collection Raymond Brousseau − jusqu’au 12 février 2023

En 2005, le collectionneur d’art inuit et artiste Raymond Brousseau, décédé en juillet dernier, léguait au MNBAQ une partie de sa collection. Univers inuit, la collection Raymond Brousseau, est constituée de 40 sculptures (créées entre 1997 et 2003) par l’artiste d’Arctic Bay sur l’île de Baffin, Manasie Akpaliapik. C’est à travers son travail sur l’os de baleine, le bois de caribou, l’ivoire de morse ou de narval, morts à l’état sauvage, mais aussi sur différentes pierres comme le marbre, que se révèle « l’œuvre de cet observateur hors norme de la tradition orale, des valeurs morales, de la faune, du monde ­surnaturel et de l’environnement arctique. »

www.mnbaq.org

 

MONTRÉAL

Musée des beaux-arts de Montréal

Écologies. Ode à notre planète − Jusqu’au 27 février 2022

Au plus fort de la pandémie, la nature a repris un peu son souffle, avant le retour à la vie normale. Et plusieurs dans ce bouleversement se sont même découvert une passion pour les plantes.

Devant un système économique qui coupe les humains de la nature, cette exposition ­propose de nous rappeler notre interdépendance avec les écosystèmes et nos impacts sur eux. Ici, le positif et le négatif se répondent dans un délicat équilibre. Les œuvres recoupant diverses disciplines sont issues de la collection du MBAM, dont certaines nouvelles ­acquisitions. www.mbam.qc.ca

Musée d’art contemporain de Montréal

Leonard Cohen : Une brèche en toute chose

jusqu’en février 2024

Pour ceux qui auraient manqué ou qui voudraient revoir l’exposition sur Leonard Cohen, la version en ligne propose une expérience riche et intuitive dans un environnement visuel enveloppant. Cohen avait accepté ce projet en 2016 à une condition : que tout se fasse sans sa contribution. Les artistes invités à créer des œuvres hommages ont donc eu toute la liberté de montrer comment le grand poète musicien les a marqués et influencés. Le tout est parcouru d’extraits d’archives et divisé en volets thématiques. www.macm.org

Musée McCord

Partition exquise − jusqu’au 17 février 2022

Deux artistes multidisciplinaires d’origine autochtone et métisse se rencontrent ici pour explorer « de manière métaphorique et ­matérielle la topographie du territoire qui les sépare à travers des échanges épistolaires » avec des images de projets antérieurs, des enregistrements sonores et des extraits ­musicaux créés pour l’occasion. Caroline Monnet est une Montréalaise née à Ottawa d’origines anishinaabe et française. Les motifs sériels qu’elle applique aux matériaux ­industriels communiquent avec les objets de la culture locale pour amener une réflexion sur les représentations de l’identité. Laura Oatman, New-Yorkaise d’origine apache, ­violoniste de formation, mêle musique, art vivant et arts visuels en s’inspirant des traditions musicales autochtones pour composer des « sculptures sonores » où l’instrument comme matériau rivalise d’importance avec le son lui-même. www.musee-mccord.qc.ca

Musée Pointe-à-Callière

Montréal à l’italienne − jusqu’au 9 janvier 2022

Cette exposition met l’accent sur la vie ­quotidienne des ­premiers immigrants italiens à Montréal et sur l’évolution qu’a connue cette communauté au cours du dernier siècle alors qu’un quart de million de Montréalais déclarent aujourd’hui des origines italiennes.

Photo : Frédérique Ménard Aubi

L’exposition permanente, Générations MTL, spectacle multimédia avec projections sur l’histoire de Montréal, est à voir aussi. www.pacmusee.qc.ca

Centre universitaire de santé McGill

HGM200 − exposition virtuelle pour les 200 ans de l’hôpital

Photo : Musée McCord

Le Centre universitaire de santé McGill présente une exposition en ligne portant sur l’histoire de l’Hôpital général de Montréal, dont la ­première pierre fut posée en 1821. On retrace ses fondations depuis l’arrivée des premières grandes vagues d’immigrants, principalement de Grande-Bretagne, venus s’établir dans le sud-ouest de Montréal pour travailler au port, abordant au détour les grandes épidémies montréalaises et la première vocation de l’établissement : le traitement des patients infectieux. Les autres chapitres suivent les pans de son évolution, de la Première Guerre mondiale à aujourd’hui. www.cusm.ca/hgm-200

 

OTTAWA

Galerie d’art d’Ottawa

Filtré − Jusqu’au 2 janvier 2022

Filtered – artiste : Greta Grip. Photo : Chris Snow

Dans Filtré, on explore les différentes façons dont les médias technologiques à l’ère de l’information, de la radio à internet, moule la façon dont nous recevons l’information et l’échangeons. Un regard sur la réception et l’expérience de ­l’information modulées par la manière dont elle est amenée plus que par le contenu en tant que tel.

 

Les 100 ans du Groupe des sept.

Collection et commémoration

Jusqu’au 23 janvier 2022

Il y a 100 ans, le Groupe des sept présentait une première exposition au Musée d’art de Toronto, renommé Musée des beaux-arts de l’Ontario depuis. Les œuvres ici présentées proviennent de la collection Firestone d’art canadien. On nous propose un nouveau regard sur les œuvres par la juxtaposition de paysages peints et d’esquisses. De la même collection sont ajoutées des œuvres des artistes contemporains du groupe, comme Paul-Émile Borduas, L.L. FitzGerald, Doris McCarthy, Emily Carr, Graham Norwell, Anne Savage et Kazuo Nakamura. www.oaggao.ca

Musée de la civilisation

Maya − Jusqu’au 3 octobre 2021

Ce parcours thématique présente les manières dont la civilisation maya, née il y a 5000 ans, a offert l’un des plus riches héritages culturels au monde, notamment sur le plan des sciences. Dans cette exposition multimédia, les amateurs ou curieux de la ­culture maya pourront voir 300 artéfacts qui ne sont jamais sortis du Guatemala avant leur exposition de 2017 à Alicante, en Espagne. Les thèmes abordés comprennent l’environnement des Mayas, leurs croyances ainsi que leur réalité actuelle, car plus de six millions de personnes perpétuent aujourd’hui la langue et la culture maya. www.mcq.org    

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.