Saison 2019-2020 de la Faculté de musique : les grands événements et les invités spéciaux

0

Un monde à découvrir…
sur les ailes de la musique!

Montréal, le 5 août 2019 – Faculté de musique. La Faculté de musique de l’Université de Montréal vous révèle les multiples horizons d’une programmation riche et captivante, à l’aube d’une nouvelle saison sous le signe des grands classiques, de la création et des rencontres de prestige.

Parcourez en un « clic » les grands rendez-vous 2019-2020 avec :

arrow2.jpgl’Orchestre de l’Université de Montréal
arrow2.jpgl’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal
arrow2.jpgle Big Band de l’Université de Montréal
arrow2.jpgl’Ensemble de musique contemporaine de l’UdeM
arrow2.jpgles étudiants-compositeurs de la série Ultrasons
arrow2.jpgl’Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM)
arrow2.jpg…et découvrez d’autres événements marquants !

♪ ♪ ♪ ♪ ♪

L’ORCHESTRE DE L’UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL (OUM)
sous la direction artistique de Jean-François Rivest
S1920_udm.jpg

 

Pour la 26e saison de l’Orchestre de l’Université de Montréal, son chef fondateur Jean François Rivest a élaboré une programmation d’envergure qui galvanisera le talent et la vitalité des quelque 70 musiciens de cette formation-phare de la Faculté de musique. Les grands courants du répertoire symphonique et des créations novatrices jalonneront les trois concerts de l’OUM.

SAMEDI 12 OCTOBRE 2019
GLOIRE… SOVIÉTIQUE
Salle Claude-Champagne – 19 h 30

Programme :

Dimitri Chostakovitch
Symphonie no 5 en ré mineur, op. 47

Aram Khatchatourian
Concerto pour violon en ré mineur (transcription pour flûte de Jean-Pierre Rampal)
Soliste : Jaena Kim, 1er prix du Concours de concerto 2019 de l’OUM

Le mot du directeur artistique, Jean-François Rivest

« Ce concert d’ouverture de la saison se veut empreint d’ironie, tant par son titre que par le choix de la Cinquième symphonie de Chostakovitch. C’est que le compositeur réussit à faire entendre aux autorités soviétiques le contraire de ce que cette œuvre richissime exprime réellement ! Le régime se frotte les mains : Chostakovitch rentre dans les rangs, lui qui avait été attaqué un an plus tôt (1936) pour son téméraire Lady Macbeth du district de Mtsensk, un opéra à saveur politique. Dans la presse officielle, on parle de « réponse créative d’un artiste soviétique à la critique justifiée », mais ceci ne laisse pas dupe un peuple opprimé : entre autres, la marche militaire pompeuse du dernier mouvement, martelant une note répétée sur quatre pages pleines, signifie à ceux qui veulent bien l’entendre que la gloire est factice et Chostakovitch, plus socialement engagé que jamais.

Moins en conflit avec son époque, Khatchatourian est taxé d’antipopulisme avant d’être rapidement pardonné, les autorités devant montrer leur magnanimité autant que leur force punitive. C’est Jean-Pierre Rampal qui signe la transcription pour flûte de son Concerto pour violon, œuvre à grand succès aux couleurs paysannes. En début de programme, nous ferons place à la relève et à la création de l’œuvre lauréate du Concours de composition de l’OUM, édition 2019 », conclut le directeur artistique.

SAMEDI 7 DÉCEMBRE 2019
LA SYMPHONIE FANTASTIQUE
Salle Claude-Champagne – 19 h 30

Programme :

Hector Berlioz
Symphonie fantastique, op. 14

Maurice Ravel
Concerto pour la main gauche
Soliste : Félix Marquis, 2e prix du Concours de concerto 2019 de l’OUM

John Williams
Harry Potter and the Sorcerer’s Stone, suite pour orchestre (extraits)
I. Hedwig’s Theme
IV. Harry’s Wondrous World

Le mot du directeur artistique, Jean-François Rivest

« L’an 2019 marque le cent cinquantenaire de la mort d’Hector Berlioz, visionnaire romantique et auteur du Grand traité d’instrumentation. Si le compositeur a su développer le genre hybride de la symphonie dramatique, c’est que son génie ne pouvait se satisfaire des compromis qu’exigeait l’art lyrique de son époque.

