Mécénat Musica – Gagnantes du premier 25 000 $

0

Dirigeant les projecteurs sur les compositrices et librettistes émergentes canadiennes (du monde féminin) qui ont démontré d’extraordinaires talents dans la création d’opéras, on vient de faire connaître à Montréal les gagnantes du tout premier  Prix 3 Femmes de  Mécénat Musica.

Le prix de 25 000 $ est attribué à cinq équipes pour des propositions de compositions anglophones et francophones, et pour une oeuvre juive. Les cinq opéras seront montés en 2019, incluant une avantpremière le 19 mars 2019 au Canadian Opera Company Four Seasons Centre de Toronto dans le cadre du Noon Concert Series de l’amphithéâtre Richard Bradshaw. Le prix inclut un atelier à Montréal présenté par Opera McGill, et des extraits des oeuvres seront présentés le 22 sept. 2018 à Opera: Changing Worlds, une rencontre nationale organisée par Opera.ca, Opera McGill et l’Opéra de Montréal.

Gagnantes 2018 2019 du Prix 3 Femmes de Mécénat Musica: (détails à la page suivante)

En français (ex aequo):

Margareta Jeric, compositrice (Montréal) et Naima Phillips, librettiste (Montréal)

Laurence Jobidon, compositrice (Québec) et Pascale StOnge, librettiste (Montréal)

En anglais (ex aequo):

Maria Atallah, compositrice (Ottawa) et Alice Abracen, librettiste (Montréal)

Kendra Harder, compositrice (Saskatoon) et Michelle Telford, librettiste (Saskatoon)

Oeuvre juive:

Cecilia Livingston, compositrice (Toronto) et Monica Pearce, librettiste (Î.P.É.)

Le Prix 3 Femmes de Mécénat Musica, initiative du groupe montréalais Musique 3 Femmes et de l’Ensemble vocal ArtsQuébec, soutient la création et le développement d’opéras composés par des Canadiennes. Le jury 20182019 était formé de Chantal Lambert (directrice de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal), Matthias Maute (chef, compositeur et directeur artistique de l’Ensemble Caprice), Michael Mori (directeur artistique de Tapestry Opera) et Luna Pearl Woolf (compositrice et présidente d’Oxingale Productions).

À propos de MUSIQUE 3 FEMMES:

MUSIQUE 3 FEMMES est un ensemble à but non lucratif qui découvre et supporte les futures vedettes en opéra et en musique classique. Fondé par la soprano Suzanne Rigden, la mezzosoprano Kristin Hoff et la pianiste Jennifer Szeto, MUSIQUE 3 FEMMES vise une plus grande présence des voix créatives féminines. En mars 2019, MUSIQUE 3 FEMMES est l’ensemble en résidence invité à la DAN School of Drama and Music de l’Université Queen’s.

À propos du PRIX 3 FEMMES de MÉCÉNAT MUSICA: Lancé en 2018, le PRIX 3 FEMMES de MÉCÉNAT MUSICA est une récompense bisannuelle pour encourager le talent émergent extraordinaire dans la création d’opéras et pour développer de nouvelles oeuvres d’équipes créatives féminines au moyen d’ateliers et de performances partout au Canada.

GAGNANTES du PRIX 3 FEMMES de MÉCÉNAT MUSICA 20182019

Oeuvre en français: Suites d’une ville morte par Margareta Jeric et Naima Phillips. Une femme retourne à l’endroit où elle est déjà tombée en amour et y trouve un piano dans des décombres. L’oeuvre explore l’anatomie d’un piano comme instrument, tout en examinant l’interaction entre la perte et la relation dans un monde où tout peut changer en un instant. La compositrice MARGARET AJERIC est une candidate en composition à un doctorat en Musique à l’Université de Montréal. Elle a reçu les plus hautes distinctions au concours de l’Orchestre de l’Université de Montréal, a remporté le Prix de l’Ambassadeur de Suisse, et a été finaliste au concours 5 Minute Opera à la Biennalle de Musique de Zagreb en 2015. Elle a déjà été en résidence au Centre des arts de Banff, au Labo de musique contemporaine de Montréal, au Domaine Forget avec le Nouvel Ensemble Moderne (NEM), et à la Cuisine d’ateliers du Quatuor Bozzini. Elle a compoosé la musique de courts métrages, dont Poison du groupe britannique Bright Young Things. NAIMA KRISTEL PHILLIPS est une librettiste, écrivaine et metteure en scène, avec une maîtrise en écriture dramatique de l’Université Columbia à New York. Elle dirige actuellement High Z, une collaboration internationale entre artistes et scientifiques explorant la découverte de l’expansion accélérée de l’Univers du Prix Nobel de 2011, avec des résidences cette année à l’Université de Princeton et au Boca del Lupo. Sa pièce a été produite au Nextfest, au festival Dream Up, et sur les scènes de Columbia. Comme rédactrice indépendante, elle a récemment collaboré avec GSM Project à l’exposition Sally Hemings de Monticello.

