Les arts toujours au cœur des citoyen-ne-s

0
Advertisement / Publicité

Montréal, le 4 octobre 2021 – Le Conseil des arts de Montréal, avec la collaboration de la firme Léger, rend public le sondage Les arts toujours au cœur des citoyens*, réalisé auprès des citoyennes et citoyens de l’Île de Montréal afin de connaître leurs perceptions en matière d’arts ainsi que leurs intentions de fréquentation culturelle. Dans le contexte de la relance de la métropole, et au cœur de la campagne électorale, les résultats démontrent que plus de quatre Montréalais-es sur cinq estiment que l’administration municipale devrait financer davantage le fonctionnement des organismes artistiques.

« Pour le Conseil des arts de Montréal, il est indéniable que les arts et la culture font partie de l’ADN de Montréal. Nous constatons que les citoyennes et citoyens sont d’accord pour appuyer concrètement les artistes tout en témoignant de leur désir de renouer physiquement avec la richesse des arts. Nous remercions Léger pour ce coup de sonde qui nous permet d’envisager l’avenir avec un optimisme prudent », a confié Nathalie Maillé, directrice générale du Conseil des arts de Montréal.

Importance incontestable et bénéfices considérables des arts 

Le sondage révèle d’abord que 93 % des citoyennes et citoyens apprécient la contribution des artistes à la ville, 90 % estiment que les artistes professionnel-le-s ajoutent de la valeur à la société et 81 % croient que les arts améliorent leur qualité de vie. De quelles manières les arts sont-ils bénéfiques pour la ville ? Parce que les arts… attirent les touristes (66 %); mettent en valeur la diversité culturelle de la ville (65 %); rendent la ville plus belle (59 %); contribuent à créer des emplois (45 %); et enfin améliorent l’économie de la ville (43 %).

En faveur d’un financement bonifié et collectif des arts 

Alors que 70 % des personnes interrogées affirment que la réputation ou l’image de marque de Montréal repose sur la vitalité de son offre artistique, 83 % sont d’accord pour que l’administration municipale soutienne davantage le fonctionnement des organismes artistiques dans le contexte de la relance. Notons aussi que 86 % des répondants souhaitent que les instances publiques soutiennent davantage les arts autochtones. Selon 78 % des répondantes et répondants, le financement des arts à Montréal devrait même être une priorité pour la prochaine administration municipale.

À la question « Pourquoi les arts devraient-ils être prioritaires pour la Ville ? », voici les cinq raisons les plus évoquées : encourager les artistes locaux et l’émergence de talents (41 %); mettre en valeur la diversité culturelle de la ville et son ouverture sur le monde (38 %); permettre un accès abordable ou gratuit à l’art et la culture (32 %); aider à faire la promotion de l’art et la culture (30 %); et promouvoir la ville et son image (26 %).

En fait, les arts semblent si essentiels pour les citoyennes et les citoyens que leur financement pourrait devenir une responsabilité portée par l’ensemble de la collectivité : 80 % croient que le soutien aux arts à Montréal devrait être une priorité pour le milieu des affaires alors que les Montréalaises et Montréalais semblent prêts à mettre la main dans leur poche puisque 77 % estiment qu’elles et ils devraient participer directement au financement en faisant des dons.

Perspectives encourageantes dans les intentions de fréquentation des arts

Le désir de retour à la normale est manifeste chez les répondantes et répondants puisque 79 % révèlent prévoir participer à des activités culturelles plus souvent ou autant qu’avant, une fois toutes les mesures sanitaires levées. D’ici là, force est de constater que l’impact du passeport vaccinal sur les habitudes culturelles du public montréalais est faible : seulement 12 % des personnes consommant l’art et la culture estiment que cet impact est négatif alors que 28 % y voient plutôt un impact positif (et iront voir davantage de spectacles) et 55 % un impact neutre. Par ailleurs, 72 % estiment que restreindre l’accès aux salles de spectacles aux personnes détenant leur passeport vaccinal est une bonne idée.

Avec l’apparition, au cours de cette pandémie, de nouveaux modes de diffusion dont une offre culturelle numérique plus importante, le public montréalais préfère dans une forte proportion (61 %) assister physiquement à des activités culturelles, alors que 22 % aimeraient qu’on lui propose un modèle hybride, en ayant le choix de participer physiquement ou virtuellement à une même expérience. Seuls 5 % préfèrent y assister virtuellement.

En terminant, soulignons qu’avec les artistes qui se sont rapproché-e-s des milieux de vie des gens dans différents quartiers de Montréal, à l’image du programme Quand l’art prend l’air imaginé par le Conseil des arts de Montréal, 87 % de la population apprécie avoir une offre artistique à proximité de son domicile.

À propos du sondage

Ce sondage web a été mené par la firme Léger du 23 au 29 août 2021 auprès de 500 résidents de l’Île de Montréal, âgés de 18 ans ou plus et pouvant s’exprimer en français ou en anglais. Pour être représentatif de la population de l’Île de Montréal, les résultats ont été pondérés en fonction de l’âge, du sexe, de la région (arrondissements), de la langue maternelle, de la scolarité et de la présence d’enfants mineurs dans le ménage. Les arts font référence ici à l’ensemble des expressions créatives regroupées au sein des disciplines suivantes : arts du cirque, arts de rue, arts visuels, arts numériques, cinéma et vidéo, danse, littérature, musique, théâtre, pratiques interdisciplinaires ou multidisciplinaires regroupant plusieurs de ces disciplines.

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.