Le monde de Berlioz et de sa Symphonie fantastique est celui du rêve, de l’évasion, de la quête de l’impossible et de l’« idée fixe » qui traverse l’œuvre telle une dramatis persona de Shakespeare, barde qu’il adore. C’est également l’univers de la saga Harry Potter dont la musique des films, signée John Williams, comprend un solo de célesta presque aussi célèbre que la Danse de la fée Dragée du Casse-noisette de Tchaïkovski. L’utilisation de sonorités parfaitement agencées à l’onirisme est héritière des mutations, combinaisons et autres développements de l’orchestre postclassique, cheval de bataille de Berlioz. Bref, la Symphonie fantastique incarne un moment important de l’histoire de la musique, au même titre que Le sacre du printemps qui la suit et la Symphonie « Eroica » qui la précède. Ravel, dont nous entendrons le Concerto pour la main gauche, est lui aussi un sublime orchestrateur. Place, donc, aux couleurs instrumentales ! » – Jean-François Rivest

SAMEDI 4 AVRIL 2020
TOTALEMENT ROMANTIQUE
Salle Claude-Champagne – 19 h 30

Programme :

Ludwig van Beethoven
Symphonie no 3 en mi bémol majeur, op. 55, « Eroica »

Richard Strauss
Metamorphosen

Richard Strauss
Sérénade pour vents en mi bémol majeur

Richard Strauss
Der Rosenkavalier, suite

Le mot du directeur artistique, Jean-François Rivest

« Une grande arche, définie par l’esprit humain et non le simple ordre chronologique, relie le début et la fin du Romantisme représentés dans ce concert de clôture. La Symphonie « Eroica » de Beethoven (1805) étonne le public de son temps encore habitué au pur divertissement, alors que Metamorphosen de Richard Strauss (1945) s’avère l’émouvant constat d’une Europe essoufflée, détruite, qui ne sera plus jamais la mêmee.

L’absolu romantisme de Metamorphosen, sous-titré « Étude pour 23 cordes », est aussi une sorte de déploration sur la destruction de l’Opéra de Munich, au terme de la guerre. Et comme pour boucler la boucle, son riche tissu contrapuntique aboutit à une dernière ligne de basse évoquant la Marche funèbre d’« Eroica », cette œuvre qui avait été à l’origine de la mouvance romantique, laquelle durera presque un siècle et demi (Strauss marque ce passage « In Memoriam », en mémoire de Beethoven). Dans les deux œuvres, c’est la vision du monde de leurs créateurs qui domine, concept au cœur même du romantisme. La Sérénade pour vents et la suite tirée de l’opéra Der Rosenkavalier de Strauss, œuvres de jeunesse et de maturité respectivement (une deuxième arche dans ce concert), viennent en compléter la gamme d’expression.» – Jean-François Rivest

♪ ♪ ♪ ♪ ♪

L’ATELIER D’OPÉRA DE L’UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL
sous la direction de Robin Wheeler
S1920_aoudm.jpg

 

VENDREDI 15 NOVEMBRE ET SAMEDI 16 NOVEMBRE 2019
LES INDES GALANTES EN AMÉRIQUE
Extraits de l’opéra-ballet Les Indes galantes de Jean-Philippe Rameau
En collaboration avec l’Atelier de musique baroque de l’UdeM
Direction musicale : Luc Beauséjour
Avec la participation du Chœur de l’Atelier d’opéra
Mise en scène : Marie-Nathalie Lacoursière
Salle Claude-Champagne – 19 h 30

Le mot du directeur de l’Atelier de musique baroque, Luc Beauséjour

« L’Atelier d’opéra et l’Atelier de musique baroque proposent cette année deux entrées des Indes galantes de Jean-Philippe Rameau. De ce célèbre opéra-ballet, nous avons retenu Les Incas du Pérou et Les Sauvages. Bien que ces deux « actes » aient en commun le triangle amoureux, leur intrigue se déroule, dans le premier cas, en Amérique du Sud et, dans l’autre, en Amérique du Nord. C’est donc une version rebaptisée Les Indes galantes en Amérique qui vous sera présentée, dans une mise en scène de Marie-Nathalie Lacoursière avec la participation des Jardins chorégraphiques. » – Luc Beauséjour.

