Lebrecht Weekly | Rachmaninov : Sonate n° 1, Moments musicaux (Hyperion)

0
Advertisement / Publicité

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

100%
100%
  • Hyperion
    5
  • User Ratings (0 Votes)
    0

Depuis environ 120 ans, on se demande pourquoi Rachmaninov est si populaire. Sa musique va du morbide au misérable, impossible de fredonner les mélodies, et la simple virtuosité des doigts ne suffit pas à expliquer son attrait infaillible et inépuisable. Rachmaninov reste un best-seller de premier plan. Qu’a-t-il que Scriabine, par exemple, n’a pas ?

Nous posons les questions (comme on dit dans les films de guerre) ; ne cherchons pas de réponses instantanées. Mais un nouveau disque du pianiste écossais introspectif Steven Osborne m’a fait réfléchir à l’irrésistibilité cachée de la première sonate pour piano et au populisme sans gêne des Moments musicaux.

Advertisement / Publicité

La sonate de 1907, rarement entendue en concert, possède un mouvement central qui fait l’effet d’un ver d’oreille et qui anticipe Yesterday des Beatles − pas seulement le motif de signature à trois notes, mais aussi une allusion distincte à la phrase suivante « all my troubles seemed so far away ». Se peut-il que Paul McCartney l’ait entendu lorsqu’il vivait avec Jane Asher, dont la mère était professeur à la Royal Academy of Music ? Rachmaninov, pour sa part, enfouit la mélodie dans les recoins les plus profonds du cerveau de l’auditeur.

Les Moments, opus 16, ont été écrits comme une sorte de distributeur automatique de billets après que Rachmaninov a été victime de vol dans un train. Contrairement à Schubert et Chopin, deux influences évidentes, il n’y a pas d’appel manifeste au sentiment. Rachmaninov écrit des miniatures qu’un éditeur achètera sans les avoir vues et qu’un amateur décent pourra jouer chez lui. Le caractère pratique et professionnel de ces morceaux est affiné par la subtilité de l’interprétation habile et immersive d’Osborne. Le troisième Moment, en si mineur, est à savourer pour des années à venir. J’aimerais pouvoir décerner une sixième étoile.

Pour plus de contenu de Norman Lebrecht, abonnez-vous à slippedisc.com

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Norman Lebrecht is a prolific writer on music and cultural affairs. His blog, Slipped Disc, is one of the most popular sites for cultural news. He presents The Lebrecht Interview on BBC Radio 3 and is a contributor to several publications, including the Wall Street Journal and The Standpoint. Visit every Friday for his weekly CD review // Norman Lebrecht est un rédacteur prolifique couvrant les événements musicaux et Slipped Disc, est un des plus populaires sites de nouvelles culturelles. Il anime The Lebrecht Interview sur la BBC Radio 3 et collabore à plusieurs publications, dont The Wall Street Journal et The Standpoint. Vous pouvez lire ses critiques de disques chaque vendredi.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.