Oeuvre en français: L’hiver attend beaucoup de moi par Laurence Jobidon et Pascale StOnge. Deux femmes voyagent ensemble vers le Nord sous des conditions hostiles et la menace d’une tempête imminente. Étrangères l’une à l’autre, elles cachent toutes deux une mystérieuse raison de faire ce voyage pénible. L’organiste et compositrice LAURENCE JOBIDON a etudié au Conservatoire de Musique de Québec en piano, orgue et composition sous Yannick Plamondon, avec approfondissement en composition avec Andrew MacDonald. Elle a gagné un prix en 2015 avec l’Orchestre Nouvelle Génération pour Le Harfang et le Loup pour orchestre à cordes, a reçu des commandes de l’organiste Louis Brouillette et de la flûtiste Annik Sévigny (pour la Société de musique contemporaine du Québec), des organists Raphael Ashbye et Robin Côté, et entreprend prochainement un projet avec le Quintet à vent Choros. La dramaturge PASCALE STONGE a gradué au National Theatre School of Canada et a écrit et joué au Festival du jamais Lu, au Festival ZH et au Théâtre Aux Écuries. Elle est cocréatrice, écrivaine, actrice et metteure en scène pour Kink, à l’Espace Libre en octobre 2018. En 2015, elle a fondé et est toujours la coordinatrice de La Criée, un collectif de poésie openmic basé à Montréal.

Oeuvre en anglais: The Chair par Maria Atallah et Alice Abracen. Une fille retourne à l’école après la mort tragique de son meilleur ami. L’oeuvre explore le chagrin dans l’adolescence et comment nous choisissons à survivre à ceux que nous avons perdus. La compositrice et pianiste MARIA ATALLAH a gagné deux fois le premier prix du Godfrey Ridout Award au concours de la Fondation SOCAN pour les jeunes compositeurs . Installée à Ottawa, elle a complété un maîtrise en Musique à l’Université McGill sous la supervision de Jean Lesage, où elle était compositrice en résidence du principal choeur de chambre de l’école de chant Schulich à McGill, dirigé par JeanSébastien Vallée. La saison dernière, sa pièce de thèse Mar Maroun (pour choeur de chambre, flûte et deux percussions) a fait une tournée culminant par une performance à l’amphithéâtre Richard Bradshaw du Canadian Opera Company. ALICE ABRACEN est une dramaturge primée et diplômé de l’Université Harvard avec un double B.A. majeur en Anglais et en Religion. Elle a récemment complété le programme Dramaturgie à l’École du Théâtre National du canada. Parmi ses oeuvres, Omission à été jouée pour le Centenaire du Théâtre Alumnae et The Covenant a gagné le concours Canadian Jewish Playwriting en 2017. Sa pièce What Rough Beast sera en première américaine en janvier 2019 à Boston avec la compagnie Underlings Theatre.

Oeuvre en anglais: Book of Faces par Kendra Harder et Michelle Telford est un essai opératique irrévérencieux, ironique sur les différents aspects des médias sociaux. KENDRA HARDER est une compositrice et guitariste avec une maîtrise en Musique à l’Université de Saskatchewan. Son oeuvre CatFight (2018), commandée par le Duo Goodchild Grady, a connu sa première au Festival Strata de Nouvelle Musique et, plus tard, au ClarinetFest d’Ostende en Belgique. Son premier opéra Orphée et Eurydice… ish, en collaboration avec MichelleTelford, fut joué au Festival Strata de Nouvelle Musique, en partenariat avec Little Opera on the Prairie. MICHELLE TELFORD est écrivaine, avec un B.A. en Études de la Femme et du Genre à l’Université de Saskatchewan. Elle a écrit les soustitres pour 11 productions à l’Opéra de Saskatoon et pour Carmen à l’Opéra de Kelowna en 2018. Elle a été la librettiste de l’opéra Orphée et Eurydice…ish de Kendra Harder.

Oeuvre juive: Singing Only Softly, de Cecilia Livingston et Monica Pearce, explore les complexities d’Anne Frank avec un libretto inspiré d’extraits de son célèbre journal intime. La compositrice CECILIA LIVINGSTON est boursière postdoctorale en musique au King’s College de Londres et a été boursière de l’American Opera Projects à New York. Avec sa musique qualifiée de « beauté sinistre et envoûtante » (Tapestry Opera), elle est l a gagnante du Toronto Emerging Composer Award 2018 au Centre de musique canadienne. Sa musique a été jouée par l’Orchestre symphonique de Toronto, la Symphonie de Kingston, le collectif de nouvelle musique Thin Edge, ainsi qu’à l a Nuit Blanche, au Festival 21CMusic et au World Choir Games. Parmi les projets imminents, notons Terror & Erebus, un opéra monté par le Quatuor TorQ Percussion et Opera 5. Née en l’Î.P.É., MONICA PEARCE est une compositrice, librettiste et administratrice artistique specialisée en opéra et en musique de chambre. Installée à Baton Rouge en Louisiane, ses compositions ont été jouées partout au Canada et aux É.U.; ses oeuvres pour piano jouet sont souvent interprétées partout dans le monde. On a joué ses oeuvres écrites au Théâtre Loose TEA, au Bicycle Opera Project, à l’Opéra de NouvelleÉcosse, aux Productions Vocalypse, au collectif Caution Tape Sound et aux Toy Piano Composers.

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.