JEUDI 27, VENDREDI 28 et SAMEDI 29 FÉVRIER 2020
LA VIE PARISIENNE de Jacques Offenbach
En collaboration avec l’Orchestre de l’Université de Montréal
Direction musicale : Jean-François Rivest
Mise en scène : Alain Gauthier
Direction de l’Atelier d’opéra : Robin Wheeler
Salle Claude-Champagne – 19 h 30

Le mot du chef Rivest…

« On doit à Jacques Offenbach l’établissement de l’opérette en tant que genre lyrique international dont l’évolution, en passant par les Johann Strauss fils, Franz Lehár et Arthur Sullivan, conduira à la comédie musicale du 20e siècle. La vie parisienne, sur un livret délicieux de ses complices de toujours, Meilhac et Halévy, est un opéra bouffe désopilant, divertissant et délicat tout à la fois. La satire sociale s’y déploie avec beaucoup d’esprit et de finesse, au contraire de la grosse comédie du type « claque dans le dos ».

L’Europe tout entière est éblouie par cette « vision rutilante de la vie parisienne » qui continue à triompher à l’Exposition universelle de 1867. Le contexte de la mise en scène est moderne : Second Empire, une gare, trois salons. Fourbissant toutes ses armes, Offenbach, au sommet de sa gloire, s’adonne au plaisir de caricaturer la société parisienne de son temps : devant le spectacle des gandins, grisettes et demi-mondains qui jouent et chantent en solo, en duo, en trio, en septuor et en chœur… impossible de ne pas s’amuser ! » – Jean-François Rivest

♪ ♪ ♪ ♪ ♪

LE BIG BAND DE L’UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL
sous la direction de Ron Di Lauro
S1920_bbudm.jpg

 

MERCREDI 16 OCTOBRE 2019
LE BIG BAND REÇOIT PIERRE BERTRAND,
COMPOSITEUR, SAXOPHONISTE ET CHEF D’ORCHESTRE

Salle Claude-Champagne – 19 h 30

Lors de ce concert avec le Big Band de l’UdeM qu’il codirigera avec Ron Di Lauro, le réputé saxophoniste, flûtiste, compositeur, chef d’orchestre et pédagogue français Pierre Bertrand démontrera toute la palette de ses talents et d’une approche éclectique qui s’est enrichie depuis plus de 20 ans au fil de ses collaborations avec de nombreuses sommités du jazz, de la musique pop et des arts de la scène.

Pierre Bertrand a fondé le Paris Jazz Big Band en 1998 avec Nicolas Folmer. En 2005, il remporte le prix « révélation instrumentale française » aux Victoires du jazz et en obtient un deuxième avec l’ensemble Caja Negra dans la catégorie « album inclassable de l’année » en 2017. Dirigeant le Nice Jazz Orchestra, il a aussi été chef d’orchestre invité dans de nombreux pays. Il a notamment signé des arrangements orchestraux pour André Ceccarelli, Claude Nougaro, Charles Aznavour, Michel Fugain, Pascal Obispo et Maurane.

Durant son séjour à la Faculté de musique, Pierre Bertrand livrera également des cours de maître publics dont les dates seront confirmées au début de l’automne 2019.

JEUDI 28 NOVEMBRE 2019
ELLINGTON : THE NUTCRAKER SUITE
Salle Claude-Champagne – 19 h 30

Ce concert de prestige célébrera le génie du pianiste, compositeur, arrangeur et chef d’orchestre américain Duke Ellington en mettant à l’honneur une grande suite créée par son célébrissime orchestre et un florilège de ses compositions. Le Big Band de l’UdeM se mesurera tout particulièrement à The Nutcraker Suite, inspirée de la musique de Tchaïkovski. Ce « Casse-noisette jazzy » sera présenté en collaboration avec les étudiantes de l’École supérieure de ballet du Québec et la chorégraphe Anne Dryburgh.

