Trois récitals

0

*/**/****

Quelque chose cloche quand Warner publie en même temps trois récitals de violon-piano (sauf que l’un d’entre eux est en fait avec violoncelle). Le choix du répertoire laisse aussi songeur.

La violoniste norvégienne Vilde Frang est de retour, après une pause, avec la musique de Paganini et de Schubert. Personne ne devrait jouer les transcriptions d’opéra de Paganini à moins d’être en mesure de les livrer avec virtuosité et de façon percutante. Frang n’est pas ce genre d’artiste. Mauvais choix.

Deuxième disque, cette fois les sonates de Franck, écrites pour violon et piano, jouées par le violoncelliste Gautier Capuçon et l’irrépressible Yuja Wang au piano, ce qui est bon pour vendre quelques exemplaires. La sonate, qui devrait repousser les sombres émotions, est bercée doucement par le violoncelle, tandis que Yuja jacasse (pour ainsi dire) en arrière-plan, traînant légèrement derrière Gautier par moment. La seconde partie de ce concert en direct est composée de deux morceaux de Chopin et d’un finale de Piazzolla. Ainsi bricolé, le produit ressemble plus à un outil de marketing pour le Vendredi noir qu’à un album cohérent.

Le troisième enregistrement est par Diana Tishchenko et Zoltan Fejervari, deux musiciens que je ne connaissais pas. Le disque au titre fantasque − Strangers in PARadISe, vous pigez ? − comprend des œuvres de Ravel, Enescu, Ysaÿe et Prokofiev, écrites durant leurs années parisiennes. Tishchkenko, lis-je dans les notes, est une Ukrainienne qui a remporté le Concours international Long-Thibaud-Crespin, et ce qu’elle peut jouer ! Le segment blues de la deuxième sonate de Ravel est un pizzicato étourdissant et enchanteur dont la ligne mélodique vaporeuse pourrait briser le cœur d’un magnat de grosse étiquette qui ignore tout du classique.

Et les choses vont en s’améliorant. Les troisièmes sonates d’Enescu et d’Ysaÿe nécessitent une technique titanesque et la deuxième sonate de Prokofiev n’est pas un jeu d’enfant. Ce qu’ils en font est du bonbon. Tishchenko est clairement à surveiller. Pour sa part, son pianiste Fejervari impressionne. Voilà un disque de récital en bonne et due forme.

Abonnez-vous aux actualités du blogue : www.slippedisc.com

Visitez le site web : www.normanlebrecht.com

Lisez mon livre, Genius and Anxiety :

La Scena Musicale - Coffret Découverte
Partager:

A propos de l'auteur

Norman Lebrecht is a prolific writer on music and cultural affairs. His blog, Slipped Disc, is one of the most popular sites for cultural news. He presents The Lebrecht Interview on BBC Radio 3 and is a contributor to several publications, including the Wall Street Journal and The Standpoint. Visit every Friday for his weekly CD review // Norman Lebrecht est un rédacteur prolifique couvrant les événements musicaux et Slipped Disc, est un des plus populaires sites de nouvelles culturelles. Il anime The Lebrecht Interview sur la BBC Radio 3 et collabore à plusieurs publications, dont The Wall Street Journal et The Standpoint. Vous pouvez lire ses critiques de disques chaque vendredi.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.