Relance culturelle numérique : 700 000$ pour l’Opéra de Montréal

0

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

QUÉBEC, le 8 oct. 2020 /CNW Telbec/ – La ministre de la Culture et des Communications, Mme Nathalie Roy, dévoile aujourd’hui 3 projets qui seront soutenus à hauteur de 2 M$ par le gouvernement du Québec, grâce au programme Ambition numérique découlant de son Plan de relance économique du milieu culturel.

Par l’appel de projets Ambition numérique, la ministre souhaite outiller les artisans du milieu culturel, en période de pandémie, et leur permettre d’accroître leurs revenus liés à l’exploitation de contenus ou de produits culturels en ligne.

« Le numérique est un outil prometteur pour la relance économique du milieu culturel québécois, et nous encourageons les entreprises et les organismes à tirer profit de ces nouvelles pratiques en les intégrant à leur modèle d’affaires. Le gouvernement du Québec est donc heureux de soutenir trois projets qui se sont démarqués par leur approche novatrice dans le cadre du programme Ambition numérique. Je félicite l’Opéra de Montréal, la Société des arts technologiques et KOScène pour leur audace. La préservation et l’accroissement du dynamisme de notre culture passent notamment par son rayonnement en ligne, tant ici qu’à l’étranger, et nous sommes heureux d’encourager les projets qui vont dans ce sens. »

– Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications

Un incubateur numérique pour l’opéra québécois

Piloté par l’Opéra de Montréal, l’incubateur numérique soutiendra les projets de webdiffusion de cet opéra et ceux de 5 partenaires lyriques. Il permettra à leurs productions non seulement d’être accessibles à l’auditoire habituel, mais également d’atteindre un public plus vaste. Des données recueillies lors des webdiffusions serviront à mieux connaître les habitudes et les intentions de consommation du public et à mesurer l’efficacité des actions. Chaque compagnie lyrique pourra ainsi adopter une stratégie numérique durable et efficace. Pour ce projet, l’Opéra de Montréal recevra un montant de 700 000 $ de la part du ministère de la Culture et des Communications.

La plateforme SATELLITE

Le projet de la Société des arts technologiques (SAT) est une plateforme de réalité virtuelle qui permettra aux spectateurs québécois et étrangers d’accéder aux contenus proposés par plus de 35 organismes québécois. La plateforme SATELLITE constituera un guichet unique pour ces contenus de réalité virtuelle et favorisera le rayonnement local et international d’œuvres de créateurs québécois. Une aide financière de 500 000 $ sera octroyée à la SAT pour la réalisation de la plateforme.

L’espace Yoop

Développé par KOScène, l’espace Yoop offre aux créateurs un lieu physique de production et leur permet de procéder à la captation audiovisuelle d’un spectacle avant de le présenter virtuellement aux internautes. Ces derniers peuvent interagir avec les artistes et accéder aux spectacles de leur choix via la plateforme Yoop disponible sur le Web et les applications mobiles. Situé à la Place des Arts, l’espace Yoop a notamment permis au Festival Juste pour rire de diffuser virtuellement une série de spectacles. KOScène bénéficie d’une aide financière de 800 000 $ pour ce projet.

Pour plus de détails sur le plan de relance culturelle du Gouvernement du Québec, cliquez ici.

Communiqué de presse de l’Opéra de Montréal:

Montréal, le 8 octobre 2020 – L’Opéra de Montréal est heureuse d’annoncer qu’elle pourra compter sur une aide de 700 000$ du Gouvernement du Québec reçue dans le cadre de l’initiative Ambition numérique du Ministère de la culture et des communications. Cette subvention permettra à la compagnie de mettre en place un incubateur numérique au service du secteur de l’art lyrique québécois. Pour l’Opéra de Montréal, cela signifie pas moins de 7 projets de captation et webdiffusion et plus de 900 cachets versés aux artistes et artisans, d’ici trois ans.

L’incubateur numérique explorera en profondeur les diverses formes de diffusion sur le web, les méthodes de monétisation, la découvrabilité de l’opéra en ligne et les partenariats locaux et internationaux potentiels qui feront rayonner les opéras des différentes compagnies lyriques du Québec. Les compagnies partenaires de ce projet sont : l’Opéra de Québec, la Société d’art lyrique du Royaume, Chants libres, Musique 3 femmes et Ballet Opéra Pantomime. Chacune de ces compagnies fera passer au moins un projet de webdiffusion par l’incubateur, projets qui viendront s’ajouter aux sept (7) mis en place par l’Opéra de Montréal.

« Le secteur culturel a plus que jamais besoin de se renouveler pour faire face aux nombreux défis que constituent la variété de l’offre culturelle et la multiplication des plateformes. Soulignons que partout en Amérique du Nord, des salles ont été fermées et des productions ont été mises sur pause. », explique Patrick Corrigan, directeur général de l’Opéra de Montréal. « Il est évident que du soutien financier est essentiel pour nous permettre d’aller de l’avant et progresser durant cette période toute particulière. L’aide financière qu’apportent aujourd’hui le gouvernement du Québec et la ministre de la Culture et des Communications, Mme Nathalie Roy, est la bienvenue. Elle nous permettra de rassembler les forces vives du secteur de l’art lyrique au Québec et de mettre en commun nos expertises afin de bâtir une stratégie numérique claire et durable. », se réjouit-il.

 

2 WEBDIFFUSIONS DÈS CET AUTOMNE

Ainsi, les deux prochaines représentations de l’Opéra de Montréal se feront en ligne. La Bohème, de Giacomo Puccini, présentée en 2017 à l’occasion du 375e anniversaire de Montréal, est l’un des opéras les plus connus du répertoire. Cette mémorable captation sera rendue disponible en webdiffusion dès le 22 octobre à 19 h 30, gratuitement et sur inscription, pour le plaisir de tous.  

Les représentations en salle de La voix humaine, de Francis Poulenc et L’hiver attend beaucoup de moi, de Laurence Jobidon et Pascale St-Onge, initialement prévues du 29 octobre au 3 novembre prochains, laisseront place à une diffusion en ligne en première mondiale dès le 5 novembre à 19 h 30. Rappelons que la mise en scène de cette double-programmation a été confiée à Solène Paré, étoile montante de la scène théâtrale montréalaise. C’est une réelle fierté d’y voir d’anciennes et actuelles artistes en résidence de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal. Les accès à cette diffusion sont mis en vente dès aujourd’hui à un coût unique de 20$, taxes et frais inclus.

« Si 2020 a été synonyme de bouleversements pour le monde entier, et notamment pour le milieu culturel, elle a également été synonyme de résilience et d’opportunités. À l’Opéra de Montréal, nous pouvons compter sur une communauté effervescente et ouverte avec des talents nombreux. », reprend Patrick Corrigan. « Je suis extrêmement fier de voir les membres de cette communauté relever les défis que nous impose la nouvelle normalité post-pandémie. » poursuit-il. La diffusion en ligne des productions de l’Opéra de Montréal s’inscrit dans ses valeurs d’accessibilité et de démocratisation de l’art lyrique. L’Opéra de Montréal souhaite faire découvrir cette forme d’art à un public plus jeune et plus diversifié, grâce notamment à ses partenaires culturels, ses conférences interactives Parlons Opéra, ou encore ses capsules informatives Pré-opéra,animées par Pierre Vachon, musicologue.

Pour plus de détails, visitez le www.operademontreal.com

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.