MERCREDI 8 AVRIL 2019
LE BIG BAND REÇOIT ELLIOT MASON,
MAÎTRE TROMBONISTE

Salle Claude-Champagne – 19 h 30

Au printemps 2020, le Big Band de l’UdeM accueillera le tromboniste américain d’origine britannique Elliot Mason lors d’un concert qui révélera le brio de cet instrumentiste-virtuose et qui permettra également d’entendre quelques-unes de ses compositions pour orchestre de jazz.

Ayant remporté le Slide Hampton Award alors qu’il concluait ses études au Berklee College of Music, Elliot Mason a ensuite été invité à se joindre au réputé Jazz at Lincoln Center Orchestra, dirigé par Wynton Marsalis. Il codirige par la suite le Mason Brothers Quintet avec son frère, le trompettiste Brad Mason, et devient professeur à la Juilliard School of Music en 2016. Instrumentiste très en demande, il se produit au fil des ans avec le Count Basie Orchestra, le Mingus Big Band, le Maria Schneider Orchestra, le Maynard Ferguson Big Bog Nouveau et le Toshiko Akiyochi Orchestra.

« Elliot est un tromboniste incroyable. Son jeu témoigne d’une aisance, d’une virtuosité et d’une clarté indicibles qui lui permettent de chanter une mélodie à travers son trombone comme le ferait une voix humaine. » – Wynton Marsalis

Lors de son séjour à la Faculté de musique, Elliot Mason livrera également des cours de maître publics dont les dates seront confirmées ultérieurement.

Et, en supplément… Le Big Band hors les murs ! En plus des trois événements présentés à la salle Claude-Champagne, le Big Band de l’UdeM présentera un concert le jeudi 20 février 2020 à la Maison de la culture Claude-Léveillée. Pour plus d’information, consultez la page de la Maison de la culture Claude-Léveillée sur le site Accès Montréal.

♪ ♪ ♪ ♪ ♪

L’ENSEMBLE DE MUSIQUE CONTEMPORAINE
sous la direction de Jean-Michaël Lavoie
S1819_EMCOUM.jpg

 

L’Ensemble de musique contemporaine, sous la direction de Jean-Michaël Lavoie, propose une programmation qui marie les œuvres fondatrices du répertoire contemporain avec les pièces les plus récentes et qui témoigne de la vitalité de la création musicale. Au fil de la saison, l’ensemble accordera une attention particulière à la création d’œuvres de jeunes compositeurs d’ici et d’ailleurs.
MARDI 3 DÉCEMBRE 2019
LE VIDE PARFAIT – LIVE !
Salle Claude-Champagne – 19 h 30

Concert consacré à des œuvres des 20e et 21e siècles

Au programme : 12 Segments (2018), partition graphique animée à instrumentation libre de Sébastien Roux, et d’autres œuvres à confirmer.

MERCREDI 15 JANVIER 2020
L’EMC EN MODE MUSIQUE DE CHAMBRE
Salle Serge-Garant – 19 h 30

L’Ensemble de musique contemporaine accueille le compositeur canadien Samuel Andreyev dont des œuvres seront interprétées lors de ce concert consacré à la musique de chambre.

Au programme : Bern Trio (2015) et d’autres œuvres de Samuel Andreyev

JEUDI 2 AVRIL 2020
Salle Claude-Champagne – 19 h 30

Concert conjoint du Nouvel Ensemble Moderne (NEM) et de l’Ensemble de musique contemporaine, sous la direction de Lorraine Vaillancourt. Le répertoire de cet événement, dévoilé à l’automne 2019, sera déterminé par la direction artistique du NEM et les organisateurs du Forum hors les murs de l’IRCAM.

MERCREDI 15 AVRIL 2020
Salle Serge-Garant – 19 h 30

Concert de l’Ensemble de musique contemporaine consacré à la création d’œuvres de l’Ensemble de recherche en orchestration contemporaine (EROC).

