Rachmaninoff, Concertos pour piano no 2 et 4 – Deutsche Grammophon

0
100%
100%
  • 5
  • User Ratings (0 Votes)
    0

Rachmaninoff, Concertos pour piano no 2 et 4 – Deutsche Grammophon

Daniil Trifonov – Philadelphia Orchestra, Yannick Nézet-Séguin

Au milieu de l’excitation suscitée par la redécouverte d’un enregistrement des Danses symphoniques par Rachmaninoff, voici une nouvelle lecture de deux concertos avec l’orchestre préféré de Rachmaninoff, interprétés par le pianiste vivant qui lui ressemble le plus. Deutsche Grammophon a intitulé l’album Destination Rachmaninoff. Départ, où figure en couverture un portrait du soliste Daniil Trifonov, assis dans le genre de compartiment de chemin de fer contemporain des disques de gomme-laque. Ne vous laissez pas distraire par ces coups de marketing.

Trifonov ouvre avec un Concerto en do mineur d’une autorité discrète, chaque accord étant plus sombre que le précédent, Rachmaninoff à son plus morose. Si ce concerto avait une couleur physique, il serait brun, strié d’éclats d’albâtre de fantaisie érotique. Trifonov peint le brun plus profond que n’importe quel pianiste de la génération actuelle, ou de la dernière. Il habite l’esprit contrasté de Rachmaninoff, enraciné en Russie mais attiré par l’Occident, profondément pessimiste mais anormalement énergique, introspectif mais extraverti. La finale du Deuxième Concerto est plus proche de la source que n’importe quel enregistrement de ma connaissance.

Le Quatrième Concerto, toujours problématique, est propulsé à grande vitesse par Yannick Nézet-Séguin et interprété par l’Orchestre de Philadelphie avec un certain poli qui captivait le compositeur. Le mouvement central avec la comptine « Les trois souris aveugles », souvent joué pour paraître simpliste, prend une dimension menaçante. La finale est un tourbillon chaotique. Entre les deux concertos, Trifonov joue des transcriptions de Bach, comme Rachmaninoff aurait pu le faire. Cet enregistrement se situe parmi les plus grands.

Traduit par Benjamin Goron

Partager:

A propos de l'auteur

Norman Lebrecht is a prolific writer on music and cultural affairs. His blog, Slipped Disc, is one of the most popular sites for cultural news. He presents The Lebrecht Interview on BBC Radio 3 and is a contributor to several publications, including the Wall Street Journal and The Standpoint. Visit every Friday for his weekly CD review.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.