Au programme : œuvres pour un effectif de quatre musiciens

♪ ♪ ♪ ♪ ♪

ULTRASONS – SÉRIES DE CONCERTS INNOVANTS
sous la direction des professeurs des programmes
de musiques numériques
S1819_UOUM.jpg

 

HIVER 2020 : DU 7 AU 12 JANVIER
PRINTEMPS 2020 : DU 21 AU 28 AVRIL
Salle Claude-Champagne – 19 h 30

Ces séries d’avant-garde sont consacrées aux œuvres d’étudiants et de créateurs professionnels invités explorant les arts numériques, la musique acousmatique, la vidéomusique et les performances interactives. Avec ses différents volets (L’Élite numérique, Sonique et Les Ateliers de composition électroacoustique) et ses concerts « immersifs » devant écran et sous un dôme de haut-parleurs, Ultrasons constitue un tremplin unique pour la relève multimédia.

Visionnez cette capsule vidéo illustrant le panorama varié de la création numérique à la Faculté de musique de l’Université de Montréal :

 

 

♪ ♪ ♪ ♪ ♪

 

…ET D’AUTRES ÉVÉNEMENTS MARQUANTS DE LA SAISON 2019-2020

La série Opéramania : le rendez-vous des « opéramaniaques », les vendredis soirs !

Un des plaisirs de l’opéra est de pouvoir comparer différentes mises en scène d’une même œuvre, l’interprétation du même rôle par différents chanteurs ou par le même interprète à divers moments de sa carrière ou encore de suivre l’évolution d’un compositeur ou d’un genre à travers l’histoire. C’est ce que propose la Faculté de musique avec sa série Opéramania, des projections sur grand écran de vidéos d’opéras. Ces productions sont issues des plus prestigieuses maisons d’opéra ou de réalisations filmées pour le cinéma ou la télévision, mettant en vedette des chanteurs de renommée internationale captés au faîte de leur carrière. Chaque projection fait l’objet d’une présentation commentée par le musicologue Michel Veilleux.

Découvrez la saison 2019-2020 d’Opéramania : calendrier

Les grandes activités de l’Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM)

La Faculté de musique héberge le quartier général de l’Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique qui collabore avec 60 chercheurs d’universités québécoises, canadiennes et étrangères, et près de 150 étudiants actifs, au sein de 14 unités de recherche.

Ce centre explore l’ensemble des domaines de recherche en musique, tout particulièrement la musicologie, l’ethnomusicologie, la pédagogie, la composition, l’interprétation, l’acoustique, les musiques populaires, la recherche-création et la neurocognition.

Découvrez la saison 2019-2020 de l’OICRM : communiqué

Série Les profs de l’UdeM en concert : cinq événements en 2019-2020
Chapelle historique du Bon-Pasteur et salle Claude-Champagne, 19 h 30

Des professeurs virtuoses de la Faculté de musique se produiront pour le plus grand plaisir des mélomanes dans le cadre de ces concerts consacrés à des œuvres-phares des 18e, 19e et 20e siècles.

Trois concerts seront présentés à la Chapelle historique du Bon-Pasteur, les jeudis 14 novembre 2019, 26 mars 2020 et 9 avril 2020. Pour plus d’information sur ces programmes, consultez la page de la Chapelle historique du Bon-Pasteur sur le site Accès culture.

Deux concerts seront présentés à la salle Claude-Champagne de la Faculté de musique, les mardis 24 septembre 2019 et 28 janvier 2020. De l’information sur ces concerts sera disponible en août 2019 sur le site musique.umontreal.ca.

 

LA FACULTÉ VOUS OUVRE SES PORTES : + DE 600 ÉVÉNEMENTS À L’AGENDA…

À moins d’indication contraire, l’admission est gratuite à tous les
événements présentés à la Faculté de musique.

*Tarifications spéciales à la salle Claude-Champagne :

Concerts de l’Orchestre de l’Université de Montréal (OUM)
Tarif régulier : 14 $
Étudiants : gratuit*

Concerts du Big Band de l’Université de Montréal
Tarif régulier : 14 $
Étudiants : gratuit*

Production Les Indes galantes en Amérique de l’Atelier d’opéra
Tarif régulier : 14 $
Étudiants : gratuit*

Opéra La vie parisienne présenté par l’Atelier d’opéra et l’OUM
Tarif régulier : 18 $
Étudiants : 14 $

*Le soir du concert seulement, sur présentation d’une carte étudiante valide

http://www.musique.umontreal.ca/

https://www.facebook.com/MusUdeM

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.